Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Glisser sur une peau d'Orange...

30 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

orangetarifs.jpgQue je vous raconte!
 Tout petit consommateur de téléphonie mobile, je suis titulaire d'un compte Mobicarte chez Orange.
Et cela me suffit amplement.
 
Pendant un temps, mon téléphone Motorola L6 me permettait de téléphoner, bien sûr, mais aussi  d'aller accessoirement consulter ma messagerie, la météo….
Et puis un jour, plus d'accès à Internet... sans prévenir.  Chapeau la communication, hein?
Je finis par contacter le service "clients"... où l'on me dit que mon téléphone n'est pas compatible!
"Ah bon, que je dis, mais il l'a été pendant un temps...
- Ouais, qu'on me répond,  mais il l'est plus...  C'est comme ça..."
Bon, c'est pas trop grave... avec mon ordinateur portable j'utilise Internet Everywhere quand je suis en déplacement, ou les bornes wifi gratuites.
Quelque temps plus tard, j’hérite d’un "vieux" smartphone. Encore mieux à tous points de vue que mon Motorola. Je peux le connecter facilement Internet, wifi, bluetooth… Il fait GPS...  pocket PC...  Le bonheur !

Mais… après deux ans d’utilisation, il tombe en panne. Nous sommes le 24 février2010.
Je me fais alors plaisir en achetant un Nokia 5800 chez Auchan. Le must, avec radio FM, bluetooth, wifi, navigateur GPS, appareil photo, lecteur MP-tout-ce-qu'on-veut...
 Je joue pendant quelque temps avec... et je me rends compte rapidement que Orange facture les unités "Net"…  nettement plus cher qu'au temps où mon vieux Motorola était compatible. Bonbon les ko!!!
Je laisse donc de côté l'option Internet du téléphone. Avec un crédit de X euros
 L'autre jour, je m'en vais consulter mon compte, et il semblerait que les X euros aient diminué de façon drastique, alors que je n'ai pas téléphoné ou navigué sur le Net.  Bon, soyons vigilants!
Je surveille alors pendant quelque temps. Et je me retrouve amputé de 2 Euros par-ci, 1.50€ par-là, sans avoir "joué" avec mon bidule.
(Surprises, surprises... Mais c'est normal... c'est indiqué sur l'illustration ci-dessous!!! Plein de surprises pour vous avec Davantage...) 
 Orange
Inquiet, je téléphone au 3972... où un gentille dame me dit:
"C'est normal, vous consommez du Net!!!
- Mais madame, j'ai mon détail de consommation sous les yeux à l'écran... et depuis telle date, je n'ai pas trace de consommation. Or vous me dites que...
- Oui, mais sur notre écran, nous avons un détail plus... détaillé que le vôtre!!!!
- Euh? Alors vous avez une double comptabilité...
- Non, mais votre téléphone se connecte tout seul au Net!
- Comment ça? Même si je ne fais rien?
- Oui, oui!!!
- Mais comment je peux avoir le détail de ma consommation?
- Ben je peux vous l'adresser; vous allez recevoir ça sous 48 heures, maximum 72 heures."
 
Ahurissant, non?
Je demande alors à la dame comment faire pour annihiler ces connexions non désirées...
"Je vais vous passer un technicien!"
 
Le type me dit alors que  de chez lui, il va procéder à la désactivation du bidule.
Ce qui est fait dans les minutes qui suivent.
 
C'était samedi 13 mars.
Le vendredi 19... mon crédit n'a pas bougé depuis la mise hors service  de mes connexions... mais  je n'ai toujours rien reçu.
Têtu comme une bourrique, je rappelle le 3972... où il me faut une nouvelle fois débiter mon histoire.
 
"Ah, que me dit la dame, mais ma collègue vous a raconté des bobards. C'est pas ça le délai, c'est 10 jours minimum, et encore  il faut tenir compte des dimanches, jours fériés et autres!"
 
Ah, compétents les gens de chez Orange, et solidaires entre eux, n'est-il pas?
 
J'attends donc de voir mes détails-super-détaillés... s'ils arrivent... pour comparer avec ce que m'annonce mon écran...
Le 29 mars,  ne voyant toujours pas le décompte qu'on devait m'envoyer, en mec têtu... je rappelle le 3972.
C’est  Ahmed qui m’accueille. Là encore,  il  faut   tout réexpliquer...
 Mais je lui signale surtout que  je cherche à comprendre!!!!
 
Au bout d'un moment, visiblement dépassé pour me dépanner…Orange3.jpg il me dit qu'il me bascule vers  une autre conseillère.
Elle a  l'accent européen...
Je dois  une fois encore tout  réexpliquer. Mais elle se montre   attentive, ne me coupe pas pour un oui pour un non... elle m’explique  ce qu'elle est  en mesure de m'expliquer... me disant que le problème des téléphones qui se connectent seuls était un de leurs soucis, en particulier les iphone... et que le fait que  le client ne puisse  voir ces communications sur ses décomptes (Net ou papier) était effectivement un problème qu'Orange allait devoir solutionner.
 
Nous  "bouinons" en parallèle, elle sur  son écran, moi sur  mon PC ou  mon téléphone... pour vérifier certains points.
Puis elle se met à calculer le total de mes connexions (intempestives ou pas)...  plus de 50 euros!!!!
Je lui fais alors  remarquer que j'étais un client fidèle de chez Orange (toute la téléphonie fixe ou mobile + Internet domicile + Internet Everywhere)... et que d'autres enseignes proposaient leurs services... en accordant des "bonus" aux nouveaux venus.
 
A tout hasard, j'évoque un geste commercial de la part d'Orange... Ce à quoi elle semble apparemment  réceptive.
 
Elle me propose alors  de déposer  un crédit de 60 Euros sur mon Mobicarte, tout en repoussant la date limite de rechargement.
 
"Ben voilà, que je lui  dis, j'ai enfin trouvé chez Orange quelqu'un qui écoute les clients!!!"
 
Nous nous sommes donc quittés en bons termes (ce qui n'avait pas été le cas les fois précédentes!!!)
 
On a le droit de râler, n'est-ce pas? 

Mais quand on obtient un minimum de satisfaction, il faut aussi savoir le dire!
C'est pourquoi je tenais  à vous informer de l'issue positive de mes démarches.

 

Lire la suite

Quand un Easy Glider filme un autre Easy Glider

23 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

SUNP0023.JPGAvec mon ami Noël, nous sommes allés faire du vol de pente au-dessus du bocage mayennais. La caméra installée sur mon planeur... Mais, bigre... c'est pas facile à suivre! D'autant plus qu'on est obligé de voler assez loin de la pente... et que je ne suis pas dans le planeur. Il faut en permanence essayer de corriger l'erreur de parallaxe...avec les pieds au sol...  Tenir compte des turbulences...  Déraper, glisser, cabrer, piquer...

La bille bordel...!!!   

Malgré tout, le résultat me satisfait!

Même si parfois le planeur de Noël est très fugitif à l'écran!





Le film est visible ici:
http://www.dailymotion.com/video/xconhy_vol-de-pente-a-la-roche-camera-emba_tech

Pour répondre à un correspondant qui m'interrogeait  sur la position de la caméra...
C' est à "négocier" en fonction de ce que l'on veut faire...
Pour ma part, j'ai placé du Velcro en différents endroits du modèle. Ce qui me permet, lors du montage avec Windows Movie Maker, de varier l'angle de prise de  vue... Au montage donc, on casse ainsi la monotonie, qui survient vite lorsqu'on a des plans trop longs...
Dans le cas présent, j'avais 26 minutes de vidéo... J'ai ramené à 6 minutes au montage... qui "pèse" 48 Mo.

Il est vrai que le mode "poursuite" est sans doute le plus intéressant si on veut filmer un copain en vol... Koike!!! L'idéal serait de voler en bord de mer, très près de soi... Mais la pente de La Roche ne permet pas cette "fantaisie".

Si on veut du "paysage", la disposition sous l'aile aide à cadrer dans le prolongement de ladite aile.
Au décollage, "vue arrière", c' est quand même bonnard! Non?

Voilà ce que je peux dire après utilisation de ma keycam... que je disposerais bien au somment de la dérive... si je ne craignais de devoir plomber le nez inconsidérément afin de rattraper le centrage... ou bien de voir cette dérive se mettre à vibrer lors des prises de badin...
Mais ne le répétez à personne: j'ai commandé une autre "spycam". Ce qui me permettra d'en embarquer deux au cours du même vol... et donc de disposer de plusieurs angles de vue!!!

Toujours est-il que Dailymotion "compresse" le fichier, et que cela nuit forcément à la qualité. Ah, si vous pouviez comparer, vous verriez qu'il n'y a pas "photo"!!
Lire la suite

Quand l'Easy Glider croise un oiseau en vol

20 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

L'Easy Glider n'est sans doute pas la plateforme la plus stable qui soit pour réaliser un film "embarqué".
Parce que "ça bouge" tout le temps!!!

Le parallèle est assez facile à faire entre ce qu'on perçoit de la trajectoire d'un avion d'aéroclub quand on est au sol: on dirait qu'il est  comme sur des rails...
Il en est tout autrement quand on  est dedans, où l'on ramasse toutes les turbulences par l'intermédiaire des fesses!!!

oiseau-Easy-Glider.jpgMais l'Easy Glider, c'est une mule bien sympathique, capable d'emporter un appareil photo nettement plus lourd, utilisable dans des endroits presque inavouables car on peut poser sur un espace très court... et, cerise sur le gâteau, on ne craint pas de le casser!
 


En re-visionnant mes films, je me suis aperçu qu'on distinguait un oiseau croisé pendant un  vol. Je l'avais bien vu, sur le terrain, mais je pensais qu'il ne serait pas perceptible sur les images. Grand angle oblique, et résolution faiblarde.



Et pourtant...
 
Oh, il faut être attentif, mais on peut quand même voir le volatile qui semble "fuir" l'intrusion du modèle dans son territoire.
 
Qu'il veuille bien me pardonner!!!
La séquence est  ici:
http://www.dailymotion.com/video/xcn7uj_easy-glider-oiseau_animals

Lire la suite

Et si on jouait... aux "Mille bornes"?

17 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

 A l’entrée de l’hiver,  j’ai rangé mon VTC dans un coin du garage…  Vous savez, celui qui "crève" plus vite que son ombre... voir entre autres http://bernardino.over-blog.net/article-33155872.html

Il faut dire  que je n’aime pas rouler quand il fait froid. Je préfère marcher… ou skier !


Aujourd’hui, nous sommes le  mercredi 17 mars 2010…

La météo annonce un temps quasi printanier.

1000km-004.jpgJe me penche alors  vers mon fidèle coursier qui semblait piaffer d’impatience.

Je  vérifie le gonflage des pneus… le fonctionnement des freins, du dérailleur, du plateau… et comme tout semble en état, j’installe mon GPS sur le guidon avant de retrouver mes petits chemins.

Après plusieurs  mois de séparation,  ma selle et mon fessier ne semblent plus très bien en état de grâce.  Dur, dur !

Mais quelques kilomètres encore, et chacun semble avoir  trouvé un compromis…

La montée vers Champgenêteux s’effectue gentiment, puis je tourne à droite direction Trans.

Au passage, je retrouve des noms de lieux-dits familiers, tels que « Le Mariage », « Cuissebelle »…

Je croise Xavier perché sur  son tracteur ; il  m’adresse un geste amical.

1000kmcarte

La  portion de route  sur laquelle je roule maintenant est  jonchée de petites mottes grasses… et la brise  du Sud relaie  leurs effluves,  ainsi que ceux dégagés par les nombreux tas de fumier qui s’alignent dans les champs. C’est le prix à payer avant d’avoir le droit de respirer les odeurs printanières à venir !

Arrivé à Trans, je longe l’école, située « rue des Loisirs » ! Puis je tourne à droite direction Bais. 

J’ai atteint là le point culminant de mon périple. A moi la griserie de la descente.

La Vaudelle, La Frette…

Mais je surveille toujours mon compteur… c’est que dans quelques kilomètres, il devrait afficher… ce que j’attends avec impatience !

Un  peu avant d’arriver au  lieu-dit « Le Carrefour »,  mon dérailleur décide de faire sauter 1000km-003.jpgla chaîne. Je peste un grand coup… Et à l’aide d’un bâtonnet, je remets tout ça en place.

Puis j’arrive  en vue du calvaire qui marque le début d’un chemin de terre… 999.99… et le nombre magique que j’attendais : 1000.0 !

compteur1000kmMon vélo vient d’effectuer 1000km ! Oh, ce n’est pas un exploit… d’autres font nettement mieux. Mais c’est une petite satisfaction personnelle. J’immortalise l’instant  et je m’engage dans le chemin creux.

J’en profite alors pour brancher les écouteurs de mon baladeur. Mozart, Beethoveen, Bach m’accompagnent.

Un tas de plumes signale  le forfait d’un carnassier quelconque : Renard en serait-il l’auteur ?



Empruntant  la corniche qui domine Bais,  je bénéficie sur ma gauche d’un superbe  panorama  allant du Mont Rochard, reconnaissable à  son antenne,  jusqu’au Bois du Tay. Au loin, on aperçoit les faMontaigu.jpgçades de nombreux villages éclairées par le soleil encore en Est : Hambers, Jublains, Mayenne…

Je reste un instant à contempler.

Quelques centaines de mètres encore… Un rapace se laisse choir d’un poteau et en quelques coups d’ailes atteint une zone dans laquelle il se met à tournoyer.

Là encore, je m’arrête, et j’admire…


Près de la Chauvière, je croise la route qui monte aux « Batailles » ; le minuscule  calvaire de granite sur lequel mon petit-fils Maxence aimait à se reposer ou casser des noisettes.  (Tout juste visible sur l'extrême droite du cliché à la pancarte jaune) calvaire.jpg
Puis  je me laisse glisser dans la descente où je dois zigzaguer entre des crottins de chevaux. Mottes fraîches à l’odeur prenante.


Peu avant le Vaublin, mes bras encaissent de profondes  rainures  laissées par les crampons des pneus d'un tracteur...  le sol durci par la sécheresse n'amortit rien...
et la fourche avant portant "suspendue" se montre assez peu efficace...


Je croise la route de Champgenêteux, empruntée lors de la montée, puis  je grimpe le raidillon vers La Roche.
Et j'entame à nouveau une descente...

C’est dans cette portion de chemin que je vais pouvoir constater plus particulièrement les sévices de la tempête Xynthia : de nombreuses branches jonchent le sol ; un cerisier sauvage au tronc pourtant imposant est cassé en deux, fibres déchirées.

Ma descente continue, lentement… Je veux profiter au maximum du plaisir que j’éprouve.

J'arrive à une centaine de mètres du petit pont sous lequel passe  le ruisseau de l’Aubrière. Si  partout ailleurs, le sol est sec, là,  dans ce creux de vallon, il reste encore de nombreuses flaques boueuses, longues  et difficiles à franchir. Je décide alors de rebrousser chemin,  et je bifurque à gauche  vers la Luçonnière. 
Un talus est jonché de perce-neiges qui rutilent sous le soleil…

Je retrouve la route qui file vers Mayenne. Et je tourne à gauche.

Entrant dans Bais, je croise une voiture à l’intérieur de laquelle rayonne un large sourire et une main qui s’agite. Tiens, c’est Annaïck… que j’ai eue comme élève il y a de cela… Oh, déjà !

Sur ma droite, le magasin Agrial expose  tout un tas de petits pots autour desquels s’affairent des acheteurs.  Les plantations vont aller bon train.


Je n’ai pas encore atteint la place du village que mes narines sont titillées par les odeurs de galette et de saucisse grillée. Vent de Sud oblige…
 Et comme nous  sommes mercredi, c’est le marché !

Voilà donc mon appétit soudain aiguisé!

J’arrive à la maison.
J’ai parcouru une vingtaine de km…
Trois quarts sur route, en montée, c'est moins difficile; le reste dans les chemins creux, pour le fun en descente.


Une grande rasade d’eau…

Quelques instants de repos…

 

Je refais mentalement  ma promenade au travers du  bocage qui me plaît tant.


Petits plaisirs…


PS: Cartes détaillées en cliquant ci-dessous:
http://www.geoportail.fr/RechercheGC.do?adresse=Adresse&cp=Code+Postal&villeAdresse=bais&ville=Nom+de+la+commune&rechercheParAdresse=true&x=20&y=10

http://www.geoportail.fr/visu2D.do?cg=djoxLjEqYzptZXRyb3BvbGUqY3Y6MS4wKnZ2OjEuMSp4eTotMC4zNDAxODYwMDE5NzAxNDc3fDQ4LjI2NTY2NjUwMTY1MTM3NCpzOjgqcHY6MS4wKnA6ZGVjb3V2ZXJ0ZSpsOlNjYW58MXwxMDB8Mg%3D%3D


http://www.mapquest.fr/mq/maps/latlong.do?pageId=latlong&latLongType=decimal&txtLatitude=48.25228&txtLongitude=-0.359558

Lire la suite

Keycam vidéo

7 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

Concernant la petite keycam décrite dans l'article qui précède, et afin de la faire fonctionner en webcam, j'ai suivi à la lettre les indications fournies sur le site http://aerololo.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=628#webcam
(Dont le lien figure également sur l'article précédent)  Une fois encore, merci à Lolo!

Le teléchargement des pilotes demande à être patient, longues périodes où il ne se passe rien,  jusqu'à ce que l'on découvre sur l'écran le fameux download.  Enregistrer et décompresser le fichier, lancer l'installation des drivers... Tout se déroule normalement.

A signaler que je n'ai pas réussi à installer la version multilangue, j'ai dû me contenter de la version "english".
Mais c'est pas bien grave... du moins en ce qui me concerne!

Quelques détails:
Une fois les pilotes installés, on trouve  sur le bureau l'icone d'un  programme intitulé  Amcap, qui va gérer la webcam.
Pour l'utiliser  en webcam, elle doit être éteinte au démarrage. Ensuite, tout en appuyant sur le bouton "mode" (pas le ON/OFF), il faut la brancher au PC. 
Quand la led s'est allumée, relâcher le bouton.

Lancer le programme Amcap.
Au bout de quelques secondes, les images s'affichent à l'écran et sont de bonne qualité. On peut enregistrer... directement sur son disque dur... format AVI par défaut;  mais je n'ai pas réussi à faire sortir le moindre son, même en branchant un micro annexe sur le PC. Le micro de la bébête serait-il occulté en fonction webcam? Ou est-ce un défaut de mes paramétrages?

keycam-Easy-Glider-002.jpgPar ailleurs, le programme Amcap fournit tout un tas d'entrées paramétrables, permettant de jouer sur la balance des blancs, le nombre d'images par secondes, la résolution, la taille max allouée au fichier d'enregistrement...
Vraiment pas mal!

Autre détail: pour retrouver le mode caméra embarquée, il semble nécessaire  d'effectuer un soft reset.

Voilà pour mon expérience du jour.

PS: dernièrement, j'ai voulu voir si mon ordinateur portable était en mesure de lire la micro SD seule. Je l'ai retirée de la keycam... Et lorsque j'ai refait des films... la date était revenue au 01/01/2008. Il m'a donc fallu réinstaller le fichier   tag...
Par conséquent, méfiez-vous: si vous retirez la carte mémoire, il faudra réinstaller le fameux "tag"...  ainsi libellé (il sufit de modifier uniquement la date et l'heure ci-dessous, le mot date restant entre crochets)

[date]
2010/03/17
16:36:00
Lire la suite

Caméra embarquée

1 Mars 2010 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

camera-porte-cle.jpgAprès avoir lu de nombreux messages sur la liste Electronlibre concernant un gadget venu de Hong Kong... j'ai moi aussi fait fonctionner ma carte bleue.
Oh, pour 11 Euros environ (port compris) je ne risquais pas grand-chose!
http://cgi.ebay.com/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=160386693376

Après réception du jouet, je suis allé sur ce site, afin de trouver la traduction française. Merci à "Lolo"!http://aerololo.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=628#webcam

Puis j'ai procédé à quelques essais "au sol"... sans rien modifier contrairement à ce que préconise le site qui précède...camera-003.jpg
Et enfin,  je suis passé à la pratique.

Un morceau de velcro sous la caméra, un autre sur le capot de l'Easy Glider...
et c'est parti!

Vous noterez  sur le film que l'hélice  située pile-poil dans l'axe est  nettement "stroboscopée".

Mais comme j'avais mis un autre morceau de Velcro sur l'aile à environ 30cm de l'emplanture (voir cliché ci-dessous), j'ai renvoyé tout ce petit monde en l'air. Et cette seconde disposition laisse le champ visuel  nettement plus libre.


A noter que j'ai assuré la fixation de la caméra en arrimant celle-ci à l'aide d'un petit morceau de ficelle assujetti au fuselage: on ne sait jamais! (Prudence est mère de sûreté...)





camera-004.jpgAu travers d'un montage vidéo  vite fait (mais pas bien fait!) je vous laisse "admirer" le résultat. (Logiciel utilisé: le basique Windows Movie Maker)
Il semblerait que la fixation "souple" du Velcro n'engendre pas de vibrations se traduisant par du flou, même au moteur.


Je regrette cependant que la compression logicielle  effectuée par Dailymotion dégrade quelque peu la qualité des images...

Malgré tout,  on peut se demander ce que cela donnera le jour où il fera soleil et que le vent sera moins turbulent!!!

Etonnifiant, n'est-il pas?

http://www.dailymotion.com/video/k4UEbkTMtnxuSU1pvdb


http://www.dailymotion.com/video/xcezg5_caméra-embarquée-sur-easy-glider_tech

http://www.dailymotion.com/video/xcfcpv_easy-glider-et-caméra-vidéo_tech

---------------------------------------------------------------------------------------
Mode d'emploi  sommaire:
Commencer par charger la batterie en la reliant au PC. La diode s’allume et devrait s’éteindre quand c’est plein… Mais… ce n’est pas forcément le cas tout le temps...

Penser à insérer une carte mémoire...

 

Pour faire court au niveau de l’utilisation :

Allumage de la caméra : appui prolongé sur le bouton  ON/OFF

La diode s’allume, et reste allumée… c’est prêt à consommer !

On peut alors prendre une photo, par  un appui bref sur « Shutter Button ». La diode s’éteint brièvement, le temps d’enregistrer l’image,  puis se rallume.

On peut aussi prendre une vidéo : appui prolongé sur « Shutter Button »… la diode clignote alors trois fois, signalant que le film démarre, et elle reste éteinte tout le temps qu’elle enregistre. Pour arrêter de filmer, appui prolongé sur ON/OFF… la diode se rallume et peut même s’éteindre signifiant qu’elle est effectivement  carrément OFF.

 

En bref :

Un appui prolongé sur ON/OFF allume ou éteint l’appareil quel que soit le processus dans lequel on se trouve.

 

Quand la caméra est reliée au PC, elle ne nécessite pas de drivers, elle est reconnue comme un lecteur annexe tel qu’une clé USB (à condition qu'une carte soit insérée).  On peut donc copier/coller… supprimer, lire, transférer les images (format jpg)  ou les vidéos (format AVI)...

 

En cas de blocage ou de dysfonctionnement, utiliser la fonction Reset.

 

Pour info: une carte de 2Go me procure environ 25minutes de film.

Lire la suite