Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

La révolution informatique à l'école...

30 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

 Un de mes correspondants vient de m’adresser une information selon laquelle les Inspecteurs de l’Education Nationale  sont « invités » chez Microsoft…

http://www.framablog.org/index.php/post/2011/11/22/inspecteurs-education-nationale-microsoft

 

Où l’on peut lire :

À l’occasion du salon de l’éducation Éducatec-Éducatice 2011[1], les inspecteurs de l’Éducation nationale chargés de mission nouvelles technologies (IEN-TICE), conseillers techniques des inspecteurs d’académie, tiendront leurs journées annuelles. Cette année, l’administration centrale de l’Éducation nationale les convoque directement au siège de la société Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. L’April et Framasoft regrettent vivement que le programme de ces journées ne mentionne pas les logiciels et ressources libres.

 

Formation, information, déformation, promotion, endoctrinement ???

Chacun en pensera ce qu’il veut.

Mais quand  l'Education Nationale (j'ai hésité à mettre des majuscules...)  n'est même plus en mesure d'assurer la formation de ses personnels et de ses cadres... (soit par manque de moyens, soit par volonté délibérée...) ça fait froid dans le dos!

Voir comment les jeunes enseignants sont lancés dans le bain,  sans parfois avoir vu de près un élève!!!
Passer sous les fourches caudines du géant Microsoft...

Aberrant... 800px-Thomson_TO7-IMG_4854.JPG

 

Mais cette incurie  ne date pas vraiment d'aujourd'hui.

Si je fais un peu appel à ma mémoire...  je me souviens avoir pesté lorsque  dans le cadre du plan "Informatique pour tous" (1985), on nous a fourni du matériel Thomson... Si on avait voulu dégoûter les enseignants de l'informatique, on n'aurait pas fait mieux!!!

 

Pour comparer: mon beau-frère possédait alors  un Commodore... et il se gaussait joyeusement de me voir em...dé avec les To7... parce chez lui, ça semblait en effet nettement plus facile et fiable.

  Ah! Les TO7 70 de 1985... (Dans l'école, nous en avions touché 5: un par dotation Education Nationale, et 4 payés chèrement par la commune, dont le Maire visionnaire avait  senti que la révolution informatique était incontournable. Pour certains de mes collègues, nous faisions figure de privilégiés... pour d'autres,  c'était "bien fait pour vous!" Punis pour avoir voulu être des pionniers, des  lèche-bottes de l'administration). 

 

 Tout à la fois unité centrale et clavier avec des touches à effleurement pour la première version, le TO7 se vit doté par la suite de touches  "gommes en caoutchouc"... aux contacts un poil meilleur, mais  tout aussi aléatoires.

Clichés issus du site: http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomson_TO7



 MO5, MO6 ou TO7, non compatibles entre eux, tous équipés d'une... cartouche  à enquiller sur la gauche du clavier selon qu'on voulait utiliser du langage basic, du logo (dont on nous disait que c'était la panacée... avec sa fameuse tortue), ou encore un traitement de texte dont l'imprimante Tally MT 80 ne voulait pas entendre parler au niveau des accents, ou encore Thomcalc, qui était un tableur... ou Colorcalc, apparenté à Paint.
Cartouche  dont la trappe s'ouvrait sans prévenir, comme le fait un diable qui sort de sa boîte!!!!
Avec les conséquences que vous devinez: plus de programme, travail des élèves envolé dans la nature:

"M'sieur, j'ai tout perdu... qu'est-ce que je fais maintenant?"
Imaginez les trémolos dans la voix des pauvres gosses!


Et pour enregistrer ou récupérer des programmes? Un lecteur de cassettes à bande magnétique!!! Avec des emmêlages épiques!!!!

 


Parlons donc de la boîte à logiciels, composée justement d'un quantité industrielle de cassettes, que le TO7 ne voulait pas toujours  digérer... et qui accepta enfin de les prendre si on démarrait en tapant Clear,,,&H&je-ne-sais-plus-quoi... (programmes  conçus pour MO5!!! mais livrés avec les TO7...)
Je me souviens de nombreux matins être arrivé à l'école 3/4 d'heure avant l'entrée des élèves, rien que pour enfourner dans la mémoire de mes   TO7 des logiciels éducatifs que  mes chères têtes blondes pourraient utiliser en libre service... et qui, au moment où l'on croyait que c'était tout bon, envoyaient à l'écran le fatidique message "IO Error!!!"220px-Thomson_TO-07-IMG_0414.jpg

Et je ne parle même pas des crayons optiques... qui tombaient en rade assez souvent et qu'il fallait remplacer.  Bonjour le budget!!!
Mais en ce temps-là, on ignorait la souris , m'sieurs dames!

Je suis ensuite passé au TO8... wouahou!!!! Avec un lecteur de disquette 5" 1/4... qui coûtait à lui seul plus cher qu'un très bon ordinateur PC d'aujourd'hui...

 

 

 

 

 

Conscient de la médiocrité  "Thomson", quand j’ai pu obtenir le budget auprès de la Mairie, j'ai acheté mon premier PC pour l'école,  un vrai PC de marque IBM, avec 20 Mo de disque dur… Equipé  de windows 3.1

Mais  il m'a fallu acquérir une licence pour la suite bureautique... puis  apprendre quelque temps plus tard de la bouche d'un copain flic (mais si!) que la gendarmerie utilisait déjà depuis un bon moment Open Office, gratuit!!!
Même la conseillère pédagogique en informatique ignorait cette opportunité...

 

S'il m'arrive d'évoquer cette période avec les jeunes instits, ils me prennent pour un dinosaure...
N'empêche que quand j'ai quitté l'école en juin 2000, nous possédions une salle équipée de 14 PC, dont certains fonctionnaient en réseau, et connectés Internet.
Gestion de la bibliothèque par un autre PC, et  paperasses dans mon bureau de direction avec un 16ème poste.

C'était quand même le bon temps!!!

 

  PS: toujours à propos des Thomson TO7 et de leurs écrans... C'étaient en fait des téléviseurs.

V'là-t-y pas qu'un jour, je reçois une facture du service de la redevance, me réclamant 5 taxes... Une par TV dans l'école...

Je m'en vais vite fait apporter ça à la mairie...

Et le Maire furibard, qui me dit :" Je vais m'adresser à  ces incompétents  de ronds de cuir, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez... Ils vont voir de quel bois je me chauffe!"

Réponse du  service de la redevance : "Mais monsieur le Maire...Fournissez-nous une facture certifiée conforme selon laquelle les tuners ont été désactivés."

Et le premier magistrat de ma commune  de s'irriter: "Et puis quoi encore? Vous ne croyez tout de même pas que je vais obtempérer? Je ne vais sûrement pas payer! J'ai déjà tapé dans les finances communales pour acheter tout cet équipement! Les téléviseurs resteront en l'état... mais si vous voulez venir faire le boulot vous-mêmes..."

Je ne sais plus exactement comment tout cela s'était terminé, mais les TV n'ont  subi aucune mutilation, et nous avons vu fleurir un râteau sur le toit de l'école. Ce qui nous a permis de suivre les émissions scolaires!

Lire la suite

Du professionnalisme de Tomtom

24 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Sur ce blog, il m’arrive parfois de râler.

Mais je m’efforce aussi de rendre hommage lorsque je pense que c’est nécessaire.

Et c’est le cas aujourd’hui.

 

Que je vous narre :

Le 21/02/2007, j’achète un pocket PC   HP Ipaq rx 5720 à la FNAC.

Ce dernier est équipé d’origine avec un navigateur GPS Tomtom. tomtom-logo tcm166-3340 tcm166-3340

Mais, au bout de plusieurs  mois d’utilisation, au vu de la cartographie qui devenait obsolète, j’achète chez Tomtom  une carte intitulée France plus Major Roads of Europe… Opération effectuée par Internet (mars 2008)

Quelque temps plus tard, je souhaite à nouveau obtenir une cartographie récente… mais le service clientèle Tomtom me fait savoir qu’il ne procède plus à  la mise à jour des cartes pour les supports Pocket PC… Motif annoncé : ces appareils ont tendance à disparaître du marché.

On peut alors comprendre la politique commerciale…

 

Mais moi, je regrette de ne pouvoir utiliser encore mon bidule. DSCN3247.JPG

Parce que la gestion des points d’intérêt (Gérer PI  photo ci-contre) est ce que j’ai trouvé de plus simple parmi les navigateurs GPS qu’il m’ait été donné d’utiliser.

D’autant plus que pour Tomtom, on trouve encore sur le Net certains sites où l’on peut télécharger gratuitement les fichiers permettant de gérer les fameux radars…

Jusqu’à ce début septembre 2011, où mon Pocket tombe en rade.

Je dois procéder à une réinstallation totale de ses programmes.

Sauf que ça coince au moment de « récupérer » la carte France plus Major Roads!

Et comme entre temps, j’ai aussi changé mon  PC de bureau, sur lequel devaient peut-être se trouver les renseignements demandés, je reste le bec dans l’eau.

 

Malgré tout, je lance un appel vers Tomtom, en me disant que j’ai fort peu de chance de voir aboutir ma requête formulée ainsi : « Au vu de ma facture d’achat, pourriez-vous me renvoyer les codes permettant l’activation de ma carte la plus récente ? »

 

Je passe sur les nombreux échanges fort aimables que j’ai pu avoir avec un conseiller prénommé Samuel ; qui me demandait de préciser tel point, et qu’affichait l’écran si je tapais tel truc…

 

Je loue sa patience…

 

DSCN3253.JPGEt aujourd’hui, il vient de me renvoyer tous mes codes :

Code produit

Code appareil

Code d’activation…

 

Et avec tout ça , j’ai réussi à ré-activer  ma carte !!!

Oui, oui,  ça marche !!!.

 

Je vais donc pouvoir ré-utiliser mon Tomtom/Pocket PC, y ré-injecter mes POIs préférés, à savoir : les emplacements terrains de modélisme, sites vol de pente… et les incontournables radars.

Et puis, je l'aime bien mon Pocket, équipé aussi de  Memory Map qui me sert lors de mes sorties à vélo ou à pied...

 

Voilà, ma petite histoire méritait bien un coup de chapeau, non ?

Lire la suite

FrSky et Télémétrie

11 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

Lorsque vous questionnez un pilote d’avion grandeur ayant tâté des manches un modèle réduit, l’une des remarques qu’il fera assez rapidement portera sur le manque de paramètres concernant le vol.

DSCN3230.JPGL’œil est tout seul pour renseigner le pilote  quant à la vitesse, l’altitude, le taux de montée ou descente…

J’ajouterai à cela le fait  que, sans connaissance précise de la jauge à carburant,  les pilotes d’avions à moteur thermique redoutent souvent la panne sèche.

Vous comprendrez dès lors que le retour d’informations en provenance de leur aéronef fait partie des souhaits émis par de nombreux aéromodélistes. Echange de données entre l’émetteur et le récepteur : nous voici donc entrés dans le domaine de la télémétrie.

 

Les premiers sans doute à se préoccuper du problème ont été les planeuristes, qui aime(raie)nt savoir  si leur planeur monte ou descend (détection des ascendances); et lors des concours avec remorquage, il est équitable que chacun soit largué à la même altitude. D’où l’apparition d’altimètres embarqués dans le remorqueur (souvent fournis par la FFAM).

 

Mais cette pratique a un coût, et certains n’envisageaient pas vraiment l'achat individuel d'un altimètre... DSCN3229.JPG

 

 

 

 

Avec l’entrée en force du système de radiocommande utilisant la bande du 2.4GHz, on vient de voir apparaître sur le marché  des systèmes dits à « télémétrie ».

 

C’est ainsi que j’ai « hérité » tout dernièrement d’un « combo »  provenant de chez les prolifiques Chinois:

 

 Module émission DHT-U avec écran LCD  FRSKY 2.4GHZ

 

http://www.intermodel.fr/129-module-24ghz-frsky/1033-module-dht-u-telemetrie-compatible-toutes-marques.html

 

ou encore:

http://www.funrctoys.com/eShopWeb/product-7972-MODULE_EMISSION_DIY_AVEC_ECRAN_LCD

 

Pour environ une centaine d’euros, j’ai pu obtenir le matériel se composant d’un module émission avec afficheur, et un récepteur. Il m’a fallu ajouter  un « hub » afin de raccorder une sonde « variomètre », ainsi  qu’un capteur pour la surveillance de la tension accu propulsion, et puis je me suis fait plaisir en y adjoignant une antenne GPS.

L’installation dans l’émetteur n’a pas posé de problèmes particuliers. J’ai repris la même technique utilisée pour l’adaptation du module Assan.

http://bernardino.over-blog.net/article-assan-2-4ghz-interieur-du-boitier-mpx4000-43492618.html

 

DSCN3237.JPGMais le nez de mon motoplaneur  se trouve maintenant encombré d’un tas de fils assez impressionnant…

 

Après quelques semaines d’utilisation sur un motoplaneur à propulsion électrique, et pas mal d’interrogations quant au mode d’emploi de ce système « Télémétrie » (voir plus loin) …quel bilan puis-je dresser ?

 

Je peux maintenant savoir où en est la charge de mon accu…. Et atterrir avant que de taper trop fort dans ses réserves au risque de l’endommager.

Je connais avec une précision qui semble assez juste l’altitude de mon modèle. DSCN3234.JPG

Pour ce qui est de la vitesse… les paramètres affichés me paraissent  cependant  parfois sujets à caution, et le taux de rafraîchissement est vraiment très lent.

Mais tout cela nécessite de quitter des yeux son modèle en vol, au risque de le perdre de vue.

 

D’où l’idée, déjà émise par le passé, d’obtenir un retour d’infos par l’oreille.  Certains variomètres/altimètres fonctionnent sur ce principe : soit des bips plus ou moins aigus, soit carrément une voix de synthèse. Voir les développements dus à monsieur Thobois.

http://aeromodelisme.rc.free.fr/supertefn.htm

   

A signaler que l’on a également des systèmes « visuels » : flash sur le modèle ou dérive qui se met à « gigoter » si on entre dans l’ascendance :

Vu dans le MRA n° 822:
http://www.wingedshadow.com/thermalscout.html
Et une vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=SE3IsrfqyFw

 

  Concernant mon système FrSky… les notices qui m’ont été fournies sont en anglais, et vraiment peu explicites.  Ce qui oblige à tâtonner, et passer un certain temps dans la bidouille.

 

On trouve cependant des forums… auxquels j’ai participé :

http://www.modelisme.com/forum/aero-radio-electronique/152541-frsky-telemetry-92.html#post1843356

 

Où l’on trouve une quantité de pages impressionnante, qui fatigue assez vite le lecteur. Ce dernier comprend d’ailleurs rapidement  qu’il se trouve en présence de gens qui tirent sans doute davantage de plaisir à « bricoler »  qu’à faire voler leurs « jouets ».

 

http://forum.o24rcp.org/viewtopic.php?f=4&t=67

http://www.modelisme.com/forum/aero-radio-electronique/152541-frsky-telemetry-45.html

 

DSCN3232.JPGEt puis en cherchant sur le Net, je suis tombé sur un système d’affichage « tête haute »… dont le prix m’a très vite dissuadé.

http://www.xerivision.com/HUD_Lynx_Xerivision.html

 

Mais comme le faisait remarquer quelqu’un  sur un forum :

« Et oui… avec Frsky,  on a ce que l'on paye, c'est à dire un système à bas coût,   qui nécessite du bidouillage additionnel, on peut obtenir des choses très bien,  mais il faut de l'investissement : un minimum de connaissances plus  du temps.
Pour avoir un système complet qui marche sans efforts, il  y a Muliplex par exemple, mais bon,  ça se paye!
Moi j'aime bidouiller, le rapport qualité/prix est néanmoins excellent, j'ai fait ce choix... »

 

Tout est dit.

 

N’empêche que je crois vraiment à la démocratisation de la télémétrie, et que de mon côté je continuerai à observer attentivement  comment tout cela évolue.

Tout en me posant la question: de quoi avons-nous réellement besoin?  Gadget, ou utilitaire?

 

Quelques autres liens : (liste non exhaustive)

http://planeur-grt.hautetfort.com/electronique-informatique/

http://home.nordnet.fr/fthobois/le_24_ghz.htm

http://www.abcelectronique.com/forum/showthread.php?t=66549

 

Lire la suite

"Voir" les avions en vol

7 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

flightradar24 7

 

Ne vous est-il jamais arrivé de lever la tête  lorsque vous entendez le grondement de réacteurs laissant derrière eux un long sillage blanc?

Pour ma part, c'est assez fréquent, et j'essaie d'imaginer ce que les passagers peuvent apercevoir au sol.

Je tente également de deviner d'où est parti cet avion, où il se rend...flightradar24 4

 

En fonction de la taille du bidule, je me dis qu'il pourrait s'agir d'un Airbus, ou d'un Boeing...

Et je rêve.

  flightradar24-8.jpg

Il y a quelque temps de cela, j'avais découvert un site Internet qui permettait de répondre à certaines de mes questions.  Il me suffisait d'aller sur http://www.radarvirtuel.com/  

 

Mais je viens de tomber sur un autre site que je trouve encore bien supérieur: www.flightradar24.com

  

Chaque avion civil y est repéré par un symbole jaune, et l'on peut voir à quel point cela fourmille de partout.

En zoomant, il est possible de "survoler" la région que l'on souhaite. Format carte ou satellite type Google Earth

 

Et le fin du fin, c'est de cliquer sur l'un des appareils.

S'affiche alors sa trajectoire, qui semble de couleur différente en fonction de l'altitude.

 

Où l'on voit sur l'exemple ci-dessous que l'avion  effectue une trajectoire l 'amenant face au vent d'Est afin d'atterrir à  l'aéroport Charles de Gaulle (CDG) .flightradar24 1

 

Et puis en haut à gauche de l'écran apparaissent différentes données telles que le point de départ, l'altitude, la vitesse, la compagnie, ainsi que la photo de cet avion.

 

 

flightradar24-5.jpgOn peut même suivre l'appareil jusqu'à son atterrissage!

Comme ici sur une piste à CDG.

 

 

Comment cela est-il possible?

Grâce à un système  nommé  "Automatic Dependant Surveillance-Broadcast"  siglé: ADS-B

Voir ici:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Automatic_dependent_surveillance-broadcast

 

Echanges de données radio combinées au GPS...  Tout comme dans certaines entreprises de transport routier où les véhicules sont suivis à la trace: les personnes chargées de les gérer savent ainsi en permancence où ils seflightradar24-6.jpg trouvent, la vitesse, la température de leur frigo... et je ne sais quoi encore. 

 

Moi qui aime jouer avec mes divers GPS, je suis encore -et toujours- émerveillé par tout ce que l'on peut tirer comme avantages  de ces accessoires.

On n'arrête pas les progrès technologiques!

Certains pourront sans doute le regretter,  en arguant du fait que nous sommes pistés en permanence... Mais ce sont souvent les mêmes qui utilisent comme des forcenés leur téléphone GSM!!! Suivis à la trace, à l'insu de leur plein gré!!!

 

Si je ne devais retenir qu'une seule chose de ce sytème ADS-B, je dirais qu'il  offre une sécurisation des transports aériens, permettant sans doute d'éviter les collisions en vol!

 
 

Toujours est-il qu'en ce qui me concerne, ce site www.flightradar24.com  me plaît bien!

Il me permet de voyager à peu de frais... et de rêver!

N'est-ce pas là l'essentiel? 

 

Lire la suite

ce dont j’ai besoin

5 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

"Et avec ceci ?"  

Cette expression fait partie des phrases-clés qui, lors des repas de famille chez mes beaux-parents,  déclenchent inévitablement une volée de rires : elle fait partie du stock de « redites » qui reviennent en boucle pour évoquer  les histoires du passé.

C’était, paraît-il, le tic verbal du boucher local… ponctuant invariablement  la pesée de sa bidoche avec ces mots...

Dans c'temps-là, Monsieur, le commerçant attendait que le client exprime ses besoins.

 

Car si cette histoire me fait encore  rire, il n’en  va pas de même avec les pratiques commerciales actuelles. Où l'on n'hésite pas à créer vos besoins!

Ainsi donc, ce matin, je vais à la Poste pour envoyer un colis. La-poste.jpg

Et dans la foulée, l’employée commence à me faire l’article sur les enveloppes pré-timbrées, puis sur les timbres de collection, puis sur les nouvelles offres téléphoniques de La Poste…

Holà !!!

Je décline poliment ses propositions… arguant du fait que « je suis assez grand pour demander ce dont j’ai besoin ! »

Poliment, mais fermement… Non, mais ?

 ...ce dont j’ai besoin ! 

 

J’ai vraiment  pas … besoin qu’on me crée mes …propres besoins, enfin !

Bref…

Cette tranche de vie me rappelle une toute dernière situation.

Arpentant un grand magasin de chaussures, je trouve enfin des godasses qui me plaisent et surtout à ma taille (pas facile quand on chausse un petit 39…) Je m’en vais alors  payer, et la caissière tout sourire de  mettre en avant mon « excellent choix », la « qualité du produit », son « esthétique »… (Afin d’amadouer le client, un petit cirage de pompes fait partie des techniques de vente, n’est-ce pas ? Surtout chez le marchand de godasses !)

Et d’embrayer : 

« Afin de prolonger la vie de vos magnifiques chaussures, je vous conseille… »

Et la voilà partie à vaporiser un truc, un petit coup de chiffonnette, puis un autre spray magique,  et que je te vante un certain cirage et …

Voyant que je ne bronche pas d’un poil, elle finit par perdre un peu de son enthousiasme, surtout lorsque je lui assène :

« Merci mademoiselle, mais je suis assez grand pour demander ce dont j’ai besoin ! »

 

vendeuse.jpgN’avez-vous jamais été confronté à ce genre de forcing exercé par de « bons vendeurs », qui touchent une prime plus importante s’ils réussissent à refiler  les produits   « annexes » : extensions de garanties en tous genres, pixels sur les écrans, moteur  de machine à laver, et je ne sais quoi encore !

 

Ces pratiques commerciales ont l’art de me gonfler prodigieusement.

 

Mais c’est dans l’air du temps !

Et un jour que j’en discutais avec ma coiffeuse,  ne me confiait-elle pas elle-même :

«Voyez, quand j’ai du courrier à affranchir, j’aurais à peine  la rue à traverser, puisque la Poste est juste en face mon salon… Ben, non,  j’achète même plus mes timbres ici… Parce que ma sœur travaille à La Poste, et elle m’a presque supplié de passer par elle pour effectuer mes  achats ! Comme ça, elle peut remplir ses objectifs de vente :  son responsable est content, et elle touche sa prime!»

 

Pauvre monde gouverné par le mercantilisme…

Où l’on n’hésite même pas à vous culpabiliser si vous ne faites pas comme tout le monde. Pratique dont fut coupable  dernièrement une téléopératrice  pour une chaîne payante qui, suite à ma réponse : « J’ai pas besoin de C..., je vis fort bien sans ça,  et puis je suis assez grand pour demander ce dont j’ai besoin ! »

Pas complètement décontenancée,  mais  ne manquant surtout  pas d’aplomb, elle finit par  me balancer que je ne devais pas être  tout à fait normal…

Rien moins !

 

N’empêche, face au forcing dont je serai encore l’objet,  j’ai pas fini de répondre : 

« Non merci, mais je suis encore assez grand pour demander ce dont j’ai besoin ! »

 

Lire la suite

Vous avez des phares sur vos avions?

3 Novembre 2011 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

"Vous avez des phares sur vos avions?"

J'ai parfois entendu cette gentille(?)   question, lorsque certains soirs, faisant traîner en longueur le plaisir d'être entre copains, je suis rentré un peu tardivement   à la maison.

 

Il est vrai qu'en fin de journée, l'air est souvent moins turbulent,  et donc nettement plus  propice pour faire évoluer des modèles au vol calme.

 

Sauf que nos terrains de vol ne sont pas équipés de puissants lampadaires comme on peut en voir aux quatre coins des terrains de foot.

Dans des cas très particuliers, il nous est pourtant arrivé de chercher de l'éclairage...

Je  me souviens très bien du jour (du soir devrais-je écrire!) où notre copain JiPé avait "posé" son Kivaho presque à la cime d'un peuplier.

La nuit arriva très vite... DSCN3223.JPG

 

Entre les échelles, les cordes et les mâts de planche à voile....Je ne vous dis pas toute l'ingéniosité qu'il  fallut déployer pour aller récupérer l'oiseau... dans le noir quasi complet!

La voiture de notre infortuné modéliste était utilisée comme projecteur de fortune:  les roues avant  juchées sur des cales afin de pouvoir éclairer vers le haut...

Et, bien qu'ayant réussi notre entreprise de récupération, je  vous laisse imaginer  le retour à la maison (pas vraiment triomphal),  avec cette question que vous connaissez maintenant:

"Vous avez des phares sur vos avions?"

 

Non, mais on en avait sur la voiture, heureusement! Ce qu'on se garda bien de  dire!!!!

 

Il fallut quelques bonnes années avant que  Françoise n'apprenne la mésaventure de son mari  JiPé...

 

Mais les choses ont nettement évolué depuis ce temps-là.

Parce que nous possédons maintenant des modèles capables de voler dans des endroits restreints... et nous les avons équipés  de merveilleuses "guirlandes"  munies de LED LED-S-BL.jpgmulticolores,   assez puissantes et peu gourmandes en énergie pour que nous puissions envisager le vol de nuit!

 

http://www.hobbyking.com/hobbyking/store/%5F%5F8942%5F%5FTurnigy%5FHigh%5FDensity%5FR%5FC%5FLED%5FFlexible%5FStrip%5FBlue%5F1mtr%5F.html

 

Et maintenant, il n'est pas rare que nous nous retrouvions à la nuit tombée pour faire voler nos petits modèles.

 

Ne nous posez donc plus la question:

"Vous avez des phares sur vos avions?"

 

Parce que la réponse sera forcément positive!!!!

 

Et vive le vol de nuit!

Lire la suite