Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Joyeux Noël Meilleurs voeux

23 Décembre 2006 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

Et en cliquant sur les adresses ci-dessous, vous aurez droit à une gentille animation!

http://www.icq.com/specials/christmas_2006/

 

http://www.icq.com/specials/newyear_2007/

 

 

http://www.icq.com/friendship/pages/browse_page_16959.html

Lire la suite

Quand une connerie doit être faite….

11 Décembre 2006 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

Quand une connerie doit être faite….

 Dimanche:

 

 Ce dimanche matin donc, j'avais zieuté sur le Net  la météo qui annonçait vent du SO pour cet après-midi, avant l'arrivée  de la pluie.

 

 Et les prévisionnistes ne se sont pas trompés, puisque actuellement il pleut. (21h30)

 

     Mon copain Noël  que je rencontre ce matin me dit que s'il y a séance de  VDP,  il est partant.

 

     Il vient donc me chercher vers 14h. Nous enfournons le matériel dans sa voiture. Et nous voilà partis gaillardement vers le site en question nommé  La Roche.

 

 Il lance son Bella V : ça tient nickel. Ouateux, sans secousses... et ça porte partout.

 

 Je commence à assembler mon Dragonfly, mais ça se présente mal car les prises ne veulent plus rentrer dans l'emplanture de l'aile... auraient-elles "gonflé"?  Je parviens enfin à enquiller le tout, vérification des gouvernes, du moteur… et je lance. Ouais, ça porte impeccable...  partout! Un petit essai moteur pour voir si ça frétille (parce que la deuxième sortie de mon modèle n’a pu se conclure par un vol tant les servos frétillaient  dès la mise en route du moteur ! mais aujourd’hui  au sol ça frétillait pas...) Ben non, tout va bien… sauf que le frein moteur n'est pas en fonction, et la grosse batteuse mouline en permanence... J'atterris, je bricole la programmation; pensant avoir réussi, je relance: nippe, ça mouline toujours. 

   Bon, je pose, on verra ça à l'atelier (sage, le mec, hein?)

  Je décide alors de  sortir mon Solution électro... je lance et c'est parti pour presque une heure de rêve.

    Noël, fatigué de voler (une heure à la pendule quand même) décide de poser, mais  ratant son approche il  pose... dans un chêne.

  Il récupère son modèle assez facilement ( Le Bella couleur lilas  pendouillait fort heureusement  dans des  branches  basses)

  A mon tour, j'atterris... heu-reux!

  Mais tout pendant le vol,  cette lancinante   question me taraude la cervelle: "Pourquoi diable  est-ce que je n'arrive pas à programmer ce contrôleur?" 

  Et, mes deux modèles posés au sol,  je décide de me repencher sur le problème avec l'aide de Noël, qui me lit la notice que j'avais emportée, et moi j'obéis.

 

 « Allumer l’émetteur, mettre le manche de gaz plein pot, allumer sur le planeur attendre les bips… baisser le manche… »

  Quand enfin, après plein de bips et de mélodies agaçantes, le frein semble enfin programmé.  (Ah, si j'avais acheté la carte de programmation qui va avec le contrôleur... mais elle était en rupture de stock lorsque j'ai passé commande...)

  Et moi tout content, d’annoncer : « Ah,  puisqu'on a enfin réussi, faut voir ce que ça donne en vol maintenant ! »  J’empoigne le fuselage du  Dragonfly,  et je jette... il amorce une très  légère descente, je tire sur le manche de  profondeur, et boum: le nez dans la terre molle...  Fin du vol !!!!

 Totalement dépité, je pointe mon nez sur l'émetteur, qui m'affiche...  Solution!!!

  Quel con, trop préoccupé par ce contrôleur que je n'arrivais pas à programmer,  j'ai oublié de changer de mémoire!!!! 

 Le  fuselage est cassé là où il l'avait déjà été, mais cette fois carrément en deux, ; dans mon souci de réparer « léger », j’avais dû un peu trop  lésiner sur la camelote. Seules les deux cordes à piano glissant  dans les gaines de commande profondeur/direction  m'empêcheront de désolidariser les deux bouts dans le champ, faudra attendre sagement d'être revenu à l'atelier... Afin de ne pas endommager davantage ce fuselage endolori, je le scotche le long  de celui du brave Solution qui servira ainsi d’attelle (et les attelles, ça me connaît !)... je range ça dans mon sac à dos,  et nous rentrons par le petit chemin creux. 

 

 

  .../...

 

 

 Il est 21h30: J'ai eu le temps de réparer les gaines  direction et profondeur dont le plastique était brisé en trois endroits différents.

 

 

J'ai recollé les deux morceaux du fuselage avec de la résine époxy+ tissu de verre... c'est en train gentiment de durcir.

 

 Un servo a encore vomi ses dents... Sur ces fichus volets de taille démesurée, il va me falloir songer à mettre des servos avec des pignons métalliques...

 Mais ce Dragonfly en est à sa troisième sortie.  Première séance : cassé

 

 Deuxième séance : pas de vol pour cause de frétillements… Sombre histoire de pattes sur un accu lipo… je vous raconterai !

  Troisième séance : cassé ! 

 Mais aujourd'hui  mon Dragonfly  a cependant battu  deux records: celui du vol le plus long de sa naissante carrière, avec près de dix minutes... et celui du vol le plus court, avec un planté dès le lancer!  

 Ne vous ai-je pas confié  que  j'avais acquis une certitude: certains modèles naissent sous une mauvaise étoile!!! Et mon Dragonfly est de ceux-là!  

   Ah, j'ai oublié de vous dire: ce matin, je m’en vais  chercher le journal dans la boîte aux lettres, et lorsque j'étale la gazette sur la table, en sort une gentille araignée, que je me fais un devoir d'écrabouiller...

  Mais ne dit-on pas: "Araignée du matin, chagrin"?

  Ouais, je sais, faut pas être superstitieux, ça porte malheur!!! 

  Bon, il se fait tard.  Mes enfants  ne  m'ont pas  accordé ce gentil surnom pour rien: Commandant "Couche-tôt", Je m'en vais donc me coucher: demain m'attend une longue séance de ponçage, enduit, peinture... et un travail dentaire sur le servo endommagé.    Et si des fois je voyais une araignée avant de tomber dans les bras de Morphée: "Araignée du soir, espoir..."

Mais, revenant sur les causes de mon planté de fuselage lors de ma sortie du jour,   je serai un bon moment avant de m’endormir, devisant sur cette étonnante pensée : « Quand une connerie est à faire… tôt ou tard,  elle sera fatalement faite ! »

 

 

Lundi:   ponçage, collage, ré-entoilage   sont les trois mamelles du "casseur"!

 

 

 Mardi: :   Pour sa quatrième sortie, mon Dragonfly Strong réparé a enfin vaincu le signe indien qui semblait le poursuivre.Il vient d'effectuer une heure de vol en pente, sans vent... le tout ponctué par quelques atterros afin de faire bip-bip par-ci par-là sur l'émetteur. Il y a encore quelques peaufinages à apporter sur le dosage des gouvernes... M'enfin, on continuera un autre jour. Très gentil modèle. On dirait piloter un Amigo II échelle 1.75. Je me suis tout de même offert une boucle et un tonneau... C'est sans doute pas son domaine de prédilection. Dérive hyper efficace qui permet de craber le modèle à l'atterro pile poil comme on le souhaite. Crocos sympathiques et atterro confortable.  Moteur tonique...  

Bref... ce soir, je me coucherai heureux!

 

 

    PS: la photo ci-dessus  a été réalisée avec un appareil numérique  sans zoom tout en pilotant! 

 

 

   

 

Lire la suite