Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Quand le brouillard joue à cache-cache

11 Décembre 2016 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Billet d'humeur, #Eoliennes, #Modélisme

Quand le brouillard joue à cache-cache

Depuis le matin, le brouillard rampe sur le sol, laissant parfois apparaître un soleil pâlot qui voudrait bien pointer le bout de son nez...

Et dans l'après-midi, il finit par se déchirer,  laissant  place à de jolis rayons  bienfaisants.

Vite, je "jette" un modèle dans la voiture et je pars au Montaigu.

Assemblage, visite pré-vol... et je lance.

L'air est vraiment très froid, et absolument pas porteur. Pour preuve...

Toutes les dix secondes, je suis informé par la télémétrie que le planeur chute d'environ 6 à 7 mètres... pas brillant.

Et puis, venant de l'Ouest, un gros paquet cotonneux semble approcher assez rapidement.

Je comprends très vite qu'il vaut mieux procéder prudemment à un atterrissage avant que mon joli modèle ne se fasse avaler par le brouillard.

Le temps de  remballer mes affaires, et je suis complètement enveloppé par la crasse. On n'y voit goutte.

Je reprends la route vers Bais, pour déboucher soudain dans la lumière. Je file alors  sur l'autre versant de la colline en direction des Batailles. Là où apparemment on peut encore espérer faire voler sans trop de risque.

Mais  avant de lancer, j'installe une caméra Mobius.

 

 

Les éoliennes de Bais et Hambers émergent de la brume

Les éoliennes de Bais et Hambers émergent de la brume

Le vol ne va cependant guère durer... je vous laisse deviner pourquoi.

J'ai toutefois le temps de filmer en direction de Trans, où l'on distingue également les moulins à vent.

A gauche les éoliennes, alors qu'un paquet de coton  s'insinue dans le creux d'un vallon.

A gauche les éoliennes, alors qu'un paquet de coton s'insinue dans le creux d'un vallon.

Et je ramène bien vite mon oiseau au bercail.

Quand le brouillard joue à cache-cache
Quand le brouillard joue à cache-cache

Je remballe une nouvelle fois... et je file en direction du chantier éolien de Trans, là où j'ai passé beaucoup de temps ces derniers jours.

Pour  rencontrer à nouveau le brouillard, qui me laisse toutefois  le loisir de prendre quelques clichés..

Les nouvelles éoliennes de Trans  émergeant de la brume... sous le regard de la lune.

Les nouvelles éoliennes de Trans émergeant de la brume... sous le regard de la lune.

Et je me dirige ensuite vers le chantier.

A l'entrée duquel j'ai la surprise de trouver une voile de paramoteur bouchonnée à côté de son chariot.

Je demande alors à une dame si elle a besoin d'un petit coup de main.

Tout en  me remerciant, elle me dit que son mari est parti à pied à travers champs en direction de Fléchigné, afin de récupérer voiture et remorque qui permettront de rapatrier le matériel.

http://mayenneparamoteur.com/intro/lecole/

Et avec un grand sourire, elle ajoute:

"Mon mari vient d'obtenir le brevet qui lui permet de prendre un passager. On est donc allé faire un tour du côté de Saint Léonard des Bois... et c'est en revenant  que la brume nous a bouffés. On est rapidement descendu dans l'espoir de trouver une éclaircie... pour apercevoir le champ de blé  de l'autre côté de la route... poser, et se faire de nouveau avaler.  C'était la première fois que mon mari et moi faisions un vol ensemble... Pour mon baptême, avouez que  j'ai été servie."

Peu de temps après arrivait la voiture de dépannage...

Mais  n'ayant ni les uns ni les autres envie de jouer à cache-cache avec la brume... nous sommes rentrés chez nous!

Et moi, je me suis réfugié près du joli feu de cheminée!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article