Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

De la facétie des traducteurs en ligne

19 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Il faut que je vous raconte.

Ce matin, comme la plupart des matins, je m'en vais faire un détour vers le site géocaching.

 

Pour "admirer" le parcours de mes deux objets voyageurs, l'un se trouvant actuellement au Nord des Pays-Bas après avoir parcouru 3775km, et qui doit prochainement  s'envoler vers les Seychelles début janvier, l'autre étant arrivé depuis peu en Aquitaine avec 4298km au compteur.

 

 

 

Un géocacheur lui-même facétieux!

Un géocacheur lui-même facétieux!

Mais quand j'ai voulu ouvrir le site des caches lui-même, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir sur la commune de Saint Thomas de Courceriers,  l'une d'entre elles nommée...  Quatre à chanvre!

De la facétie des traducteurs en ligne

Vous ne voyez pas pourquoi?

C'est à mon avis fort simple!

Ayant récupéré le nom de cette cache qu'il croyait être en anglais, le "traducteur" automatique de Géocaching a interprété four à chanvre par... quatre à chanvre!!!

Four in british? C'est quatre  en français.

Do you have understand?

Comique n'est-ce pas?

Comme quoi, si  le géocaching compte dans ses rangs des personnages capables de proposer quelques petites surprises (hein Françoise?), le site lui-même n'est pas en reste!

 

 

 

Dois-je toutefois préciser que la "propriétaire" et gestionnaire de ces caches est une charmante britannique ayant déposé son sac de voyage depuis quelques années déjà dans la commune de Saint Thomas?

Peut-être que Géocaching a voulu lui adresser un clin d'oeil, n'est-ce pas Margaret?

Have fun!

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article