Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Vive l'amitié franco-espagnole

17 Septembre 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Tranches de vie

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire un tour en Andalousie...

Mais le temps passait... et l'espoir demeurait!

Jusqu'à ce que l'on décide avec mon épouse de mettre cette virée à notre programme.

Septembre 2017... Décollage de Nantes-Atlantique... direction Séville. Et son très gracieux pont qui enjambe le Guadalquivir.

 

Où à la descente de l'avion, nous retrouvons avec grand plaisir  la charmante Lucie, la guide qui nous avait accompagnés à la fin d'un précédent périple au Portugal.

Française définitivement installée chez les sévillans, et dont les compétences sont au top!

 

Et puis arrive la visite de Madrid... avec repas prévu au Musée du Jambon.

Entrée du restaurant   Musée du jambon

Entrée du restaurant Musée du jambon

La salle dans laquelle nous allons prendre notre repas nécessite une descente vers le sous-sol.

Juste à côté de notre groupe se trouve une bande joyeuse qui s'exprime avec une certaine verve.  Mon vis à vis français commence à vouloir entamer des échanges avec nos voisins... mais  cette fichue langue, quand on ne la connaît pas... c'est difficile.

Il s'adresse à moi, et me demande de traduire. Ce que je fais avec plaisir. J'apprends alors que le monsieur en bleu fête son mariage avec la dame vêtue de rouge.

Dont il parle en disant:

"Mi muñeca, mi muñequita..." (ma poupée, ma petite poupée)

​​​​​​​Je communique aussitôt l'information à la troupe de Français.

Les mariés au milieu des convives de la noce.
Les mariés au milieu des convives de la noce.

Les mariés au milieu des convives de la noce.

Et comme Lucie a initié tout ce petit monde  au flamenco pendant  les trajets dans le car, voilà-t-y pas que commencent des clapements de mains très cadencés afin de manifester notre joie envers les convives de la noce.

Surprise totale des Espagnols... qui me demandent. J'explique alors.

Le monsieur se lève, et trinque à la santé de l'amitié franco-espagnole.

Sauf que je lui lance gentiment.

"Moi, je préfère votre vin sans gaz..."

Vin + eau gazéifiée...

Vin + eau gazéifiée...

Nous échangeons alors quelques propos sur l'aspect "naturel" des ingrédients composant leur breuvage fait de vin additionné de limonade. Et j'ajoute malicieusement que le gaz est sûrement moins naturel que le vin...  (bien que?)

Il traduit en direction de ses convives. Eclats de rires.  Et il me confie alors qu'en effet, mieux vaut boire le vin pur.

Ajoutant que pour son coeur, il ne dédaigne pas déguster un petit whisky: "C'est bon pour mes artères également! Et ça fluidifie le sang!"

Il finit par me demander pourquoi je parle (baragouine...) espagnol (presque?) sans accent français.

Je lui réponds que, en raison de mes origines, j'ai entendu "causer" espagnol durant mon enfance... mais que je n'ai pas eu la chance d'étudier la langue au Lycée.

"Et d'où est donc originaire ta famille? questionne-t-il.

- Provincia de Murcia!

- La mía también!  (Ma famille aussi!)

- El Puerto Lumbreras!

- No me digas!    Ne me dis pas! Je suis né à 20 km de cette ville."

Je ne vous décris pas alors le délire!  Le voilà qui se lève, m'enlace...et me montre comment enchevêtrer nos bras afin de lier notre amitié!

Vive l'amitié franco-espagnole
Vive l'amitié franco-espagnole

Et comme il a fallu poser à plusieurs reprises afin que les nombreux  photographes officient, nous avons dû refaire le plein de nos verres!

C'était la grande joie dans ce restaurant, où nos amis espagnols ont bénéficié d'un plat à base de "garbanzos" (il était d'ailleurs étonné que je connaisse comment on disait pois-chiches...) alors que nous avons eu droit à de la banale purée...

Mes compagnons de voyage ont fini par me demander si je n'allais pas terminer la journée avec les "noceux"... que j'ai quittés à regrets. 

Mais pour la suite du voyage, on m'a souvent rappelé cet épisode inattendu, qui a réjoui tout le monde!

C'est pourquoi je trinque à l'amitié  franco-espagnole!

 

Mais sans gaz dans le vin!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article