Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Visite grue Liebherr LG 1750

29 Novembre 2016 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #photos

Ce mardi 29 octobre, un soleil resplendissant rit joyeusement dans un océan de ciel bleu.

Mais toujours vissé à l'Est, ce fichu vent contrarie les opérations de levage sur le parc Trans/Courcité .

Pensez que  le chantier a pris un retard d'environ une quinzaine de jours. La faute à cette bise qui nous glace jusqu'aux os!

Il ne reste pourtant plus que les 3 pales de la E1 à lever...

 

Hauteur sous flèche: 110 mètres (voir plus loin le tableau de bord)

Hauteur sous flèche: 110 mètres (voir plus loin le tableau de bord)

Ce contretemps va pourtant être bénéfique au chasseur d'images que je suis.

Que je vous explique:

Mon cousin  et complice Pascal a posté des clichés sur une branche de facebook nommée "Passionné de levage".

Et l'un des grutiers s'est reconnu!

Echanges de messages, et Pascal indique à Sébastien que Bernardino serait intéressé par la visite de la grande grue Liebherr LG1750.

Voilà-t-y pas que je reçois un SMS disant.  "Trop de vent, on ne lève pas, mais si tu veux visiter aujourd'hui..."

Fallait pas me le dire deux fois.

Je contacte donc Sébastien qui, avec son joli accent belge,  me donne rendez-vous sur la plate-forme.

Salutations cordiales...

Et je commence par lui confier la clé USB que Pascal  a préparée à son intention.

Puis je lui demande s'il est possible de prendre des clichés.

Et mon hôte de  répondre tout sourire que cela lui donnera enfin l'occasion de récupérer quelques souvenirs, ce qui est rarissime.

On fait le tour de la machine... dont j'ai oublié le nom de baptême. Car chez Dufour, c'est la tradition de les personnaliser à travers un prénom.

Pression? plus de 100 tonnes au m²
Pression? plus de 100 tonnes au m²
Pression? plus de 100 tonnes au m²
Pression? plus de 100 tonnes au m²

Pression? plus de 100 tonnes au m²

Et le grutier m'invite à monter sur la passerelle.

Même si on a déjà pris quelques mètres de hauteur, le crochet tout là-haut est encore bien loin de moi... Rikiki malgré ses 3.3 tonnes!

 

En haut de l'échelle qui mène à la plateforme de la cabine.

En haut de l'échelle qui mène à la plateforme de la cabine.

Et  Sébastien de m'expliquer le fonctionnement de la machine, les vérins, les treuils, les masses d'équilibrage...  Tous de taille XXXXXL....

Visite grue Liebherr LG 1750
Visite grue Liebherr LG 1750
Visite grue Liebherr LG 1750

Arrive le moment où Sébastien se met en position de levage...

 

Merci à toi, Sébastien, d'avoir exaucé un rêve de gosse!
Merci à toi, Sébastien, d'avoir exaucé un rêve de gosse!

Merci à toi, Sébastien, d'avoir exaucé un rêve de gosse!

Puis il m'invite à m'asseoir sur son siège.

Grosse émotion...

Au passage je lui fais remarquer combien tout est nickel, pas un poil de poussière. 

Chapeau!

Serait-ce le nouveau grutier?

Serait-ce le nouveau grutier?

Un peu impressionné face à un tableau de bord bien rempli, j'écoute attentivement les commentaires détaillés.

Vues du tableau de bord
Vues du tableau de bord
Vues du tableau de bord

Vues du tableau de bord

Autres explications concernant les caméras, une en haut de la flèche, une autre vers l'arrière afin de vérifier le bon enroulement des câbles.

 

Caméra surveillant les tambours enrouleurs de câbles

Caméra surveillant les tambours enrouleurs de câbles

Et puis il faut bien  redescendre sur terre.

Nous devisons encore un bon moment.

En passant devant le porte pale jaune, il m'en explique le fonctionnement détaillé ; Les vérins actionnant la pince, la boîte avec ses batteries pour éclairer l'ensemble lors d'une opération de nuit (voir articles précédents)

Porte-pale

Porte-pale

Toujours avec la même gentillesse, la même patience.

Je lui dis alors ma profonde satisfaction de rencontrer des gens passionnés par leur travail... qu'ils ont appris pour la plupart "sur le tas".

Nous aurions pu encore discuter longtemps, mais il devait préparer le lourd véhicule qui partira demain après levage des pales.

"Parce que, me dit-il, au vu de la météo... on attaque à houit heures... (si, si, il a dit houit, comme en Belgique!)

- Parce que c'est toi qui décides?

- Hé, oui, le grutier est celui qui donne ou pas le feu vert!  

- Grosse responsabilité.  Mais  je serai là demain matin!"

Nous nous serrons chaleureusement la main.

Et moi, ben... j'en suis encore tout retourné de cette visite.

J'en connais d'ailleurs qui auraient bien voulu être à ma place, n'est-ce pas?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

frederic 01/12/2016 10:47

salut a toi bernardino

pour ta retraite on te prend sur les chantiers, j'ai eu dufour au tel tu commence lundi ;-)

merci pour ton blog tu a fait plaisir a toutes mes équipes par ta gentillesse, ton implication, le respect des consignes de sécurité et ta bonne humeur.

frederic

Bernardino 01/12/2016 11:13

Merci Frédéric pour cette proposition d'embauche...
Sauf que j'ai pas franchement envie de me remettre au boulot.
Peut-être quand même qu'on pourrait aborder les émoluments qui vont avec cet emploi.
Allez savoir: si ça payait bien, hein?
Et avec pas trop d'heures quand même...
Faut ménager les "vieux" qu'ont d'lâge!
Bref, considérons cette proposition comme un aimable clin d'oeil... auquel je suis très sensible, ça va de soi!

Pascal 29/11/2016 18:46

Ho que oui j'aurai bien aimé être à ta place. Si je n'avais pas une réunion à Angers, j'aurai bien posé un congé. Partie remise.