Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Le corbeau et la noix

23 Janvier 2016 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale

Maître Corbeau sur un arbre perché

Tenait en son bec… une noix.

Maître Bernard par la scène appâté

Observa l'animal, tout benoît.

 

Cette nouvelle déclinaison d'une célèbre fable attribuée au bon la Fontaine pourrait venir s'ajouter à toutes celles qui furent rédigées dans ma classe de CM2… il y a bien longtemps !

 

C'était après que j'aie eu soumis « sournoisement » aux élèves quelques extraits du livre de Raymond Queneau « Exercices de style », et mon arrière-pensée était qu'ils puissent avoir envie d'imiter… Ce qui fut couronné d'un succès dépassant toutes mes espérances.

Grands moments de pédagogie active.

 

Mais, me demanderez-vous, tout ce blabla pour en arriver où ?

Fort simplement parce que, avant-hier, j'ai été témoin d'une scène assez sympathique.

Plantons le décor :

Ce n'est pas la première fois que je vois passer près de chez moi un corvidé tenant en son bec, non pas un fromage, mais une noix.

Ce jour-là, l'oiseau noir se mit à planer, atterrit sur la gauche des marches qui escaladent le bosquet voisin de ma demeure.

Et puis il prit l'alignement d'une marche pour passer à droite, disparut un instant derrière la petite haie…

Et sans qu'il soit dérangé par un intrus du style humain ou chat, il redécolla… mais la noix n'était plus dans le bec !

 

Image dénichée sur le Net

Image dénichée sur le Net

J'avais à quitter la maison et, contrairement à ma bonne habitude, aucun appareil photo à portée de main ! Bigre…..

 

Mais je me promis bien qu'au retour, je me livrerais au jeu du Géocaching, afin de dénicher la noix,

 

Ce que je tentai de faire le lendemain… après avoir essayé de prendre les mêmes repères que l'oiseau… mais sans résultat.

 

Déjà dans ma tête avaient pourtant commencé à poindre quelques hypothèses.

Car je sais depuis longtemps que les corbeaux sont des petits futés.

Ne vont-ils pas perturber le vol des buses qui emportent une couleuvre dans leurs serres afin de leur faire lâcher la proie pour ensuite s'en emparer ?

Ne laissent-ils pas tomber les noix sur la route, avec l'espoir qu'elles se brisent en arrivant au sol, ou qu'un véhicule  fasse le boulot.

Spectacle auquel j'avais eu la chance d'assister un jour pour la couleuvre au Montaigu, ou bien lors d'une marche près du Mont Saint-Michel avec les noix, là où la route était jonchée de coquilles vides sur une bonne longueur alors que le premier noyer se trouvait à quelques décamètres?

 

Intrigués par ces curieuses manoeuvres, des scientifiques n'ont d'ailleurs pas manqué d'étudier le comportement des corvidés, et ont souvent conclu que ces animaux étaient dotés d'une intelligence surprenante.

Capables de planquer des réserves de nourriture et de distinguer les aliments à manger au plus vite car périssables, et ceux qu'on pouvait laisser dans le garde-manger une certain temps, tels les noix.

 

Alors ?

J'émets donc l'hypothèse selon laquelle mon corbeau a « planqué » sa noix, mais avec méthode… s'alignant sur le repère des marches qui débutent le second palier… pour aller déposer sa « cueillette » au pied d'un arbre ou dans une cachette qu'il était sûr de retrouver.

 

Et pour étayer ma théorie, j'ai parcouru le Net, où j'ai trouvé un certain nombre d'articles et de vidéos qui tendent à créditer mes dires.

Par exemple :

Aujourd'hui, la littérature scientifique contient des récits de corbeaux qui utilisent le passage de voitures pour casser les noix dont ils se régalent. De geais qui se souviennent d'une quantité considérable d'endroits où ils ont caché leur nourriture –et qui font la distinction entre les caches d'aliments périssables et les autres.

 

Ainsi donc, n'en déplaise au bon la Fontaine, le corbeau n'est pas aussi niais que le portrait qu'il en fait dans sa célèbre fable, où il donne le beau rôle au renard.

Si le fameux Goupil a la réputation d'être futé, je crois qu'il pourrait même envier Maître Corbeau !

Pour aller plus loin...

 

 

http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2004/man131204.html

 

http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/L-intelligence-des-corbeaux-670668

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mich15 23/01/2016 11:37

Extra, ton observation, Bernard ! N' empêche que notre bon La Fontaine avait bien remarqué que le corbeau était très sensible à la flatterie : je lui parle, je lui dis "beau beau ...l' oiseau" et il s' approche de branche en branche , tout fier , visiblement.
Très sociable, aussi : toujours une vigie lorsque l' on va au compost, pour appeler ses copains à se régaler ........

Bernardino 23/01/2016 12:19

Ah, que le corbeau soit vaniteux, sensible aux flatteries, et tout et tout... Indéniable mon cher Watson. Cela ne l'empêche pas d'être futé. On pourrait peut-être alors lui conseiller de se lancer dans une carrière politique, non? lol !