Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Eolienne de Champgenêteux pose d'un élément du mât

27 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Scènes de la vie rurale, #Photo et poésie

Début de l'envol...

Début de l'envol...

En  ce mardi 27 janvier, je suis allé voir ce que devenait le chantier concernant  "l'éolienne-soeur" de celle de la Roche.

Mais comme l'accès est particulièrement difficile et lointain, je suis parti en voiture pour me  poster au carrefour  "Le Tay/RD 35". 

Eolienne de Champgenêteux pose d'un élément du mât

J'ai eu la chance d'arriver juste au moment où la grue commençait à soulever une "rouelle".

Malgré la distance (plus de 2km), mon zoom a permis de prendre des clichés exploitables.

Où, afin d'accueillir le nouvel élément, on aperçoit des bonshommes s'agiter au sommet de la tour.

Opération fort délicate, même si elle semblait  facilitée par la quasi absence de vent.

Permettez-moi d'admirer la dextérité de ces techniciens auxquels on ne permet aucune marge d'erreur.

Quant au grutier...  chapeau!!!

Puis j'y suis retourné dans l'après-midi. Cette fois par les chemins creux, avec mon VTT.

Ce qui m'a permis d'enregistrer une  autre séquence  depuis le chemin entre Mézières et Jauneau.

 
C'est presque arrivé...

C'est presque arrivé...

Depuis mon poste d'observation, on distingue toujours les p'tits bonshommes...

Ah, si je pouvais leur confier mon appareil numérique...

 

Hé, les gars, laissez pas traîner les doigts sur le rebord!

Hé, les gars, laissez pas traîner les doigts sur le rebord!

Quand cette autre "rondelle"  a été posée, j'ai à nouveau enfourché mon VTT pour descendre vers la route d'Hambers.

Après avoir parcouru quelques kilomètres, je me suis posté comme ce matin, au carrefour du Tay, donc relativement loin du chantier.

Ma patience a été une fois encore  récompensée,  car j'ai eu la chance de voir une autre pose de "rondelle". La troisième de la journée.

Avec qualité d'images forcément  moins bonne que pour la précédente opération, dans la mesure où je suis contraint d'utiliser le zoom presque à fond!

Eolienne de Champgenêteux pose d'un élément du mât

De retour dans mes foyers, j'ai "exploré" ma cueillette d'images... d'où j'ai tiré un montage vidéo montrant le travail minutieux des techniciens.

Et maintenant?

J'attends avec impatience l'arrivée des pales, du hub et de la nacelle!

Ce qui ne devrait tout de même pas tarder!

Eolienne de La Roche sous un rayon de soleil,  et détail d'un bout de ses pales équipées de peignes anti-bruit.
Eolienne de La Roche sous un rayon de soleil,  et détail d'un bout de ses pales équipées de peignes anti-bruit.

Eolienne de La Roche sous un rayon de soleil, et détail d'un bout de ses pales équipées de peignes anti-bruit.

Lire la suite

Enregistrement d'un vol

25 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Modélisme, #Bidouilles en tout genre

Motoplaneur Soliux Multiplex, équipé radio Taranis et capteur GPS

Motoplaneur Soliux Multiplex, équipé radio Taranis et capteur GPS

La météo annonçant du vent de Nord, je me suis dirigé vers le Montaigu.
 
Branchement de l'accu, visite prévol...
Mise en route du capteur GPS...
Et on lance face au vent.
Juste un p'tit coup de moteur pour se dégager du sol... et là, ça marche du tonnerre.
Toutes les 10 secondes, l'émetteur annonce l'altitude...
 
 
 
Les deux  phases au moteur

Les deux phases au moteur

Sauf que le bluetooth sonne dans la voiture! (J'attendais en effet un appel...)
Dommage!
Je fais donc précipitamment  redescendre mon Solius... 
Je rappelle mon correspondant.
Et ensuite, je fais redécoller mon oiseau.
 
Comme vous pourrez le constater sur le document joint  issu de Open Tx Companion, j'ai très peu utilisé le moteur: deux fois, juste pour partir du pied de la bosse.
 
Altitude,  et trace au sol
Altitude,  et trace au sol

Altitude, et trace au sol

La zone de vol indique que le vent semble bien venir du Nord, avec un chouïa d'Est.
Les deux boucles vers la gauche du gribouillis indiquent le circuit utilisé pour chacun des deux atterros... vent plus que travers. Et zone turbulée...
 
 
Je ne m'explique pas ces deux traits parallèles en direction de la chapelle... Perte signal GPS?

Je ne m'explique pas ces deux traits parallèles en direction de la chapelle... Perte signal GPS?

L'altitude max donnée par le GPS est de 270 mètres/sol.

Ben je peux vous dire que déjà le bidule a tout du moustique.
Faut pas le perdre de vue... ou  bien on possède des yeux de lynx!
 
 
Enregistrement d'un vol
Enregistrement d'un vol
Et au bout d'une demi-heure de vol, alors que mon modèle a parcouru presque 11km/sol (document Google Earth), j'ai abdiqué.
J'étais pourtant bien couvert, je m'étais abrité au mieux derrière la voiture... mais j'étais littéralement frigorifié.
 
Faut parfois être raisonnable, n'est-ce pas?
 
 
 
PS: outils utilisé pour réaliser ce reportage:
  • Logiciel Open Tx Companion
  • Google Earth
  • Outil capture Microsoft Windows 7
  • The Gimp2
Lire la suite

A quoi ça serre?

25 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Cher monsieur Ouest-France
 
Je me souviens d'un  récent  "Y'a d'l'Ubu"  dans mon quotidien favori. Celui que tu connais très bien...
Le journaliste ironisait sur un courrier émanant d'un étudiant...  dont la maîtrise de "lortograf" était hasardeuse. C'est le moins qu'on puisse dire!
Ses collègues du Canard Enchaîné raillent également... mais ils ont un sens de l'humour que j'apprécie, même et surtout quand ils se font prendre à leur propre jeu.
C'est ainsi qu'ils entretiennent une rubrique intitulée: "Et pan sur le bec"!
 
Ben monsieur Ouest-France, tu me pardonneras de t'adresser un "Pan sur le bec".
 
Tu me diras:
"Mais à quoi ça serre?"
    
 
 
Elle le sert dans ses bras...
Elle le sert dans ses bras...

Elle le sert dans ses bras...

Ben ça sert à montrer que nul n'est à l'abri d'une clé anglaise qui dérape, d'un coup de "bois" donné par un cerf agressif, ou d'un enlèvement dans les serres d'un rapace.
 
Je ne cultive pas spécifiquement la fine fleur de l'orthographe dans une serre... mais je me sers souvent du dictionnaire.
 
C'est sur ces modestes cer...titudes quant à  l'incertitude de ses écrits, ou les servitudes de la grammaire, que  je me permets de te serrer la paluche.
 
Je te la serre très fort.
 
Et aussi peu sérieusement  que possible.
 
 
 
Bernard Munoz, le trublion de serre-vis
Ser...vice compris!

Ser...vice compris!

Et puis quelques jours plus tard, dans la rubrique y'a d'l'Ubu... je découvre:, en guise de SAV...

SAV: Serre-vis Après Vente  compris!

SAV: Serre-vis Après Vente compris!

A quoi ça serre?
Lire la suite

Au pays du soleil couchant

24 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale

Il est des soirs où l'on croirait vivre au pays... des matins calmes!

Ne croyez tout de même pas que j'habite la Corée.

Mais après avoir effectué le matin une jolie balade dans les chemins creux emperlés de givre, après avoir fait voler en soirée un modèle dans une atmosphère très calme... on peut encore avoir la chance de bénéficier d'une autre parcelle de bonheur.

Lorsque le soleil se couche.

Que tout va s'éteindre...

Hier soir, j'ai -aussi longtemps que possible- observé la grosse boule de feu qui passait derrière le rideau d'arbres, pour enfin disparaître sous la ligne d'horizon...

Le côté éphémère du temps...

Que l'on voudrait pouvoir maîtriser.

 

Mais comme je voulais absolument vous faire partager ces instants magiques, j'ai sollicité l'aide d'un éternel compagnon...

Vous le connaissez fort bien bien: il s'agit de mon appareil numérique.

Lui qui permet de faire arrêt sur image!

 

Le reste se passe de commentaires...

 

La chaleur d'un instant magique
La chaleur d'un instant magique
La chaleur d'un instant magique
La chaleur d'un instant magique
La chaleur d'un instant magique

La chaleur d'un instant magique

Lire la suite

Eolienne de Champgenêteux 22/01/15

22 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Scènes de la vie rurale

Mon service de renseignements ne m'avait-il pas dit:

"Y'a des camions qui étaient en attente hier du côté de l'Aubrière. Ils portaient comme de grosses rouelles de jarret de veau... C'est sûrement pour l'éolienne!"

Il n'en fallait pas davantage pour que ce matin je file vers le chantier.

Panneaux à l'entrée du chemin de Jauneau
Panneaux à l'entrée du chemin de Jauneau

Panneaux à l'entrée du chemin de Jauneau

Je me suis donc posté aux environs de E1, et j'ai eu tout loisir d'observer le va-et-vient des techniciens, casqués, gilet fluo...

Un camion qui avait apporté du matériel a voulu quitter le chantier... mais comme ses roues patinaient, il a fallu recourir à un engin pour le remorquer en marche arrière.

Remorquage...

Remorquage...

Au fond, une des 4 machines d'Hambers

Au fond, une des 4 machines d'Hambers

Après cet intermède, j'ai patienté de longs moments... où il semblait ne rien se passer.

Et dans la mesure où je commençais à poireauter, j'ai fini par trouver un siège.

Découpé rien que pour moi, dans un tronc de chêne!

Sauf que  je l'ai très vite abandonné,  succombant aux  doléances de mon arrière-train qui se plaignait furieusement du froid!

Le trône, et son "Roi", frigorifié par le vent du Nord.
Le trône, et son "Roi", frigorifié par le vent du Nord.

Le trône, et son "Roi", frigorifié par le vent du Nord.

En fin de matinée, j'ai vu la seconde rouelle  au "décollage".

Elle s'est stabilisée à hauteur d'homme  afin que ces derniers puissent passer consciencieusement le balai sur toute la base.

Puis elle s'est envolée complètement pour rejoindre le premier tronçon.

Et je suis redescendu chez moi en raison de  la pause déjeuner.

 

 

Les rouelles de béton...
Les rouelles de béton...

Les rouelles de béton...

Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15

En début d'après-midi, incité par un petit soleil d'hiver, j'ai enfourché mon VTT pour rejoindre  "E1"  par les petits chemins de terre.

Cette fois, le chantier paraissait en stand-by.

 

J'ai donc poursuivi ma balade, m'arrêtant de temps à autre afin de capturer des photos sous différents angles.

 

Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15

Sur mes clichés pris au zoom, j'ai même eu la surprise de trouver des vanneaux  passant devant l'objectif.

Omniprésents en ce moment dans nos contrées!

Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15
Eolienne de Champgenêteux 22/01/15

Mais le vent du Nord étant de plus en plus agressif, j'ai décidé d'abréger ma sortie.

Et j'ai fini par me réfugier près d'un bon feu de cheminée.

La témérité a ses limites, n'est-ce pas?

Lire la suite

Neige, ou n'ai-je pas?

21 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Photo et poésie

Lorsque je me suis levé ce matin, j'ai admiré la campagne environnante enjolivée par un saupoudrage neigeux.

Dès lors, je me suis posé la question:

"Ai-je, ou n'ai-je pas l'intention de sortir?"

N'ai-je pas?

N'ai-je pas?

N'ai-je pas l'intention de laisser la trace de mes pas dans la neige?

Ai-je ou n'ai-je pas envie d'aller faire des photos?

J'ai fini par prendre mon courage à deux mains, et je suis parti vers le plan d'eau.

Où, passant du côté de la piscine, je me suis fort diverti  à la lecture du panonceau...

Baignade interdite...
Baignade interdite...

Baignade interdite...

Un peu plus loin, quelques perspectives... Quelques autres images...

Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?

Et après quelques moments d'hésitation, j'ai décidé de faire le grand tour par les Batailles, en espérant bénéficier d'une couche de neige un peu plus épaisse.

Mais à la place des flocons espérés, je me suis vu offrir une petite pluie fine... 

Du côté de la Chauvière, alors qu'une sorte de grésil tambourine sur la capuche de mon ciré, quelques oies m'ont salué à leur façon... pas toujours sympathique!

Neige, ou n'ai-je pas?

Un peu plus loin,  le petit calvaire de granite semble se recroqueviller sur lui-même.

Transi de froid.

Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?

Par instants, l'éolienne de la Roche devient rutilante  avec la complicté d'un menu rayon de soleil...

Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?

Et alors que mes godasses crissent joyeusement en jouant avec la fine pellicule de neige, déjà, dans ma cervelle... l'idée (ou pas?) de jouer avec mes... pas.

D'où viens-je?

Où vais-je?

D'autres ont sans doute eu la même idée, allez savoir?

A pied, à pneu, à patte...

Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?
Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?
Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?
Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?
Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?

Sur l'un des clichés, au-dessus des pattes d'oiseau... un lapin?

Plus je me rapproche du point haut de ma balade, plus le vent d'Est s'insinue sous les pattes de ma casquette.  Impression désagréable de prendre  la bise en pleine face.

Ce qui m'oblige à m'abriter derrière ma visière... tout en baissant la tête, et en détaillant les traces de mes propres pas!

C'est en montant vers les Grandes Batailles que j'ai commencé à éprouver la soif.

Et là, comme par enchantement, alors que je venais de basculer dans la descente, une averse de neige est arrivée.

J'ai pris comme un jeu d'enfant le fait de "gober" les flocons qui se déposaient sur les lèvres... et je les ai "lichés" avec une profonde gourmandise.

 

Neige, ou n'ai-je pas?
Une autre croix, mal en point...

Une autre croix, mal en point...

C'est un peu plus bas, après la croix bancale,  que j'ai pu assister à un spectacle inhabituel.

Sur ma gauche, au milieu d'un champ où trônait un imposant et odorant  tas de fumier, des oiseaux marins jouaient avec le vent qui remontait la pente. Décrivant de jolies arabesques.

Poussés vers l'Est par le coup de vent annoncé, ces réfugiés climatiques venus des côtes bretonnes n'étaient pas les seuls  dans ce champ.

Ils se disputaient l'espace avec des vanneaux... qui, poussés par le froid, descendaient sans doute  du Nord.  

Je peux vous assurer que la cohabitation n'était  pas vraiment cordiale!!!

Certains oiseaux se livrant même à un combat aérien pour  chasser les autres... jusqu'à ce que les vanneaux finissent par quitter le champ de bataille en rangs serrés.

Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?
Neige, ou n'ai-je pas?

Et puis je me suis laissé glisser jusque chez moi... Tel un gamin qui a picoré tout au long de son parcours des feuilles, des fruits, des odeurs, des bruits, des images...

En début d'après-midi, j'ai alors ouvert mon sac à malices, pour en extraire avec curiosité mes petits trésors...  que j'ai visionnés "gourmandement".

 

J'ai trié (un peu... pas assez) parmi les nombreux clichés...

 

Après quoi  je me suis collé devant mon PC, pour rédiger ce petit compte-rendu...

Auquel j'aurais pu ajouter quelques autres études de formes...

 

Dehors, la neige s'était déjà depuis longtemps transformée en pluie...

Neige plus...Neige pas... N'ai-je pas...

Mais dans ma cheminée crépitait une flambée bienfaisante.

 

Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?
Ai-je, ou neige pas?

Ai-je, ou neige pas?

Lire la suite

Eolienne de Champgenêteux

18 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Eoliennes

La grue télescopique sur le site de Champgenêteux

La grue télescopique sur le site de Champgenêteux

Le chantier de l'éolienne implantée sur Champgenêteux avance.

Enercon E82, identique à celle de La Roche.

Les fondations en béton armé sont terminées.

De loin,  on aperçoit une grue téléscopique.

Une camionnette de l'entreprise de montage est sur place...

Le gardiennage est fonctionnel.  Gare aux chiens pour ceux qui voudraient se montrer téméraires!  Ou alors entraînez-vous à courir le 100 mètres en moins de 10 secondes!!!

 

Côté matériel, les éléments du puzzle ne  devraient donc pas tarder  à arriver.

 

Pour ma part, j'attends avec impatience les longs camions porteurs de pales... avec leurs impressionnantes manoeuvres au carrefour de l'Aubrière... ou de la Boyère!

 

Afin de patienter, je vous propose quelques liens fort intéressants, qui permettent en particulier de découvrir  l'intérieur d'une éolienne.

 

http://www.windservice.eu/

http://www.windservice.eu//galeria,4-gallery.html

 

https://www.youtube.com/watch?v=JcBxSpuw02A#t=229

 

https://www.youtube.com/watch?v=YFkjY1Q4Wug

 

 

 

Lire la suite

Je suis Charlie...

8 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Je suis Charlie...

Les mots me manquent pour dire ce que je ressens...

 

http://www.charliehebdo.fr/index.html

Lire la suite

Poliment incorrect ou impoliment correct ?

5 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Que je vous raconte :

Tout ça parce que dans mon quotidien préféré, je suis tombé hier sur un article évoquant la politesse.

Figurez-vous que l'autre jour, je m'en vais -comme je le fais souvent- rendre visite à ma petite boulangère.

Mais avant d'entrer dans la boutique, je croise quelques personnes que je salue «  à ma façon » (vous verrez comment d'ici quelques lignes) et avec lesquelles je papote un peu.

Arrive alors un monsieur, un poil plus âgé que moi, et afin de le saluer, comme je l'ai fait précédemment, je retire mon gant droit et j'ôte ma casquette,

Ce qui me vaut de sa part la réflexion suivante, accompagnée d'un grand éclat de rire :

« Ben dites-donc, vous, vous avez été élevé à l'ancienne ! »

Seul reste à rire le monsieur auteur de ces paroles.

 

Poliment incorrect ou impoliment correct ?

Et il ajoute : « Ah, ben moi, j'enlève pas mon chapeau, il fait trop froid... »

Je reste un peu circonspect, mais  tout est dit dès le début de cette réplique...  

Ah, ben MOI!  Je... personnellement... tout seul...

 

Je me permets cependant d'ajouter mon grain de sel :

« Je ne sais comment je dois interpréter votre expression à l'ancienne, mais je remercie mes parents de m'avoir inculqué un certain nombre de pratiques…

C'est pas à mon âge que je vais changer!

Il est maintenant trop tard ! »

 

Le monsieur a continué son chemin, nous laissant sur le trottoir sans qu'aucun d'entre nous n'ajoute de commentaire.

Je suis ensuite entré dans la boulangerie et, fidèle à mon habitude, j'ai dit : 

« Bonjour m'sieurs-dames... »

Seule la boulangère a répondu par un « Bonjour monsieur ! »

 

Les bras chargés de baguettes et de viennoiseries, une cliente s'apprêtait à sortir.

Je me suis alors permis de lui ouvrir la porte. Normal, non ?

J'attends cependant encore son « Merci... »

 

Et alors ?

Ben je me fiche de passer pour un extra-terrestre, un dinosaure, un vieux con réac, un original, ou un je-ne-sais-quoi...

Poliment incorrect ou impoliment correct ?

Mais c'est pas demain que je vais croiser des gens sans « m'occuper » d'eux.

Je continuerai à me soucier de mon « environnement »… au sens le plus large du terme.

Même si cela (vous?) fait sourire !

Seule question qui me préoccupe malicieusement :

Suis-je donc si poliment incorrect... ou impoliment correct ?

Est-ce que, par hasard, mes pratiques dérangent ?

 

Peu importe, mais en reprenant les mots de mon ami Alain-le-Chérancéen, j'ajoute même que j'assume mes « grognements de vieux grincheux !!! »

 

Salut à vous !

 

 

 

 

Lire la suite

Meilleurs voeux 2015

1 Janvier 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Meilleurs voeux 2015

Les photos jointes ont  été réalisées ce matin du premier janvier 2015.

Vol du Dream Surfer... Caméra Möbius sur le nez...

Puis une  petite marche de 3 km autour du Montaigu.

 

Faisait pas bien chaud.

Le givre avait décoré la nature.

Quelques feuilles... une bogue de châtaigne, une fougère...

Mon numérique n'a pu rester insensible au charme des paillettes!

 

Féérique!

 

 

Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015

Et puis, démarrer l'année en pratiquant trois des  activités qui me réjouissent pleinement... 

 

Vol, marche, photo...

Manquait plus que le VTT... et quelques autres "bricoles" parmi mes nombreux hobbies!

 

Entamer l'année de cette façon, que rêver  de mieux?
 
 
Mailleurs voeux à tous.
Que l'année 2015 vous soit douce et féconde.
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Meilleurs voeux 2015
Lire la suite