Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

En passant par la cabane du cantonnier

16 Février 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #VTT

Depuis le matin, se faufilant  parfois derrière un nuage, le soleil me fait un clin d'oeil , et il semble vouloir dire:

"Alors, tu ne sors pas?  As-tu vu comme il fait bon?"

Oh que si, j'en ai grande envie. Mais d'abord, une sortie style "vol calme" au pied du Montaigu...

Le VTT attendra.

Dream Surfer, équipé d'une caméra Moebius

Dream Surfer, équipé d'une caméra Moebius

C'est donc  dans l'après-midi que je sors mon fier coursier au moteur électrique.

J'escalade alors la côte de la Ligerie, pour arriver à la Poterie... Où je vois? Une petite voiture blanche et jaune à côté de laquelle se trouvent deux employés du Conseil Départemental.  Ils devisent apparemment à propos de cette drôle de maison! Je m'arrête. On échange quelques propos. Je leur explique pourquoi je connais particulièrement l'endroit! Et je leur demande de me faire quelques clichés, non sans avoir précisé que j'ai déposé sur  mon blog un mini-reportage concernant justement cette cabane.

"Et on peut voir ça où?

- A cette adresse internet, leur dis-je en  tendant ma carte de visite.

- C'est notre Chef qui va être content, lui qui tenait tant à préserver la petite maison!"

La maison du cantonnier, entièrement rénovée.

La maison du cantonnier, entièrement rénovée.

On se quitte, et je dévale avec délices la route vers Sainte Gemmes le Robert, afin d'emprunter la liaison menant à  Gué de Selle.

En passant par la cabane du cantonnier

Au détour d'un virage, j'aperçois un VTT les roues en l'air, et un homme qui actionne une pompe à vélo. 

"Puis-je vous aider?

- Je vous remercie, mais je viens de changer la chambre... pleine d'épines ramassées le long des haies... Vous savez,  quand les ouvriers de la ComCom ont déblayé les dégâts de la dernière tempête."

Et avisant mon VTT:

"Vous en êtes content? Quelle autonomie?..."

Et puis avant de repartir dans des directions opposées, nous nous saluons  chaleureusement.

J'arrive à l'étang...  où je compte récupérer de l'eau. Nippe: robinets fermés, sans doute par précaution lors des derniers grands gels.

Sur la digue, je croise un nombre impressionnant de promeneurs.

Alors que je me repose sur un banc,  deux gamins en trottinette m'apostrophent:

"Bonjour Monsieur, c'est notre papy et notre mamie là-bas. Nous,  on est chez eux parce que c'est les vacances, et c'est rudement bien!" 

Une gorgée prélevée dans mon bidon isotherme, et je repars, pour constater  de grandes trouées dans les bois.  Avec des vues dont je n'avais  pu bénéficier en raison de la  végétation autrefois fort  dense, et qui est maintenant très  éclaircie.

 

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

C'est alors qu'au pied d'un arbre abattu, je trouve une immense tranche de melon!

La tranche de melon...

La tranche de melon...

Un peu plus loin, une petite photo, pour amuser la galerie... (Encore?)

En passant par la cabane du cantonnier

Lorsque mon tour d'étang s'achève,  je découvre  sur le parking un gigantesque tas de bois, résultat de l'immense nettoyage qu'il  a fallu effectuer, toujours  à cause des dégâts occasionnés par la tempête.

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

Je retrouve alors une route goudronnée... pour arriver à la Grande Coudrière...

 Ses  propriétaires ne m'avaient-ils pas  invité à venir les voir?...

J'emprunte le petit chemin... Mais il m'est impossible de frapper à leur huis...  Le portail me rappelant une  herse!!!  Imparable, incontournable!

Ce sera donc pour une prochaine fois.

Au bout de l'allée, comme une sorte de herse!

Au bout de l'allée, comme une sorte de herse!

La Grande Coudrière
La Grande Coudrière
La Grande Coudrière

La Grande Coudrière

Je repars en direction de Chellé où, le long d'un talus,  je découvre de jolis crocus.

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

C'est juste à ce moment que je croise de nouveau mon infortuné pédaleur à la roue crevée... Quelques mots... "Salut, et bonne route!"

En passant par la cabane du cantonnier

Quand j'arrive près des ruines de Chellé, je me demande toujours quelle allure devaient avoir  ces bâtiments lorsqu'ils étaient encore en bon état...

Ils conservent à mes yeux tous leurs mystères.

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

Un peu plus loin, j'aperçois sur ma droite la butte de Montaigu... où j'ai décidé de ne pas me rendre aujourd'hui.

En passant par la cabane du cantonnier

La côte de Toucheronde n'est pas aussi "Calme" que ça à avaler... Heureusement, mon moteur compense  mes faiblesses.

Descente vers Hambers, son joli plan d'eau... et comme à Gué de Selle, je suis une nouvelle fois bredouille face aux robinets... fermés.

Quelques clichés..

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

Et j'en finis avec la "côte de la Bolinière", courte, mais  ô combien  "casse-pattes"!

Je débarque enfin à la maison après une virée de 30.600km.

Je n'ai consommé qu'une barre dans la charge de la batterie.

"Exploit" salué par un gentil papillon se dorant au soleil, et qui me laisse tout juste le temps de le photographier.

Il faut dire que, tout comme lui sans doute,  j'ai  vraiment eu l'impression de ressentir les premiers effets du printemps... tout autant que  les personnes croisées cet après-midi!

A la prochaine!

 

En passant par la cabane du cantonnier
En passant par la cabane du cantonnier

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article