Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Quand les murs parlent

30 Octobre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

 

Samedi matin, je me rends à l’hôpital de Laval, service ophtalmo…

En sortant de consultation, je m’arrête aux toilettes, et je découvre avec joie  un écriteau ainsi libellé (j’ai respecté l’orthographe ainsi que la mise en page):

 

APRES CHAQUE PASSAGE POURRIEZ-VOUS 

TIREZ LA CHASSE D’EAU.

 

Chargée de gérer une envie subite, une main anonyme a quand même pris le temps de rédiger ce commentaire au stylo bille bleu :

« Vaudrait mieux faire appel au plombier, parce que votre chasse, elle manque de pression ! »

   

Mais une phrase en "chasse" une autre... Car après avoir entouré le « Z »  situé à la fin de TIREZ, une autre main  avait laissé cet autre commentaire, relié au "Z" par une flèche:

« Moi, j’aurais mis un R à la fin de TIRER… »

 

 

Bref,  ne tirez ni sur la secrétaire ayant rédigé ce panonceau,  ni  sur le plombier: ils font ce qu’ils peuvent !!!

 

 

Le tout, c'est que dans ces toilettes,  on continue d'y trouver du papier, afin que les gens puissent... s'exprimer!!!!

Avec aisance(s), bien entendu...

Lire la suite

Vous voyez que vouvoyer c'est pas si facile...

29 Octobre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

"Vous voyez  que vouvoyer c'est peut-être pas si facile..."

Cette curieuse phrase m'est revenue en mémoire cette nuit, alors que j'écoutais tranquillement une émission de France Culture. On y évoquait Marguerite Duras, son oeuvre,  et les relations avec son dernier compagnon nommé Yann Andréa

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yann_Andr%C3%A9a

 

Ils se vouvoyaient... Et pourquoi pas?

Jusque-là, rien d'anormal à mes yeux.

Un peu plus tard, je "tombe" sur une autre émission où l'on évoque le trentième anniversaire de la mort du Sétois Georges Brassens (29/10/81). Et  on diffuse un enregistrement dans lequel il chante en duo avec Charles Trénet... puis ils échangent quelques propos.

Qui suscitent ce commentaire du présentateur, goguenard:

"Ah, ces deux-là se vouvoient!!!"

J'ai eu comme l'impression qu'il trouvait cela ringard...

 

C'eHUMPE297-penseur-bis.jpgst alors que je me suis souvenu d'une anecdote scolaire... où l'un de mes élèves, nouveau dans la classe, me tutoyait comme du bon pain.

Ce qui n'était pas dans les "traditions" du "Mammouth"! (C'est ainsi qu'un certain Ministre évoquait  l'Education Nationale dont il avait la charge...)

A l'époque, la règle était de vouvoyer le Maître, n'est-il pas?

Il paraît que de nos jours, c'est majoritairement   j'te tutoie et j't'appelle par ton  prénom... Question de mode?

M'enfin...

 

Cela  m'avait inspiré la saynète que je vous livre en annexe.

Que les enfants avaient mise en scène et interprétaient avec fougue... tout comme les autres extraits théâtraux qu'ils s'empressaient d'apprendre et de jouer...

Texte à dire, texte à lire, texte à jouer... Je n'avais aucun besoin de les motiver! Quand Plaisir rime avec  Pédagogie...  Et vice versa!

 

Mais auparavant, ce texte avait suscité chez mes petits élèves de CM2 une discussion fort intéressante, avec des questions du style:

-  qui a-t-on le droit de tutoyer?         (le droit)

 - qui faut-il absolument vouvoyer? (le devoir)

 

La Morale en action... Droits et devoirs de chacun... . Vaste sujet.

 

Alors, ringard le vouvoiement?

Quand on entend  les "Grands"(?) de ce Monde se tutoyer a qui mieux mieux... faut p'têt pas être trop surpris. 

Pour ma part, il est des gens que je ne m'aventurerai jamais à tutoyer. 

Le vouvoiement impose une sorte de  barrière qui  délimite un minimum de respect...

Forme de noblesse dans les relations... ou de savoureux mépris parfois!

 

Je n'ai pourtant  pas envie de revenir  sur le fameux épisode du "Casse-toi pauvre c...!"

Mieux vaut en rire, peut-être!

 

Rire...

Comme l'écrivait le bon docteur Rabelais...

  "Il vaut mieux traiter du rire que des larmesHUMPE126 penseur
Parce que rire est le propre de l’homme.
VIVEZ JOYEUX..."

 

Bonne lecture (à haute voix si possible, et en duo...)

 

 

-----------Vous voyez? Vouvoyer?---------------------

 

 

Homme1:  Vouvoyer les gens?

Homme2: Non, je ne vois rien.

Homme1: Mais je ne vous demande pas si vous voyez les gens!

Homme2: Ah! Alors, que me demandez-vous?

Homme1: Je vous demande si vous, vous vouvoyez les gens.

Homme2: Inutile de bégayer comme ça, je vous ai déjà dit que je ne voyais personne!

Homme1: Mais, décidément,  vous ne comprenez rien! Je vous demande  si vous dites "Vous" aux gens!

Homme2: Ah bon! Voyez! Quand vous expliquez clairement, ça va nettement mieux. Bon, tout dépend  à qui je m'adresse: parfois je dis "Vous", parfois je dis "Tu".

Homme1: Alors tu tutoies.

Homme2: Pardon?

Homme1: Je te demande  si toi, tu tutoies les gens.

Homme2: Cette fois, c'est vous qui ne comprenez rien. Je vous ai déjà dit que cela dépendait. Parfois je dis "Vous", parfois je dis "Tu".

Homme1: Alors si je vous comprends bien, vous, vous tutoyez les gens que vous ne vouvoyez pas.

Homme2: Evidemment!

Homme1: En ce qui vous concerne, dois-je vous vouvoyer,  ou puis-je te  tutoyer?

Homme2: On ne se connaît pas; mieux vaudrait   que nous nous vouvoyions. Après, on verra, n'est-ce pas?

Homme1: Si tu veux, pardon, si vous voulez.

Homme2: Vous voyez, c'est  pas facile…

Homme1: Non, désolé, mais je ne vois rien.

Homme2: Tant pis. Tais-toi.

(Se parlant à lui-même) Tue-toi à expliquer aux gens que vouvoyer, c'est difficile…

Homme1:  Pardon?

Homme2: Tue-toi à tutoyer les gens…

Homme1: Mais je n'ai pas l'intention de tuer quelqu'un!

Homme2: Moi non plus ! Vous voyez que c'est facile de se comprendre!  Pour une fois que nous sommes d'accord!

(Et ils se séparent)

 

Bernard Munoz

15/09/99

 

 

Lire la suite

Z’avez pas vu ma bagnole ?

23 Octobre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Lorsque le rat des champs que je suis se retrouve plongé dans l’univers quotidien du rat des villes, il lui arrive parfois de sourire.

Plantons le décor de ce samedi après-midi, où d'innombrables  rats des villes se regroupent sur les parkings des grandes surfaces.   voitures-parking.jpg

Pour des raisons d’achat informatique envisagé par ma fille, j’ai donc  dû me rendre chez Auchan… Vous savez bien, la vie Auchan… sympa,  pour un rat des champs !  

Mais une fois l’affaire traitée, je retourne très  vite  dans ma voiture  qui, le hasard a bien fait les choses, se trouve stationnée pile  dans l’alignement de l’entrée principale, au ras d’un grand poteau sur lequel sont fixés de puissants projecteurs. Difficile de la louper, n’est-ce pas ?

Et là, j’observe…

Quand soudain, je vois apparaître un petit groupe  de trois personnes : la mère quadragénaire, sa mère sexagénaire,  et la  petite « dizagénaire ». Trois générations donc.

La plus jeune et la plus vieille portent à chaque bras un lourd sac Auchan. L’intermédiaire laisse pendouiller au bout de son bras gauche  une roue avant  de VTT, toute neuve, sans pneu.

Ellle agite  frénétiquement au-dessus de sa tête  sa main droite dont le pouce  manipule une télécommande de voiture. Toutes les trois semblent très agitées. Je les vois ainsi  passer une fois, puis une deuxième fois… puis une troisième fois… Toujours aussi nerveuses.

Manifestement, elles ne retrouvent pas  leur véhicule, perdu sur cet immense parking où toutes les bagnoles se ressemblent.

« Mais où est donc passée notre  voiture ? On l’a pourtant garée sur ce fichu parking ? Ouais! Mais où ??? »

Et moi de m’amuser à les voir se faufiler entre les véhicules, se séparer quelque peu afin de quadriller  davantage le terrain, aller à droite, partir à gauche, revenir sur leurs pas... se retourner... se mettre sur la pointe des pieds afin de gagner de la hauteur...

Regardant si des feux ne se mettraient pas à clignoter, ou tendant  l’oreille afin d’entendre le salvateur déclic des portes qui se déverrouillent…

Elles ont dû finir par retrouver leur auto… parce que je ne  les ai pas revues.  

Mais cette amusante anecdote m’a fait cogiter. Ah! J’ai omis de vous signaler frondeurbis.jpgque je me trouvais à « Petite Forêt » près de Valenciennes, non loin de l’endroit où l’on fabrique des Toyota Yaris. D’où cette "fulgurante" idée :  

Je m'en  vais donc  proposer à monsieur Toyota un gadget que j’aimerais  voir ajouté à la longue liste des équipements électroniques  dont nos voitures commencent à se gaver.

En appuyant sur la télécommande, celle-ci  émettrait un  bip bip devenant plus aigu si on se rapproche de sa bagnole, ou s’assourdissant si on s’en éloigne. Fastoche, non?

Je suis persuadé que ce dispositif  rendrait service aux nombreuses personnes qui oublient de mémoriser  l’endroit où est parquée leur chère bagnole!  

Et je ne réclame même pas de copyright. Parce que le rat des champs  que je suis  est nettement au-dessus de ces mesquines  tracasseries urbaines !!!!

  DSCN2512.JPG

PS1: en "bon" modéliste que je suis, et afin de loger mes grands planeurs,  j'ai installé sur ma Toyota Avensis une grosse caisse de toit... repérable de très loin!!!! Qui a dit que j'avais besoin du gadget proposé? Un de mes amis n'écrivait-il pas:   "Enfin Bernard, de quoi te plains tu ? Tu as déjà, comme moi d'ailleurs, un cercueil à planeurs sur le toit !   Je dois dire, distrait comme je suis, qu'il m'a souvent permis de retrouver ma pépémobile sur le parking de grandes surfaces ou ailleurs."

PS2: Curieusement, ce sujet pourtant anodin semble donc  intéresser pas mal de gens!!!
Parmi les autres réactions qui me sont parvenues, je vous livre celle-ci, émanant d'un type dont le boulot est... médecin.
"Moi j'ai toujours rêvé d'une petite trappe sur le toit de la voiture qui s'ouvrirait avec la télécommande et qui laisserait échapper un ballon rouge accroché par une ficelle à la voiture."
Un médecin rêveur, un type pas sérieux!

PS3: On m'a aussi fait remarquer que la télécommande des bagnoles n'avait une portée que de quelques mètres... Alors si elle  ne possède pas une portée suffisante, que les "savants" se mettent à bosser sur un système plus performant... A quoi on les paie, hein? Il existe pourtant déjà  des systèmes basés sur le GPS pour retrouver sa voiture. Par exemple:   http://nonigpsplot.softonic.fr/windowsmobile    ou encore ça: http://www.blog-n8.fr/applications/retrouvez-facilement-votre-voiture-grace-a-parking-2-07664/

et aussi ça:  http://nonigpsplot.softonic.fr/pocketpc

                  
Ou bien qu'on détourne nos  radio-commandes en 2.4GHZ de leur fonction initiale: certaines ne  sont-elles pas  équipées d'un test de portée?
On m'a aussi proposé cette solution...
écologique: "Quand je sors de ma bagnole, je colle une ventouse   débouche-wc sur le toit! Et ça, au moins, on le verra de loin, et d'autant mieux que je lui mettrai une rallonge au bout de laquelle flottera un rouleau de papier hygiénique...
Le seul hic, c'est si:
-tout le monde en fait autant...
-un mec dont les wc sont bouchés me pique ma ventouse! Et là, c'est moi qui risque d'être dans la m....."
   

PS4:  Et puis, crotte après tout... chacun a le droit de rêver...  Non?

      "N'oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu'accompagné du droit à la lucidité."
(Georges Charpak et Henri Broch / Devenez sorciers devenez savants)


 

   

Lire la suite

En avion...

19 Octobre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Vous dire que j'aime les avions serait un pléonasme.

Vous dire que j'aime les voyages en avion serait un peu inexact.

 

En effet, j'ai horreur de tout ce qui précède et  tout ce qui suit lesdits voyages.

Poireauter de longues minutes avant de savoir vers quelle porte il faudra se rendre... pour quelquefois apprendre qu'il y a eu changement de stratégie...

Passer à la fouille, enlever son ceinturon, ses godasses, sa montre... se faire "caresser" par un agent... DSCN3052.JPG

Non franchement, je peux comprendre, mais ça m'agace!

Et puis encore attendre... parce que souvent le bel avion a du retard.

Quand enfin on embarque. vlcsnap-2011-10-19-10h56m30s64.png

On décolle, et après, on admire à travers le hublot...

Et quand on débarque... l'épreuve des tourniquets à bagages: j'y suis toujours allergique!

Pensez donc que toutes ces formalités occupent davantage de temps que le voyage lui-même...

 

Mais tout dernièrement, j'ai eu le plaisir de partir pour un week-end vers l'Alsace.

Décollage de Rennes à bord d'un MD83  et atterrissage à Strasbourg.

http://fr.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_MD-80

 

Une grosse heure de vol par conditions météo sereines.

Sachant que la ligne droite entre ces deux aéroports passait au-dessus du Nord-Mayenne, je m'étais fixé un objectif: tenter d'apercevoir mon bocage vu du ciel.  

DSCN3056.JPGA l'aller, j'ai eu la chance d'être collé à un hublot  côté droit ...  Mais nous avons rapidement débouché  au-dessus de la couche de nuages... Mer ouateuse éblouissante, sauf que  pour voir en bas... c'est râpé. Les trouées n'apparaîtront  qu'en vue de la  la Sologne et ses étangs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le  retour, je joue des coudes afin de me placer à nouveau juste derrière un hublot. Côté droit ou côté gauche? 

Allons-y pour la gauche.

L'air est aussi calme qu'à l'aller, mais le DSCN3058.JPGciel est nettement plus pur.

Je me régale  en contemplant les différentes formes du paysage:  

des bois, des champs rectangulaires, puis du bocage, des marais, des villes... Une étonnante variété.

Et je scrute.

Quand le commandant de bord annonce.

"Atterrissage prévu dans 20 minutes à Rennes Saint-Jacques, nous

entamons la descente."

 

Le ciel s'est quelque peu encrassé...

Et tout à coup, une forme caractéristique, là, en bas! carte de Bais Bois du tay

 

Mais...  c'est le bois du Tay,  7 km à l'ouest de chez moi!!!

Non? Si... J'hésite un peu... Je décide alors de suivre des yeux  la route rectiligne  qui file vers l'Est...

Et alors?

Je reconnais très exactement mon village: Bais.

Vite, je me saisis de mon caméscope de poche,  et je filme... tout en faisant mes commentaires, à l'intention de mes compagnons de voyage, peut-être?

Je prends aussi quelques photos... Mais le contrejour me permettra-t-il de réaliser des clichés exploitables?

http://www.youtube.com/watch?v=y3jlLDe4y2k&feature=player_embedded#!

(Passer en HD plein écran)

 

 

Lorsque je revois ou que je ré-écoute la séquence... je crois entendre un gamin surexcité:

"Là, le bois du Tay... Et la route de Mayenne... Bais, et son plan d'eau... Authentique,  ah, incroyable...Authentique...

Et là, le grand étang d'Aron!"

 

 Je n'en crois pas mes yeux.

 Je vais ainsi survoler Moulay au  Sud de Mayenne, apercevoir le long ruban lumineux de la rivière Mayenne filant vers le Sud. Dans la brume, on aperçoit Laval. Bais vu d'avion jpg

Au fur et à mesure de la descente, les détails au sol vont devenir de plus en plus identifiables.  Saint Pierre la Cour et son usine Lafarge...

L'autoroute et ses échangeurs.

La banlieue de Rennes, l'usine Citroën...

Puis l'atterrisage... pas vraiment en douceur!

J'ai hâte de rentrer chez moi afin de savoir si mes prises de vues sont exploitables...

Hélas... aucune photo ne le sera. Mais j'aurai un peu plus de chance avec le film dont j'ai extrait quelques images, afin de vous faire comparer ce que j'ai vu du ciel et ce que Google Earth offre dans sa banque de données.

 

Je ne me suis pas trompé.

C'est bien Bais que nous avons survolé... Mais j'ai failli le rater.

Il s'en est fallu  en effet de quelques secondes.

Parce que le sol défile vite quand on vole à 800km/h!!! Bais-du-Tay-et-Bais-.jpg

 

Toujours est-il que je ne suis pas près d'oublier ce vol!

Il restera pour moi un magnifique souvenir!

 

 

 

 

Lire la suite

Windows et/ou Linux Ubuntu

7 Octobre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

 

orange_ubuntu_2.jpgJe viens de me faire titiller par un de mes collègues qui raillait les utilisateurs de Linux.

 

Affirmant: "On m'a dit que que cet Opérateur Système (OS) nécessitait de mettre fréquemment les mains dans le cambouis, que c'était compliqué et surtout, que certains logiciels ne tournaient que sous Windows..."

Et que donc,   je pouvais "aller me faire voir" avec mon Linux.

 

Doucement l'ami!!!

 

Je suis le premier à reconnaître  que certaines applications n'ont été développées que pour du Windows.

Ce qui répond à la naturelle  loi de l'offre et de la demande...

 

Bien qu'un poil utopique, je ne suis tout de même pas naïf...

Les gens qui gagnent leur vie en  créant des logiciels ciblent  "le plus grand nombre".

Et c'est normal.

Tout comme les hackers ou les créateurs de virus ciblent plus "facilement" Windows, n'est-il pas!!!!

 

Mais   position dominante =  quasi monopole...  et vice-versa! Theme-Windows-XP-wallpaper-windows-092.jpg

 

C'est pourquoi je me prends à  rêver que les utilisateurs de Linux soient plus nombreux. Peut-être alors que les choses pourraient évoluer.

 

Quoi qu'il en soit, je pense que Linux répond aux besoins d'une grande quantité  de gens qui utilisent leur ordinateur  pour:

  • surfer sur le Net,
  • envoyer/recevoir des mails,
  • avoir accès à une suite bureautique
  • et manipuler leurs photos numériques.

Ajoutons-y un poil de vidéo et d'audio...

Mais là, on parle  déjà d'utilisateurs un peu avertis.

 

Et avec Linux comme OS,  point besoin de bourse délier, pas d'argent à dépenser en  licences ou droits d'utilisation.

Qui dit alors mieux, en terme de rapport qualité/prix?

Et je ne parle même pas de la rapidité d'exécution sous Linux, qui fait apparaître Windows comme une sorte de lambin!

 

Il va de soi que si je n'étais pas contraint d'utiliser Windows pour des applications spécifiques, ben, ça fait longtemps que j'aurais éliminé Microsoft de mes machines.

 

C'est pourquoi au démarrage de mes ordinateurs,  en fonction de mes besoins du moment, j'ai accès soit à Windows soit à Linux-Ubuntu,  par le simple  biais d'un dual boot...

 

Deux outils différents et adaptés à ma demande, c'est tout de même mieux qu'un seul, non?

GetAttachment.jpg 

Mais comme évoqué dans d'autres "coups de gueule" de ce blog,  je ne prétends pas détenir LA vérité,   et n'ai aucune  envie de  clamer de façon péremptoire  ce qui pourrait être comparable  à  la foi du charbonnier.

 

Dans le domaine de l'informatique ou du modélisme... ou ailleurs!

Je ne cherche à convertir personne...

 

Mais, plutôt que d'argumenter avec des "On m'a dit que..."  je préfère expérimenter,  tâter,  chercher,  me documenter,  comparer...  

 

Ensuite,  j'essaie de partager ma petite expérience d'utilisateur. Si elle peut profiter à d'autres.

 

Et puis après, chacun fait ce qu'il veut!

 

Au nom de la  Liberté...

Lire la suite