Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Les Grandes Batailles

14 Janvier 2014 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale

Curieux titre, n'est-ce pas?

Mais vous devriez bientôt avoir la clé de l'énigme.

Que j'vous raconte....

Suite à ma trachéite d'avant Noël, puis mon angine, et enfin ma gastro... à chaque fois que j'avais l'intention de reprendre la marche, c'était "douloureux", tant dans ma tête (qui manquait de motivation) que dans mes jambes, (que je sentais fort molles... j'ai pas écrit formol, mais c'est tout comme si on les y avait trempées!)

Ce matin donc, dans la mesure où le soleil m'avait envoyé un SMS par lequel il me priait de me remettre en route, et qu'il allait livrer bataille afin de chasser la brume ambiante, j'ai pris mon courage à deux mains... et je suis parti.

Le tour du plan d'eau, pour tester, "pour voir" comme on dit...

Ou plutôt... ne pas voir... les éoliennes d'Hambers, complètement  noyées dans la brume!

Et comme ça semblait aller pas trop mal au niveau des guibolles, j'ai filé vers la rue de Normandie...

Pour apercevoir dans une trouée de ciel bleu un gros avion, que j'ai identifié comme appartenant à la compagnie Emirates, la seule que je connaisse ayant peint le ventre de ses modèles avec du rouge.

 

Et puis, et puis...

Airbus A 380 de Emirates.

Airbus A 380 de Emirates.

Et puis, et puis...

J'ai décidé d'attaquer la côte de la Chauvière, pour constater que là encore, le brouillard avait noyé l'éolienne de La Roche.

Mais j'ai commencé à peiner: c'était comme si dans mes bronches on passait un goupillon à bouteilles hérissé d'aiguilles de pin!  

J'ai ralenti ma cadence... afin de souffler plus lentement.

Moi qui ne fume pas...

Fumer tue... Mais marcher est bon pour la santé!

Fumer tue... Mais marcher est bon pour la santé!

Livrant bataille, le soleil lance encore un assaut afin de percer la couche ouateuse qui traînasse sur le sol.

Près de la Chauvière, une troupe d'oies se manifeste bruyamment; quelques mâles étendent leur cou à l'horizontale avec un air menaçant. Prêts à livrer bataille...

Devant la Noë Feuvre du Haut, je suis salué par le gros chien qui jappe bruyamment, et pacifiquement, comme à son habitude.

Virage à droite au niveau des Tertres... et je n'ai pas vu les 3 éoliennes de Trans, elles  non plus... (Ce qui devrait réjouir mon copain Alain Lantihéole!)

En  enchaînant les pas,  je marche, je marche...  me rendant  soudain compte  que le corps humain peut fonctionner presque comme une machine, robotiquement, sans réfléchir.  

Et pourtant...

Une, deux, une deux...

"La musique qui marche au pas

Cela ne me regarde pas...

Je ne fais pourtant de tort à personne

En suivant mon ch'min de petit bonhomme..."

 

Sous les rayons caressants du soleil encore timide, le talus "fume", laissant s'échapper un léger voile de brume.

Puis j'entame la descente vers "les Grandes Batailles" pour apercevoir un "corbeautier".

Mais qu'est-ce? me direz-vous! 

Il s'agit tout simplement d'un chêne dans lequel sont posés de très nombreux corbeaux, qui vont s'enfuir en braillant lorsque je serai trop près d'eux.

Au loin, l'antenne du mont Rochard peine à s'extirper de la brume qui, après avoir gravi la pente côté Evron, dégouline doucement vers la vallée de l'Aron.

 

 

 

 

 

L'antenne du Mont Rochard

L'antenne du Mont Rochard

C'est alors que j'aperçois dans l'herbe un autre emballage, complètement déguenillé, tout déchaffré, entièrement dépenaillé par la broyeuse chargée d'entretenir les bas-côtés.

Il avait dû contenir des croquettes... ce qui réveille ma gourmandise naturelle envers le chocolat!

Etant parvenu au panneau signalant la  sortie de Bais, je retrouve "mon" pot d'échappement, "abandonné" là depuis un certain temps... celui que j'avais déjà vu il y a  au moins 3 semaines.

 

Les Grandes Batailles

Mais je suis soudain "réveillé" par un grand bruit de sirènes hurlantes. Une ribambelle de voitures "Gendarmerie" file à toute allure en direction d'Izé... Et quelques minutes plus tard,  j'aperçois un hélicopère bleu qui prend la même direction.

Pour quoi une telle débauche de la part des forces de l'ordre?

Rue des Alpes Mancelles, face aux bacs à ordures qui vont être mis prochainement en service, des employés peignent des bandes blanches sur la chaussée. 

Virage à droite pour prendre la ruelle de la Chapelle.

Et retour au bercail.

 

Ah... je crois que je vous entends grommeler. 

"Ne nous avait-il pas  dit qu'il nous donnerait la clé de son énigme?...

Et il ne l'a pas fait!"

 

Mais non, je n'ai pas oublié. Je ne voulais pas vous la donner trop tôt.

C'est tout.

Parce que j'aurais déjà pu le faire en passant devant "les Grandes Batailles", puis "les Petites Batailles".

 

 

 

 

Les Grandes Batailles

C'est là en effet que je me suis pensé:

"Bernard, depuis le temps que tu devais reprendre la marche... ça y est, cette fois, tu as remporté une petite victoire sur toi-même..."

 

Une petite  "Bataille" en quelque sorte.

D'où mon titre!!!

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article