Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

26 Février 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Photo et poésie

Jeudi 26 février.

On m'avait prévenu qu'une fenêtre météo matinale pourrait permettre de hisser "l'hélice"  vers la nacelle...

De ce fait, je me lève alors qu'il fait encore nuit.

Ma première réaction, c'est d'aller à la fenêtre... pour me trouver face à une purée de pois d'une densité remarquable.

Tant pis! Je monterai quand même avec la voiture.

J'enfourne tout  mon matériel dans le sac à dos... Et hop, direction le chantier.

Je me gare le   plus près possible, mais pas trop,  afin de ne gêner personne...

Bon sang!   Du parking où je suis, je ne vois rien du tout!!!

 

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard
Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard
Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Plus je  m'approche, et plus je commence à entrevoir...

Je  vais alors me positionner   dans le champ à droite du chemin d'accès... suffisamment loin pour ne pas être dans les parages, mais pas trop, afin de pouvoir quand même discerner quelque chose.

La mini-caméra Mobius est installée sur son trépied; vérification du cadrage avec ma petite télé portable.  

Appareil Sony avec son gros zoom en bandoulière, et j'attends.

La mini caméra Mobius en attente sur son trépied
La mini caméra Mobius en attente sur son trépied
La mini caméra Mobius en attente sur son trépied

La mini caméra Mobius en attente sur son trépied

Dans le brouillard épais, je perçois  les échanges oraux  ou par  talkie-walkies... mais je ne distingue pas les paroles.

Et j'attends.

Au travers la brume, et au bout du filin de la grande grue,  j'aperçois le cache rouge qui occultait la génératrice annulaire. Il redescend lentement.

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Et puis de temps à autre quelques gilets fluos...

Des paroles.

Un homme sifflote un air entraînant...

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard
Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Puis vers 8h40, j'entends le diésel de la grosse grue qui s'accélère... et la charge se soulève... lentement... Imperceptiblement.

 

Ma petite caméra Mobius est mise en route mode "Time-lapse", une image toutes les 10 secondes. (voir montage vidéo vers la fin de l'article)

Du plan horizontal où se trouvait l'hélice au sol, tout l'assemblage va gentiment se redresser pour parvenir à la verticale.

Là, je saisis l'importance d'une pièce adéquate  (couleur orange visible ci-dessous)

Elle est fixée provisoirement sur le hub... et  fera se déplacer le point d'ancrage initialement   au centre de gravité... pour se décaler au fur et à mesure de la montée. Provoquant ainsi le basculement naturel de l'ensemble pales/hub.

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Quand, sortant de la brume, apparaît mon ami Michel... stupéfait des  conditions dantesques dans lesquelles travaillent les techniciens.

C'est là que nous comparons la cohésion de l'équipe à celle qui gère un voilier de course.

Où chacun doit être à son poste et accomplir sa tâche avec professionnalisme.

 

Mais tout là-haut, on entrevoit furtivement les pales et la nacelle.

Qui disparaissent très vite dans la purée de pois.

 

 

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard
Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Tout en haut...bruits de visseuse...

Mais la grue reste en place...

Les pales sont toujours maintenues  en ligne grâce à deux grosses cordes arrimées au sol...

Eolienne Champgenêteux Ho Hisse dans le brouillard

Au pied de l'éolienne, des techniciens s'activent autour du cône destiné à recouvrir le hub...

Mais le temps passe, et je commence à ne plus avoir très chaud quand même!

Préparation du cône chapeautant le hub
Préparation du cône chapeautant le hub
Préparation du cône chapeautant le hub

Préparation du cône chapeautant le hub

Vaincu par l'humidité et le froid... je décide de regagner mes pénates.

 

Frigorifié, le gars!

Frigorifié, le gars!

D'autant plus qu'il me tarde de "voir" ce que mes appareils ont pu enregistrer.

Ont-ils eu l'oeil plus aguerri que le mien?

Dommage en effet que le brouillard se soit montré si tenace.

 

Vous aurez cependant le "loisir" d'assister à l'envol des pales au travers du court  montage qui suit.

Réalisé grâce à ma fidèle petite Mobius!

 Maintenant que l'éolienne est presque assemblée, je serai moins présent sur le chantier.

Je n'ai toutefois pu m'empêcher d'aller faire un tour en fin de journée...

Sur le chemin des Galaudières, et sans sortir de la voiture en raison de la pluie, j'ai pu constater que la grande grue est déjà à terre et que son démontage a commencé!

 

 

Avec l'éolienne de "La Roche" en arrière-plan
Avec l'éolienne de "La Roche" en arrière-plan
Avec l'éolienne de "La Roche" en arrière-plan
Avec l'éolienne de "La Roche" en arrière-plan

Avec l'éolienne de "La Roche" en arrière-plan

Les électriciens vont maintenant prendre possession de la machine afin d'effectuer tout le câblage intérieur... Phase nettement moins spectaculaire pour le chasseur d'images que je suis!

 

Quoi qu'il en soit, je voudrais ici témoigner ma grande reconnaissance envers tous ceux qui ont falicité ma tâche en tolérant ma présence dans les champs aux abords du chantier...  

Et tout particulièrement envers les techniciens "Enercon", avec lesquels j'ai eu des échanges  fructueux et très cordiaux.

J'ai apprécié leur amabilité et  leur professionnalisme.

Ils ont toujours répondu avec simplicité à mes questions.

Qu'ils en soient chaudement remerciés.

C'est donc avec grand plaisir que je  leur dédie  toutes les pages "éoliennes" déposées sur ce blog.

 

Rendez-vous maintenant pour les premiers tours de pales!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

JCB 26/02/2015 21:21

Pas facile de filmer dans ces conditions climatiques. Bravo pour ton courage et ta persévérance.
J'ai bien aimé l'hommage rendu aux techniciens.
Merci