Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Articles avec #geocaching tag

De la facétie des traducteurs en ligne

19 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Il faut que je vous raconte.

Ce matin, comme la plupart des matins, je m'en vais faire un détour vers le site géocaching.

 

Pour "admirer" le parcours de mes deux objets voyageurs, l'un se trouvant actuellement au Nord des Pays-Bas après avoir parcouru 3775km, et qui doit prochainement  s'envoler vers les Seychelles début janvier, l'autre étant arrivé depuis peu en Aquitaine avec 4298km au compteur.

 

 

 

Un géocacheur lui-même facétieux!

Un géocacheur lui-même facétieux!

Mais quand j'ai voulu ouvrir le site des caches lui-même, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir sur la commune de Saint Thomas de Courceriers,  l'une d'entre elles nommée...  Quatre à chanvre!

De la facétie des traducteurs en ligne

Vous ne voyez pas pourquoi?

C'est à mon avis fort simple!

Ayant récupéré le nom de cette cache qu'il croyait être en anglais, le "traducteur" automatique de Géocaching a interprété four à chanvre par... quatre à chanvre!!!

Four in british? C'est quatre  en français.

Do you have understand?

Comique n'est-ce pas?

Comme quoi, si  le géocaching compte dans ses rangs des personnages capables de proposer quelques petites surprises (hein Françoise?), le site lui-même n'est pas en reste!

 

 

 

Dois-je toutefois préciser que la "propriétaire" et gestionnaire de ces caches est une charmante britannique ayant déposé son sac de voyage depuis quelques années déjà dans la commune de Saint Thomas?

Peut-être que Géocaching a voulu lui adresser un clin d'oeil, n'est-ce pas Margaret?

Have fun!

 

Lire la suite

Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

16 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Hier, c'était donc le "cainzoux"... 
Et depuis plusieurs jours,  je savais qu'une 7ème cache naîtrait sur St Thomas... mais quand? et je guettais...
Revenant de chez mon fils qui réside sur St Martin de Connée,  je fais un crochet vers St Thomas, et au détour d'un virage, je rencontre... mes Très Braves Voisins qui randonnent! Quelques joyeux échanges...   
Et je repars vers St Thomas, après avoir ausculté cgéo...  qui ne me fournit pas le renseignement attendu... Rien.
Mais en passant devant le four à chanvre, je dis à Annie: 
"Tiens, la nouvelle cache, elle serait là, que je ne serais pas autrement surpris" et je continue ma route.

Cette nuit, 4 heures du matin... je me lève pour boire, et grappiller quelques grains de raisin.
Et puis, poussé par la curiosité, j'allume mon smartphone... où j'apprends que la cache est enfin sortie... au four à chanvre!😉
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

Avec une note de Pirates53 qui,  en tant que membre Premium (ce que je ne suis pas),  a entendu  son téléphone donner l'alerte, mais qui déplore être parti chez les Bretons...
Laissant donc le champ libre aux courageux qui se lèveront tôt. (Lui, il aurait foncé, même en plein nuit!!!  Cf ma cache "les Brosses")
Ce matin donc, voyant le jour filtrer à travers les volets, je décide de partir en chasse... avec aussi l'intention de réaliser quelques clichés du soleil levant qui semble vouloir pointer le bout de son nez.
 
Ne dit-on pas que la chance sourit à ceux qui se lèvent tôt?
Mais j'aurai juste droit  à un tout petit créneau de 10 minutes, pas davantage, au cours duquel il me sera possible de signer le logbook, et d'actionner le déclic de mon numérique!
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

Les nuages venant occulter très rapidement le joyeux soleil...

 

 

Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Merci à vous deux, Françoise et Margaret,  pour votre investissement afin de donner vie à votre  charmant village... où la vache-épouvantail a enfin retrouvé sa tête!
Amitiés
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Lire la suite

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

13 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #VTT, #geocaching

Après avoir été présent lors de la mise en place de ces épouvantails dont le thème cette année était le cirque, je me devais de concrétiser le parcours...

Un dimanche ensoleillé, vent faible... un peu plus de courage que les semaines précédentes.

Il n'en fallait pas davantage pour que j'enfourche mon VTT à assistance électrique.

Au départ de Bais, on attaque la longue côte qui monte vers Trans... village que  je n'aurai pas le loisir de traverser sans avoir mis pied à terre quelques 200 mètres avant la pancarte.

Et pourquoi me direz-vous?

Ben quoi, c'est évident! J'ai encore crevé!!!

Roue avant à plat... Je sors alors ma bombe miracle, et après avoir lu attentivement la notice... je procède à l'injection salvatrice.

Pschiiiitttttt....Pschiiiitttttt....

Pschiiiitttttt....

Maintenance effectuée, je remonte vite en selle afin que la mousse se répartisse dans toute la chambre... Rien d'anormal?... alors je poursuis mon chemin, pour arriver à St Thomas.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Quelques clichés avec les personnages du bourg... et j'emprunte le petit circuit.

Les deux circuits proposés..

Les deux circuits proposés..

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Où je passe devant la première cache déposée par Margaret et Françoise dans le cadre du Géocaching.

En face se trouve une géocache...

En face se trouve une géocache...

Le chemin ombragé descend doucement, avant d'atteindre la route où se dresse une femme métallique.

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Retour au village, pour admirer le "chapiteau" avec ses drapeaux multicolores.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Descente ensuite vers le petit lavoir... où je croise des promeneurs effectuant eux aussi la balade des épouvantails.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Et je file vers le "grand circuit", où je prends de nombreux clichés.

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Je débouche alors près du pont romain, où je rencontre des pêcheurs... d'écrevisses, avec lesquels je discute longuement.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Poursuivi par un chien un peu trop affectueux, je continue ma route... pour tomber sur des géocacheurs en train de loguer la cache "Le portail", et qui me font remarquer que le logbook d'origine a été remplacé. Etait-il trop humide?  Echanges à propos de géocaching. Ils repartent vers leur voiture... et le chien les suit! Ouf...

 

Autres rencontre d'épouvantails...

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Retrouvant la route goudronnée, je remonte vers le village, où je croise d'autres "acrobates"...  Dont monsieur le Maire qui scie consciencieusement une de ses administrées sous l'oeil "protecteur"  de Jésus en croix!

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

J'entame enfin le chemin du retour... satisfait que ma chambre ait tenu le coup....

Mais, et j'avais remarqué le détail à l'aller, je ne manque pas de m'arrêter près d'une haie remplie de prunes!

 

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Sauf qu'en voulant descendre dans le fossé, je glisse sur cet amas gluant et à l'odeur fortement acidulée... chute  dont mon pantalon va garder une magnifique trace.

Cela ne m'empêchera pas de déguster ces délicieux fruits jaunes, encore abondants sur les branches.

Remontant en selle j'achève mon circuit  par le petit chemin creux de la Brosse.

 

J'ai effectué presque 24 km...

 

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

En tapant néanmoins très peu dans la batterie, puisque je reviens avec 4 barres sur 5.

Je ne pourrais cependant conclure sans  faire  mention de tous les artisans à l'origine des diverses animations pittoresques de ce village mayennais.

Grand merci à eux!

Lire la suite

Géocaching dominical

13 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #geocaching, #Scènes de la vie rurale

Ce matin, je "zyeute" mon application cgéo, parce que mes amies de Saint Thomas m'avaient dit avoir une cache à placer de façon imminente.

Et bingo... elle est validée!

N'étant pas spécialement pressé, je rédige une note la concernant... précisant que si quelqu'un veut se montrer plus rapide.

Et puis Annie me demande d'aller chercher du pain...

Et si après avoir acquis ma baguette je filais vers ce fameux pont romain?

Le résultat? C'est que personne n'est passé avant moi.

Voilà donc ce que donne le logbook.


 

Géocaching dominical

Pour ma 345ème découverte... en compagnie de l'objet voyageur La Chouffe, que je promène de cache en cache... et qui devrait prochainement s'envoler pour l'île de la Réunion.

Géocaching dominical

Sachant que, parti de la ville d'Anvers en Belgique, il déjà plus de 53.000 km au compteur!

Et puis en fin de matinée, voici ce que je découvre sur le carnet de visite de cette fameuse cache...

Géocaching dominical
Lire la suite

Les grottes de Saulges

2 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Au début du printemps, nous étions informés de l'ouverture du musée sur le site des grottes de Saulges.

La dernière fois que je m'y étais rendu, j'avais déjeuné au restaurant alors implanté dans les murs de l'actuel musée. Il pleuvait à torrent... et l'Erve était sortie de son lit, tranformant la petite plaine en un vaste lac ayant presque submergé les nombreux bancs installés.

Hier, il faisait un temps radieux. Décision est prise: nous filons à Saulges...sauf que certaines cavités sont implantées sur la commune de Thorigné en Charnie. Allez comprendre!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grottes_de_Saulges

Auparavant, je passe un petit  coup de fil... et bien m'en a pris, car l'affluence est  réelle. En effet, les visites des grottes démarrent à chaque heure ronde, avec des groupes limités à 15 personnes. Et certaines tranches sont déjà complètes!

RDV est pris pour 14 heures.

Ce qui nous permettra de déjeuner sur place.

Je vous conseille d'ailleurs ce petit restaurant:

Au menu

entrée, plat, fromage, dessert, café, 1/4 de vin

pour la somme "astronomique" de ... 13 €! Oui, vous avez bien lu: 13€.  Là encore, il est souhaitable de réserver...

Les grottes de Saulges

Fin du repas vers 13h15... ce qui me permet d'envisager la découverte d'une géocache installée au sommet des falaises...

Sauf que sur place, le réseau est totalement absent! Une prochaine fois, j'enregistrerai tranquillement  les données chez moi grâce à l'application cgéo...

Bien à l'ombre, nous attendons notre guide, qui va nous "coacher" dans la grotte de Rochefort.

Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges

La fraîcheur interne est bien réelle. Lors de l'achat des tickets, vous êtes d'ailleurs aimablement prévenu de vous équiper avec une petite laine et de bonnes chaussures. Précaution fort utile.

Il faut également être conscient que certains passages sont étroits et fort bas...  Un minimum de contorsions sera nécessaire.

Sortie 3/4 d'heure plus tard pouf filer vers la grotte à Margot.

Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges

Où cette fois  les photos ne sont pas tolérées...

Découverte de "graffitis"  très très anciens, mais aussi de nettement plus contemporains, comme celui laissé par ce soldat américain venu explorer les grottes en 1944 pour vérifier qu'elles ne contenaient pas d'armenent allemand!

Fin de la visite... Direction le musée.

Récent, interactif, fort bien doté... 

Accès à la salle de projection où grâce à un joystick, il est possible d'effectuer une visite virtuelle des salles inaccessibles au public.

Et l'après-midi se termine vers 17 heures.

Non loin de là, se trouve le charmant village de Saint Pierre sur Erve...

Après avoir "baguenaudé" dans cette petite cité de caractère qui mérite vraiment le détour,  nous nous installons à la terrase du petit bistrot, pour déguster une bière locale.

La Suzannaise.

Bière bien fraîche proposée dans des goblets autant écologiques qu'artistiques...

Et comme il faut bien songer à rentrer, nous reprenons la route vers le Nord afin de retrouver nos pénates.  Non sans faire un arrêt à Saulges, où il me restait à "découvrir" la nano cache de la mairie, qui mériterait à elle seule un petit papier!

 


 

Les grottes de Saulges

Jolie journée, qui conforte le Mayennais que je suis dans l'idée que notre département est doté de nombreuses richesses, souvent méconnues... des Mayennais eux-mêmes!

C'est pourquoi je me fais un plaisir de me poser en ambassadeur.

Et si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à suivre le guide que j'ai tenté d'être!

Lire la suite

Des boîtes en tous genres...

1 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #geocaching, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur

Depuis quelques jours déjà, l'envie d'aller retrouver les chemins creux me démangeait.

Mais le VTT... cela faisait un bon moment que je ne l'avais pas enfourché.

Mieux valait sans doute que je reprenne l'activité physique par de la marche.

Sauf que marcher pour marcher, depuis que j'ai tâté du Géocaching, cela me parait un peu fade.

Alors, sur quel coin jeter mon dévolu afin d'allier les deux loisirs?

Fresnay sur Sarthe! En observant la carte, il m'était facile de constater à quel point rando et géocaching pouvaient fort aisément se marier.

Hier, j'ai donc pointé le capot de mon véhicule vers cette cible.

Mon objectif étant de stationner mon véhicule au coeur d'une zone dense en caches.

Même si ma première tentative fut couronnée de succès, le début de ma chasse ne fut pourtant guère florissant, car elle se solda par  4 échecs consécutifs!

La suite allait fort heureusement se révéler  plus fructueuse, même si parfois j'ai encore connu quelques revers.  (cliquer sur la carte pour l'ouvrir en grand)

 

 

Rond jaune: cache trouvée. Rond bleu: échec. Rond vert: cache encore à découvrir.

Rond jaune: cache trouvée. Rond bleu: échec. Rond vert: cache encore à découvrir.

Au cours de cette virée, ce qui m'a le plus amusé, ce sont les différents récipients que les "owners" ont utilisé pour insérer le carnet de bord en papier roulé!  Plusieurs oeufs jaunes issus de Kinder Surprise. A l'étanchéité sans défaut!

J'ai également trouvé des bouteilles blanches en plastique ayant contenu du lait! Mais pour extraire le logbook et le faire sortir par le goulot! Ce fut souvent une autre histoire.

Et puis j'ai même eu droit à... un vaporisateur manuel en plastique vert. Là encore, le rouleau de papier m'a posé de petits soucis pour qu'il franchisse le goulot.

Derrière la stèle de pierre se cache... un brumisateur!

Et puis...sur l'un des sites...  où je vasouillais lamentablement... je me décide à parcourir le carnet de visites. Faut dire qu'au niveau couverture Internet,  j'ai toujours eu du réseau, y compris de la 4G! Ce qui facilite grandement le travail. Et sous la plume d'un géocacheur passé avant moi, je découvre... que la petite boîte convoitée se trouvait sous un caillou... gardée par des fourmis géantes! Muni de cet indice, j'ai effectivement pu mettre la main sur un oeuf en plastique jaune, recouvert d'une multitude d'insectes noirs.

 

 

Des boîtes en tous genres...

Si j'évoque maintenant mon "score de la journée, bien que ce ne soit pas mon but principal... je suis rentré chez moi après avoir visité 21 "spots"... sur lesquels 15 m'ont été favorables...

J'ai beaucoup marché.  N'était-ce pas le but recherché?

Et puis j'ai découvert l'étonnant site des carrières de Mimbré.

http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/pays-loire/ouenmimbre.htm

Comme vous pourrez le constater à la lecture de la carte, chaque visage jaune avec un sourire épanoui signale une cache que j'ai trouvée.  Une trombine bleue est synonyme d'un échec de ma part...

Et comme il reste une multitude de ronds verts, indiquant des caches encore à ma disposition, vous comprendrez qu'un de ces jours, je retournerai vers la jolie cité de Fresnay sur Sarthe.

En n'oubliant pas de remercier toutes celles et tous ceux qui placent, surveillent, entretiennent les caches que nous avons plaisir à découvrir, avec la joie qu'ils nous procurent de pouvoir nous  promener dans des sites pittoresques. 

Lire la suite

C'est loin, les Seychelles?

20 Juillet 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Tranches de vie, #geocaching

Pourquoi donc ce matin en viens-je à me poser cette question?

Oh... c'est tout simple.  Bien que!

Je vous ai déjà raconté comment je "joue" à ce jeu de piste très "branché" qu'est Géocaching. Où il convient de découvrir des boîtes cachées ici ou là, en utilisant un smartphone équipé GPS et Internet. Je viens tout dernièrement de passer le cap des 300 caches découvertes.

Mais il est un autre volet de cette activité qui me semble tout aussi passionnant. Il s'agit de ce que l'on appelle les objets voyageurs. En anglais ce sont des Travel Bugs, ou TB.

Chacun de ces objets dispose d'un plaque d'immatriculation qui lui est propre.

 

J'ai donc mis en route un premier TB,  puis un second.

C'est du premier dont je veux vous parler aujourd'hui

Que j'ai nommé Wings of Peace... Ailes de la Paix.

La boîte dans laquelle j'ai déposé mon premier objet voyageur

 

En séjour dans les Alpes...

En séjour dans les Alpes...

Sur le cliché ci-dessus, il s'agit de l'ovale rouge accroché à la plaque sur laquelle figure un insecte.

Déposé à Bais, ce TB a été emporté par un géocacheur vers les Alpes. Un autre l'a embarqué du côté de Collioure.... avant qu'un autre encore  lui fasse faire un grand bond vers le Nord,  puisqu'il s'est retrouvé aux Pays-Bas.  J'ai pu suivre son cheminement, agrémenté de photos envoyées par les joueurs.

Les divers emplacements de mon TB aux Pays-Bas

 

Et puis, et puis... alors qu'il avait parcouru 3680km...

Je reçois un courriel:

 

Que l'on peut globalement traduire par.

Nous partons en janvier vers les Seychelles. Aimeriez-vous qu'on l'emporte là-bas, qu'on l'y dépose dans une belle cache. Mais en attendant je peux encore le faire voyager aux Pays-Bas.

 

Et que croyez-vous qu'ait été ma réponse?

Elle coule de source!

 

Ainsi donc mon petit objet voyageur va continuer de  voir du pays entre les mains de son actuel détenteur... pour s'envoler en janvier 2018 vers les îles du Pacifique.

 

Et comme me l'écrivait une de mes correspondantes d'origine britannique vivant en France, elle-même récente géocacheuse:

Commentaire reçu quelque temps après la parution de ce papier:


Après avoir lu votre mail et l'article qui va avec, je me suis préciptée sur le site geocaching pour trouver les caches sur les Seychelles, surtout pour voir les photos mais aussi les logs des geocacheurs. Quel joli voyage je viens de faire dans mon fauteuil!

Lire la suite

Quand j'imprime en 3D

4 Juillet 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Modélisme, #Bidouilles en tout genre, #geocaching

 

Si vous avez suivi ce blog, vous devez savoir que j'ai fini par succomber : j'ai acheté une petite imprimante en 3D.

Mais, me demanderez-vous, pour quoi faire ?

A vrai dire, je n'en savais trop rien.

Mais dans la mesure où j'ai été doté de ce que je crois pouvoir appeler une certaine curiosité… intellectuelle ?

Mon imprimante Anet8

Mon imprimante Anet8

Je crois faire partie de ceux qui suivent avec suffisamment d'attention le développement des nouvelles technologies. Et la fabrication de petites pièces en plastique grâce à ces drôles d'imprimantes ne manquait pas de susciter quelques interrogations de ma part.

Un camarade de club m'a donc fourni la machine prête à fonctionner,

Et comme sans doute la plupart des novices en la matière, je suis allé sur le Net afin de trouver des fichiers permettant de réaliser simplement des pièces confectionnées par des gens aux compétences nettement supérieures à la mienne.

Nombreux sont les sites qui proposent…

Y compris l'enseigne Boulanger :

Voir ici :

https://happy3d.fr/

Vous avez besoin d'un bouchon de cafetière… d'un bec verseur…. Yapuka chercher.

Parmi les sites incontournables: 

https://cults3d.com/fr

 

ou encore:

https://www.thingiverse.com/

C'est là que j'ai trouvé quelques pièces intéressantes au niveau de mon activité modéliste.

Un support pour émetteur ainsi que des boutons pour les curseurs latéraux…

Des supports simples destinés au caméras Moebius…
Et un autre nettement plus complexe puisqu'il permet de faire bouger la caméra en vol via la télécommande, donc de varier les cadrages.

 

Support émetteur ou caméra...
Support émetteur ou caméra...
Support émetteur ou caméra...

Support émetteur ou caméra...

Mais tout ça c'est bien gentil. Moi, j'avais envie de créer mes propres pièces.
C'est alors qu'il m'est paru absolument indispensable  de fourrer mon nez dans des logiciels 3D.

L'un des plus simples est d'ailleurs fourni par Microsoft dans sa version Windows 10 : 3D Builder.

Mais on atteint rapidement ses limites.

J'ai ensuite jeté un regard vers Tinkercad… que je vous laisse découvrir.

https://www.tinkercad.com

 

Et puis on m'a parlé de Sketchup.

http://www.sketchup.com/fr

Logiciel pour lequel on peut trouver des versions téléchargeables gratuites.

 

Et là, j'ai compris qu'il était nécessaire de récupérer -toujours via Internet- un certain nombre de tutoriels !

Tel un élève studieux, j'ai suivi mes cours « par correspondance », à mon rythme, et à petite dose.

Et puis je me suis lancé en réalisant une prise mâle et une femelle pour la rallonge de mon robot tondeur.

Pas trop mécontent de moi, j'ai alors envisagé de réaliser un support qui me permettrait de réunir dans le même boîtier mon smartphone et une batterie annexe.

Car, lorsque je pars pour une tournée Géocaching, mon téléphone « pompe » beaucoup. Pensez que tournent en même temps le processeur, l'antenne GPS, celle du téléphone et Internet… sans oublier l'écran allumé en permanence. D'où la nécessité d'emporter une « nourrice » à électrons.

Alors j'ai dessiné, supprimé, modifié… et j'ai fini par « imprimer »… Sauf que le résultat était loin d'être parfait.

Mais on fait ce qu'on peut en fonction de ses propres compétences.

Après quelques somptueux ratés… je suis en mesure de vous livrer le résultat (provisoire?) de mes tâtonnements.

 

La batterie (en bleu) est au fond du support, le smartphone venant par dessus.
La batterie (en bleu) est au fond du support, le smartphone venant par dessus.
La batterie (en bleu) est au fond du support, le smartphone venant par dessus.

La batterie (en bleu) est au fond du support, le smartphone venant par dessus.

C'est loin d'être parfait. Mais cela suffit à m'encourager. Aller voir plus avant...

Je vais donc encore potasser, zigouiller du fil PLA… mais je trouve l'expérience passionnante.

Peut-être serai-je un jour en mesure de dessiner le plan d'un maison en 3D grâce à Sketchup ? Mais telle n'est pas mon ambition !

On a beau être content de soi...

Faut rester modeste quand même !

 

 

La machine au travail
La machine au travail

La machine au travail

Lire la suite

Un objet qui voyage...

31 Mai 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #geocaching, #Billet d'humeur

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas eu de ses nouvelles!

J'avais en effet posé mon premier objet voyageur dans une de mes caches au bois du Tay.

A gauche du cliché, l'ovale rougeEt je suivais avec intérêt son périple...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Savoie, Les Pyrénées Orientales... Puis un grand bond vers les Pays-Bas, où un géocacheur fort sympa l'a fait voyager en m'adressant fréquemment une photo de l'environnement.

 

Un objet qui voyage...

Et puis plus rien depuis un bon moment.  Jusqu'à ce que...

Un objet qui voyage...

Je reçoive un avis selon lequel mon objet avait été déposé dans un hôtel. Un hôtel très particulier!

Sur le site duquel on pouvait lire:

"Un hôtel pour les voyageurs, pour être en mesure de faire une halte sur le chemin à l'autre cache. Cet hôtel a pas de règles, tous les voyageurs qui passent sont les bienvenus. Venez visiter vous aider à se sentir libre d'évaluations existantes sur votre chemin vers leur destination."

https://www.geocaching.com/geocache/GC6XMNP_suzannes-hotel?guid=4e063ebd-c646-4b7f-b321-94a0372d3264

 

Un objet qui voyage...Un objet qui voyage...

Et puis quelques jours plus tard, un autre géocacheur emportait mon objet, pour le placer un peu plus loin.  A  Rondje Archem

Depuis son départ de Bais le 12 mars 2016, mon objet a donc parcouru actuellement un peu plus de 3000km.

Il se trouve tout près de la frontière avec l'Allemagne

 

Un objet qui voyage...

Aura-t-il la chance de rencontrer un géocacheur sympa qui lui fera parcourir encore quelques kilomètres, et découvrir un autre pays?

Affaire à suivre!

Lire la suite

Géochaching dans la forêt de Sillé

25 Mars 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #geocaching, #Billet d'humeur, #photos

Ce vendredi, il faisait un temps que j'avais jugé "impropice" pour faire du VTT ou envoyer en l'air mes petits z'avions. Alors?  Ben, allons-y pour du  géocaching!

Avec un objectif: cinq caches à débusquer afin de porter mon "score" de 235 à 240.

Cela me semblait possible en me rendant du côté de la grande forêt domaniale de Sillé le Guilaume.

Première cache  facilement trouvée "Les étangs secrets #4"

https://www.geocaching.com/seek/cache_details.aspx?wp=GC41KC1

 

Géochaching dans la forêt de Sillé

Direction maintenant vers "Les étangs secrets #1".

Alors que j'étais resté bredouille un première fois en prenant à droite, je contourne cette fois le petit plan d'eau par la gauche, et je trouve assez facilement la boîte.

Géochaching dans la forêt de Sillé

J'entame ensuite l'escalade afin de trouver la cache nommée 

Les rochers de "Gros Roc" - Sillé #1

Et là, je vais en baver un peu plus. Car la belle est fort bien camouflée au milieu d'un amas de gros cailloux.  Après quoi, un peu de repos est le bienvenu.

Géochaching dans la forêt de Sillé

Et je pars en direction de la "Croix Maigret Sillé 2".

C'est le moment de tester mon gadget présenté tout dernièrement. Avis fort mitigé... S'il est intéressant tant qu'on marche, cet appendice proéminent devient vite gênant dès qu'on se baisse ou qu'on fouille. Heureusement, il se démonte instantanément.

Là, je vais d'abord trouver une ciste... bidule concurrent de géocaching. Mais je ne découvrirai pas ce que je cherche... Y compris à la deuxième tentative sur le chemin du retour, Cache  pour laquelle un précédent chercheur a signalé avoir été bredouille le 23/01//17. La dernière mention de "found it" remontant à juillet 2015... Au vu de quoi, il me semble que le poseur de cache serait bien inspiré d'aller voir sur place si cette dernière  est encore opérationnelle.

Elle aurait dû se trouver  par là...

Elle aurait dû se trouver par là...

Je m'en vais alors, toujours à pied, vers 

 Les rochers du "Cul d'Oison" - Sillé #3.

 

Pas de souci. Mais le "carnet de bord étant plein et humide, je procède à la maintenance.

Géochaching dans la forêt de Sillé

Au retour, je m'amuse à réaliser quelques clichés...

Géochaching dans la forêt de Sillé
Géochaching dans la forêt de Sillé
Géochaching dans la forêt de Sillé
Géochaching dans la forêt de Sillé

Mon objectif n'étant pas atteint, je décide alors de filer vers un village au Nord de Sillé, où je trouve facilement ma 5ème cache.

Mais comme il en existe d'autres tout à côté, je me dirige vers l'église,  où je me casse "proprement" la figure  sur les marches très glissantes,  sans débusquer  la cache qui aurait dû y être. (Signalée non trouvée par 5 personnes avant moi... ce qui motivera un message à son propriétaire pour lui demander de bien vouloir se rendre sur place...)

Et je continue, vers le terrain de sports.

Une bande de gamins s'ébat tout à l'autre bout. Je me dis alors qu'ils ne vont pas s'occuper de moi. Muni des renseignements fournis par Cgéo, je me glisse dans le fourré... où je trouve la cache.

Et au moment où j'en sors, arrivent  à vélo deux garçonnets qui, surpris de me voir, me demandent:

"Ben, m'sieur, qu'est-ce que vous faites là?"

Il a bien fallu que j'explique. Avais-je d'autres solutions?

Suite à quoi, l'un de mes jeunes interlocuteurs appelle ses copains,  qui ne m'avaient pas remarqué. Toute la bande est maintenant autour de moi, me posant d'innombrables questions, auxquelles je réponds,  avec l'aide fort intéressante de l'un des gamins qui connaissait géocaching.

"Ouais, mon frère, il fait ça aussi!"

Ils observent la carte des caches sur mon smartphone. Puis au moment de nous nous quitter,  je précise avec force  qu'ils se doivent  de respecter les règles.

C'est au moment de mettre  le cap vers Bais  que je me rends compte qu'une autre  cache se trouve à quelques dizaines de mètres à droite de la route.

Hop, je m'y rends, et alors que  je suis à peine descendu de la voiture, je vois arriver comme un bolide sur son vélo l'un des gamins rencontrés précédemment.  Il avait eu le temps de repérer cet endroit!

Nous découvrons donc ensemble cette boîte,  qui sera ma 7ème "conquête".

 

Si je devais dresser un bilan de la journée...

Il est somme toute intéressant. Mais je déplore que des  caches soient un poil négligées par leurs propriétaires.

Pour ma part, je me cantonne à 4 boîtes placées, considérant qu'il vaut mieux en posséder peu, mais les entretenir correctement.

 

Et puis, aurais-je "converti" quelques gamins à ce passionnant jeu de piste?

Ce qui serait une excellente chose à mes yeux!

 

Bon géocaching à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

Géochaching dans la forêt de Sillé
Géochaching dans la forêt de Sillé
Lire la suite
1 2 > >>