Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Que sera l'Ecole de demain ?

5 Octobre 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Vaste question, que je me suis moi-même posée plusieurs fois au temps où je gérais une classe.

J'espère que cette interrogation n'est pas rare dans le milieu enseignant.

 

Mais bien d'autres têtes pensantes ont été confrontées à cette lancinante question. Avec plus ou moins de certitudes... face à des gens parfois bien décidés à perpétuer ce qu'ils ont eux-mêmes connu en tant qu'élèves.

 

Pour ma part, je me suis dit qu'un bonhomme comme Célestin Freinet avait déjà eu le mérite de casser un certain nombre de rigidités… et que sa pédagogie méritait qu'on y prête attention.

Je m'en suis largement inspiré, en mitonnant ma propre façon de faire avec des essais, des erreurs, des tentatives que je trouvais réussies, et d'autres pour lesquelles il me faudrait revoir ma copie.

Curieuse alchimie que la pédagogie.

 

Et puis l'informatique est entrée dans les classes.

Ah, il est bien loin le temps où l'Education Nationale nous fournissait des Thomson TO7.

Mes anciens élèves m'en parlent souvent  avec émotion.

Mais, épris de nouvelles technologies et très curieux de nature, j'ai très vite compris que cet outil deviendrait incontournable.

 

Vers la fin de mon parcours professionnel, j'ai encore davantage senti que le modèle d'enseignement où règne le cours magistral avait du plomb dans l'aile.

Car l'enseignant devenait de moins en moins la seule source du savoir.

Les élèves picoraient des connaissances ailleurs qu'à l'école, et je ressentais l'impérieuse nécessité de réformer encore davantage  ma pratique pédagogique.

 

J'ai quitté le navire « Education Nationale » au mois de juin 2000… mais je continue de garder un œil sur la machine éducative. D'ailleurs, ne devrait-on pas plutôt appeler ce ministère « Ministère de l'Enseignement " ?

 

Peu importe.

Je sens pourtant poindre chez toi, cher lecteur, une interrogation toute simple :

« Pourquoi diable ce bonhomme maintenant à la retraite se taraude-t-il encore la cervelle avec toutes ces questions ?

Et pourquoi nous en fait-il part aujourd'hui ?

 

Le besoin d'en parler est né suite à la lecture d'une revue intitulée Clés.

http://www.cles.com/

 

L'un des contributeurs déclarait tout de go qu'il fallait casser le modèle de l'école actuelle pour en créer un autre. Les protocoles pédagogiques sont sclérosés, ajoutait-il, et beaucoup d'élèves décrochent...

En dehors des cours magistraux, l'émulation et la collaboration entre pairs stimulent l'apprentissage…

Mettre en œuvre une nouvelle pédagogie, individualisée…

L'école n'est plus le lieu où l'on apprend, mais où l'on interagit avec le prof et entre élèves...

 

Je me suis alors dit qu'il y avait certainement du vrai dans ces paroles.

Et l'auteur récapitulait ses propos en dessinant ce que devraient être à ses yeux les compétences pour le XXIème siècle :

  • Savoir chercher, sélectionner et trier l'information

  • Développer sa créativité en encourageant l'expérimentation et le questionnement, en dédramatisant l'erreur. (souligné par mes soins)

  • Maîtriser le travail collaboratif et transdisciplinaire.

 

Petitement, c'est sans doute dans cette voie que je m'étais engagé, avec toute la passion qui fut la mienne au long de ces quelques décennies où j'ai exercé le beau métier d'instit'.

 

Encore faut-il donc que les enseignants soient eux-mêmes passionnés par leur métier.

Et pour corroborer mon propos, quelques pages plus loin, je trouvais ce témoignage :

« Je n'ai jamais rien retenu de profs qui n'étaient pas passionnés : pour enseigner une quelconque matière, il faut avoir pour elle les yeux qui brillent. »

 

Lorsque j'étais enseignant, ai-je eu les yeux qui brillaient ?

Je l'espère!

Et les ai-je encore qui brillent ?

C'est à vous de juger.

Mais face à la montée en puissance des outils numériques, il me semble indubitable que l'école du XXIème siècle devra modifier ses pratiques.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article