Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Chienne de vie !

4 Juillet 2006 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Humour et modélisme

  Chienne de vie!   

Il est des périodes où la Chance semble prendre quelques vacances…

 Un exemple ?  Oh, c’est tout de suite trouvé ! Figurez-vous que je me pointe au terrain  ce dimanche après-midi… avec des lunettes « anciennes ».   De ces binocles  avec lesquelles la vision n’est pas très affûtée… Et pour cause, en mettant les « actuelles » sur mon nez  dès le sortir du lit, je les sens qui glissent, j’essaie de les repositionner, et je me retrouve avec une branche + un carreau dans la main droite, et une branche + un carreau  dans la main gauche…

 Voilà une journée qui commence  bien !!!

 Chienne de vie ! 

 Donc au terrain, avec ces vieux carreaux sur le nez… je mets en route mon petit Gecko… passages  rapides, remontées en chandelle ; passage lent, remise des gaz. Le moteur électrique semble ratatouiller, et soudain, vraoum… le voilà qui quitte subitement l’avant du fuselage.

Ah, j’vous dis pas ! Piloter un modèle privé du  lest  naturel  assurant le centrage, c’est pas coton…Heureusement  le fidèle Edouard  est là, qui a suivi la chute du moteur, que l’on retrouvera assez facilement dans l’herbe. Voilà une journée qui continue fort bien.

 

 

 

Chienne de vie ! 

 Le lundi matin dès  potron-minet, je file chez le marchand de lunettes, qui me dit pouvoir récupérer mes carreaux pour les adapter à une autre monture. RDV est  pris pour l’après-midi afin de réceptionner  ces « nouveaux » lorgnons !

 Retour à la maison,  et je  me mets en devoir de réparer le nez de Gecko. Je réinstalle le moteur, non  sans avoir vérifié son fonctionnement. Moteur sur lequel je monte une hélice neuve, qui, sans doute mieux équilibrée, devrait nettement moins vibrer !

 Début d’après-midi, retour sur le terrain. J’y suis accueilli par le petit caniche noir de Papy, qui me fait la fête, et saute sur le bas de mon pantalon clair…  Non, toutou, va voir plus loin…

Alors que je me dirige vers Stéphane qui fait évoluer son avion,  j’entends derrière moi un animal qui approche… s’arrête à ma hauteur, et se met frénétiquement à s’ébrouer !  

 

 Mais le malheur, c’est que par ces fortes chaleurs, ce chien est allé précédemment prendre un bain dans… la fosse à lisier ! Il empeste l’atmosphère, et me dépose sur les vêtements  tout un tas de pustules odoriférantes et auréolées… Du plus bel effet sur un pantalon de toile claire !!! Une peinture mouchetée, du pointillisme à la Sisley !!! Mais va falloir que j’aille récupérer mes lorgnons avec un pantalon à la propreté douteuse… Plaisant !!!

Chienne de vie !

 Je peste  donc contre ces chiens que je trouve un peu trop présents sur notre site de vol. Et encore ! Celui de Gégé n’est pas là ! Car ce dernier  a la fâcheuse habitude de courser en aboyant violemment chaque  modèle de planeur ou tout avion électrique qui décolle,  passe ou se pose sur la piste. C’est ainsi que Gecko (déjà lui !) a failli faire du « hot dog » lors d’une rencontre avec le chien de Gégé.

Chienne de vie !

Bof, défoulons-nous en faisant un petit vol avec Gecko ! Installation de la batterie à l’intérieur du fuselage, branchement, visite pré-vol,  mise en route  du moteur… Et on décolle.  Avion arrivé en bout de piste, le moteur  ratatouille soudain, puis s’arrête carrément.

Je récupère donc  le tout intact (c’est mieux que la veille !)  Retour à la caisse de terrain…  et il s'avère que sur une accélération, le moteur a comme le hoquet, semble chauffer, et parfois s'arrête!!!

 Ayant sous la main un autre contrôleur  et un autre moteur brushless, je me livre à quelques "échanges", pour en déduire que c'est le moteur qui "merdoie". 

 On avance donc plusieurs hypothèses, dont celle plausible d’un fil endommagé lors de la chute la veille, ce qui couperait une des phases du moteur, ce que le contrôleur traduirait par une mise en arrêt !!! Un fil coupé, une phase qui déconne???  C’est sûrement ça ! De retour à la maison, je démonte le moteur  Axi.

 Et ô surprise, les aimants ne sont pas disposés régulièrement autour de la cloche... certains sont agglutinés,  laissant deux espaces comme si on pouvait  en insérer deux autres!!!!

Je téléphone à Stéphane, qui me dit avoir connu les mêmes problèmes avec un moteur de Too Cool... et il me dit de recoller les aimants à la cyano, après les avoir repositionnés correctement à l'aide d'une cale-gabarit. Il suffit de la réaliser à partir d’un intervalle  où les aimants semblent n'avoir pas bougé.

 Ce que je fais. Remise du moteur en route... pas de broutage. Vite fait avant de dîner, je refais un vol de quelques  minutes dans l'herbage situé juste derrière chez moi, et le moteur semble tourner  parfaitement « rond ». Aurais-je "guéri" mon brushless?

 Aurais-je vaincu le signe indien qui depuis quelque temps me poursuit ? Toujours est-il que Microlax  me fait savoir un peu plus tard qu’il a connu les même problèmes avec un Axi, qu’il a recollé les aimants en adoptant une méthode identique à la mienne, et que ce moteur tourne dorénavant sans aucun souci.  

 

 

Ah ! Chienne de vie !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Lire la suite