Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

30 Novembre 2016 , Rédigé par Bernardino

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

Mercredi 30 novembre.

Sébastien le grutier me l'a affirmé hier: demain, on lève les pales.

De ce fait, je ne me prélasse pas au lit, et je pars vers le chantier.

Apparemment, ça s'active de partout.  Je préviens Sébastien que je suis déjà en place; et il me répond que, à son grand regret,  c'est Karl qui effectuera le levage...

J'attends...

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

Mais cela ne semble pas démarrer aussi vite que ce à quoi je m'attendais.

J'en aurai l'explication un peu plus tard lorsque Sébastien me rejoindra  afin de me rendre la clé USB de mon cousin Pascal.

"Faut dégivrer les pales! Parce que avec le gel de cette nuit, elles  sont collées sur leur support!"

Encore les caprices de la météo. Décidément!

 

 

Dégivrage et nettoyage sont les deux mamelles...

Dégivrage et nettoyage sont les deux mamelles...

Et puis on apprête enfin le porte pale... que l'on présente sur la N°1.

Le levage va enfin pouvoir commencer. 

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

L'opération se déroule sans encombre.

Je décide alors de passer dans un champ de l'autre côté, afin de pouvoir observer les hommes qui attendent tout-là-haut... sauf que j'aurai le soleil en face. Il me faudra donc ruser et me positionner dans l'ombre du mât pour éviter le contre-jour.

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

Là encore, pas de souci.

Michel me rejoint...  Il est arrivé plus tard, attendant bien au chaud que je le prévienne pour la fin du levage. Pas folle la guêpe!

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

Une fois la deuxième pale en place, nous rejoignons le "camp de base" d'où nous allons pouvoir observer la pose de la  dernière pièce du puzzle.

Tout s'enchaîne rapidement...

C'est alors que l'on voit redescendre le porte-pale... et la flèche de la grue s'abaisse en même temps.

Il faut dire que  les employés de chez Dufour sont impatients de quitter ce chantier... qui totalise 16 jours de retard  en raison de la météo.

Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage
Eolienne E1 Trans-Courcité fin du montage

Au sol, on s'est déjà activé puisque les madriers ont été disposés depuis plusieurs heures.

Le crochet arrive enfin... joli bébé pesant ses 3.3 tonnes.

Le crochet et ses 3.3t

Le crochet et ses 3.3t

Commence alors le dépeçage de cette longue flèche mesurant dans les 100 mètres de long... et de haut quand elle est dressée vers le ciel!

J'engage alors la discussion avec les gens présents sur la plateforme.

Je demande à Benoît s'il sait pourquoi la pose de la boîte de vitesse pour cette éolienne a demandé autant de temps. Il s'adresse à son collègue de chez Vestas, qui lui répond en anglais qu'un perçage inadéquat a engendré une grosse perte de temps... Pour une différence de, tenez-vous bien,  0.2mm. Ajoutant que sur une pièce qui pèse 30 tonnes, c'est quand même pas de la tarte.

Encore quelques échanges avec Fédéric Lobet de la société Volskwind, le premier adjoint de Trans  et celui de Saint-Thomas.

Qui évoquent tous les deux une possibilité de "Portes Ouvertes" qu'ils souhaitent ardemment...

Et comme il n'y a pour l'instant plus rien à voir, je salue tout ce petit monde pour rentrer chez moi me mettre bien au chaud.

-------------------------------------

Mes petites caméras  avaient bien froid ce matin!
Mes petites caméras  avaient bien froid ce matin!
Mes petites caméras  avaient bien froid ce matin!

Mes petites caméras avaient bien froid ce matin!

Avec cet article, je pense en avoir (provisoirement?)  fini de mes reportages sur le site.

Peut-être serai-je avisé des essais de freinage qui devront avoir lieu dans les jours à venir.

Mais c'est maintenant à votre tour  d'écrire!  Rien qu'un petit mot!

Via le formulaire de contact ou la possibilité de déposer un commentaire, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions...

Voilà,  j'espère que vous avez eu (presque) autant de plaisir que moi à suivre ce chantier titanesque.

 

En prime, je vous offre une petite vidéo réalisée à partir des documents de ce mercredi 30 novembre.

 

Bon vent à toutes et à tous!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dan 06/12/2016 19:17

Super reportage, merci beaucoup Bernardino !
Comme toujours ce blog me donne de la joie et des fois un peu de nostalgie.

Michel Camus 30/11/2016 18:38

Compliments, Bernardino !
J' ai suivi ton reportage avec grand intérêt, et je vais le partager.

Patricia 30/11/2016 18:02

Bonjour monsieur le reporter,
C'est avec beaucoup attention que j'ai lu tes articles sur les éoliennes.
La plus belle photo , c'est celle oû on te vois au commande de la grue, et un peu fier le Monsieur.
Bisous.

Pascal 30/11/2016 17:48

Ben encore une fois j'ai loupé le levage des pâles. Mais c'était bien :)

Pascal

baglin sylvie 30/11/2016 17:18

Que de patience pour obtenir de si belles photos et des commentaires appropriés, je suis bluffée, cela demande vraiment beaucoup de temps et de nous en faire profiter c'est vraiment très gentil.
Bravo Monsieur le reporter!!
Toutes mes félicitations.
Sylvie

Bernardino 30/11/2016 18:28

Pas davantage de mérite qu'un photographe animalier, qui reste posté des heures entières à guetter une bestiole qu'il ne verra peut-être pas le jour où il est posté... Par contre, moi, j'avais toujours du mouvement sous les yeux... Et ainsi, je ne voyais pas le temps passer!