Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Articles avec #scenes de la vie rurale tag

Les petits lapins

20 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur

Quand on réside à la campagne...

Quand en prenant le petit déjeuner...

J'aperçois dans le pré voisin...

Les petits lapins

Vous ne voyez pas?

Allons, faites un effort!

Je vous propose donc un petit coup de zoom.

Les petits lapins

Toujours pas?

Ah, c'est vrai... Il faut avoir l'oeil un peu "rural"!

Les petits lapins

Et cette fois? c'est plus net?

Quelques toupets blancs qui gambadent!

Les petits lapins

Et voilà ce simple plaisir éprouvé par un campagnard... loin des villes et de leur tumulte.

 

Les petits lapins
Les petits lapins
Les petits lapins

Et se réveille alors un souvenir d'enfance, avec ce texte appris à l'école...

Théodore de BANVILLE
Recueil : "Sonnailles et Clochettes"

Les petits Lapins, dans le bois,
Folâtrent sur l’herbe arrosée
Et, comme nous le vin d’Arbois,
Ils boivent la douce rosée.

Gris foncé, gris clair, soupe au lait,
Ces vagabonds, dont se dégage
Comme une odeur de serpolet,
Tiennent à peu près ce langage:

Nous sommes les petits Lapins,
Gens étrangers à l’écriture
Et chaussés des seuls escarpins
Que nous a donnés la Nature.

Près du chêne pyramidal
Nous menons les épithalames,
Et nous ne suivons pas Stendhal
Sur le terrain des vieilles dames.

N’ayant pas lu Dostoïewski,
Nous conservons des airs peu rogues
Et certes, ce n’est pas nous qui
Nous piquons d’être psychologues.

Exempts de fiel, mais non d’humour
Et fuyant les ennuis moroses,
Tout le temps nous faisons l’amour,
Comme un rosier fleurit ses roses.

Nous sommes les petits Lapins,
C’est le poil qui forme nos bottes,
Et, n’ayant pas de calepins,
Nous ne prenons jamais de notes.

Nous ne cultivons guère Kant;
Son idéale turlutaine
Rarement nous attire. Quant
Au fabuliste La Fontaine,

Il faut qu’on l’adore à genoux;
Mais nous préférons qu’on se taise,
Lorsque méchamment on veut nous
Raconter une pièce à thèse.

Étant des guerriers du vieux jeu,
Prêts à combattre pour Hélène,
Chez nous on fredonne assez peu
Les airs venus de Mitylène.

Préférant les simples chansons
Qui ravissent les violettes,
Sans plus d’affaire, nous laissons
Les raffinements aux belettes.

Ce ne sont pas les gazons verts
Ni les fleurs, dont jamais nous rîmes
Et, qui pis est, au bout des vers
Nous ne dédaignons pas les rimes.

En dépit de Schopenhauer,
Ce cruel malade qui tousse,
Vivre et savourer le doux air
Nous semble une chose fort douce,

Et dans la bonne odeur des pins
Qu’on voit ombrageant ces clairières,
Nous sommes les tendres Lapins
Assis sur leurs petits derrières.

27 novembre 1888.

Lire la suite

De la facétie des traducteurs en ligne

19 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Il faut que je vous raconte.

Ce matin, comme la plupart des matins, je m'en vais faire un détour vers le site géocaching.

 

Pour "admirer" le parcours de mes deux objets voyageurs, l'un se trouvant actuellement au Nord des Pays-Bas après avoir parcouru 3775km, et qui doit prochainement  s'envoler vers les Seychelles début janvier, l'autre étant arrivé depuis peu en Aquitaine avec 4298km au compteur.

 

 

 

Un géocacheur lui-même facétieux!

Un géocacheur lui-même facétieux!

Mais quand j'ai voulu ouvrir le site des caches lui-même, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir sur la commune de Saint Thomas de Courceriers,  l'une d'entre elles nommée...  Quatre à chanvre!

De la facétie des traducteurs en ligne

Vous ne voyez pas pourquoi?

C'est à mon avis fort simple!

Ayant récupéré le nom de cette cache qu'il croyait être en anglais, le "traducteur" automatique de Géocaching a interprété four à chanvre par... quatre à chanvre!!!

Four in british? C'est quatre  en français.

Do you have understand?

Comique n'est-ce pas?

Comme quoi, si  le géocaching compte dans ses rangs des personnages capables de proposer quelques petites surprises (hein Françoise?), le site lui-même n'est pas en reste!

 

 

 

Dois-je toutefois préciser que la "propriétaire" et gestionnaire de ces caches est une charmante britannique ayant déposé son sac de voyage depuis quelques années déjà dans la commune de Saint Thomas?

Peut-être que Géocaching a voulu lui adresser un clin d'oeil, n'est-ce pas Margaret?

Have fun!

 

Lire la suite

Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

16 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Hier, c'était donc le "cainzoux"... 
Et depuis plusieurs jours,  je savais qu'une 7ème cache naîtrait sur St Thomas... mais quand? et je guettais...
Revenant de chez mon fils qui réside sur St Martin de Connée,  je fais un crochet vers St Thomas, et au détour d'un virage, je rencontre... mes Très Braves Voisins qui randonnent! Quelques joyeux échanges...   
Et je repars vers St Thomas, après avoir ausculté cgéo...  qui ne me fournit pas le renseignement attendu... Rien.
Mais en passant devant le four à chanvre, je dis à Annie: 
"Tiens, la nouvelle cache, elle serait là, que je ne serais pas autrement surpris" et je continue ma route.

Cette nuit, 4 heures du matin... je me lève pour boire, et grappiller quelques grains de raisin.
Et puis, poussé par la curiosité, j'allume mon smartphone... où j'apprends que la cache est enfin sortie... au four à chanvre!😉
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

Avec une note de Pirates53 qui,  en tant que membre Premium (ce que je ne suis pas),  a entendu  son téléphone donner l'alerte, mais qui déplore être parti chez les Bretons...
Laissant donc le champ libre aux courageux qui se lèveront tôt. (Lui, il aurait foncé, même en plein nuit!!!  Cf ma cache "les Brosses")
Ce matin donc, voyant le jour filtrer à travers les volets, je décide de partir en chasse... avec aussi l'intention de réaliser quelques clichés du soleil levant qui semble vouloir pointer le bout de son nez.
 
Ne dit-on pas que la chance sourit à ceux qui se lèvent tôt?
Mais j'aurai juste droit  à un tout petit créneau de 10 minutes, pas davantage, au cours duquel il me sera possible de signer le logbook, et d'actionner le déclic de mon numérique!
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers

Les nuages venant occulter très rapidement le joyeux soleil...

 

 

Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Merci à vous deux, Françoise et Margaret,  pour votre investissement afin de donner vie à votre  charmant village... où la vache-épouvantail a enfin retrouvé sa tête!
Amitiés
Le jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Le jour se lève sur Saint Thomas de CourceriersLe jour se lève sur Saint Thomas de Courceriers
Lire la suite

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

13 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #VTT, #geocaching

Après avoir été présent lors de la mise en place de ces épouvantails dont le thème cette année était le cirque, je me devais de concrétiser le parcours...

Un dimanche ensoleillé, vent faible... un peu plus de courage que les semaines précédentes.

Il n'en fallait pas davantage pour que j'enfourche mon VTT à assistance électrique.

Au départ de Bais, on attaque la longue côte qui monte vers Trans... village que  je n'aurai pas le loisir de traverser sans avoir mis pied à terre quelques 200 mètres avant la pancarte.

Et pourquoi me direz-vous?

Ben quoi, c'est évident! J'ai encore crevé!!!

Roue avant à plat... Je sors alors ma bombe miracle, et après avoir lu attentivement la notice... je procède à l'injection salvatrice.

Pschiiiitttttt....Pschiiiitttttt....

Pschiiiitttttt....

Maintenance effectuée, je remonte vite en selle afin que la mousse se répartisse dans toute la chambre... Rien d'anormal?... alors je poursuis mon chemin, pour arriver à St Thomas.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Quelques clichés avec les personnages du bourg... et j'emprunte le petit circuit.

Les deux circuits proposés..

Les deux circuits proposés..

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Où je passe devant la première cache déposée par Margaret et Françoise dans le cadre du Géocaching.

En face se trouve une géocache...

En face se trouve une géocache...

Le chemin ombragé descend doucement, avant d'atteindre la route où se dresse une femme métallique.

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Retour au village, pour admirer le "chapiteau" avec ses drapeaux multicolores.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Descente ensuite vers le petit lavoir... où je croise des promeneurs effectuant eux aussi la balade des épouvantails.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Et je file vers le "grand circuit", où je prends de nombreux clichés.

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Je débouche alors près du pont romain, où je rencontre des pêcheurs... d'écrevisses, avec lesquels je discute longuement.

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Poursuivi par un chien un peu trop affectueux, je continue ma route... pour tomber sur des géocacheurs en train de loguer la cache "Le portail", et qui me font remarquer que le logbook d'origine a été remplacé. Etait-il trop humide?  Echanges à propos de géocaching. Ils repartent vers leur voiture... et le chien les suit! Ouf...

 

Autres rencontre d'épouvantails...

Les épouvantails à Saint Thomas de CourceriersLes épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Retrouvant la route goudronnée, je remonte vers le village, où je croise d'autres "acrobates"...  Dont monsieur le Maire qui scie consciencieusement une de ses administrées sous l'oeil "protecteur"  de Jésus en croix!

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

J'entame enfin le chemin du retour... satisfait que ma chambre ait tenu le coup....

Mais, et j'avais remarqué le détail à l'aller, je ne manque pas de m'arrêter près d'une haie remplie de prunes!

 

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers
Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

Sauf qu'en voulant descendre dans le fossé, je glisse sur cet amas gluant et à l'odeur fortement acidulée... chute  dont mon pantalon va garder une magnifique trace.

Cela ne m'empêchera pas de déguster ces délicieux fruits jaunes, encore abondants sur les branches.

Remontant en selle j'achève mon circuit  par le petit chemin creux de la Brosse.

 

J'ai effectué presque 24 km...

 

Les épouvantails à Saint Thomas de Courceriers

En tapant néanmoins très peu dans la batterie, puisque je reviens avec 4 barres sur 5.

Je ne pourrais cependant conclure sans  faire  mention de tous les artisans à l'origine des diverses animations pittoresques de ce village mayennais.

Grand merci à eux!

Lire la suite

Géocaching dominical

13 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #geocaching, #Scènes de la vie rurale

Ce matin, je "zyeute" mon application cgéo, parce que mes amies de Saint Thomas m'avaient dit avoir une cache à placer de façon imminente.

Et bingo... elle est validée!

N'étant pas spécialement pressé, je rédige une note la concernant... précisant que si quelqu'un veut se montrer plus rapide.

Et puis Annie me demande d'aller chercher du pain...

Et si après avoir acquis ma baguette je filais vers ce fameux pont romain?

Le résultat? C'est que personne n'est passé avant moi.

Voilà donc ce que donne le logbook.


 

Géocaching dominical

Pour ma 345ème découverte... en compagnie de l'objet voyageur La Chouffe, que je promène de cache en cache... et qui devrait prochainement s'envoler pour l'île de la Réunion.

Géocaching dominical

Sachant que, parti de la ville d'Anvers en Belgique, il déjà plus de 53.000 km au compteur!

Et puis en fin de matinée, voici ce que je découvre sur le carnet de visite de cette fameuse cache...

Géocaching dominical
Lire la suite

Saint Thomas de Courceriers vu du ciel

11 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Scènes de la vie rurale, #photos, #Modélisme, #Billet d'humeur

Pour faire vite ce soir en direction des personnes qui m'ont croisé près du terrain de foot.

Et qui m'ont demandé...

La réponse?

Oui, les vidéos sont exploitables...

Voici donc  quelques images rapidement extraites.

La suite dans quelque temps.. peut-être?

Saint Thomas de Courceriers vu du ciel
Saint Thomas de Courceriers vu du ciel
Saint Thomas de Courceriers vu du ciel
Saint Thomas de Courceriers vu du ciel
Saint Thomas de Courceriers vu du ciel

Mais si certains souhaitent récupérer les vidéos  en l'état "brut"... il suffit de me contacter.

Lire la suite

Les grottes de Saulges

2 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur, #geocaching

Au début du printemps, nous étions informés de l'ouverture du musée sur le site des grottes de Saulges.

La dernière fois que je m'y étais rendu, j'avais déjeuné au restaurant alors implanté dans les murs de l'actuel musée. Il pleuvait à torrent... et l'Erve était sortie de son lit, tranformant la petite plaine en un vaste lac ayant presque submergé les nombreux bancs installés.

Hier, il faisait un temps radieux. Décision est prise: nous filons à Saulges...sauf que certaines cavités sont implantées sur la commune de Thorigné en Charnie. Allez comprendre!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grottes_de_Saulges

Auparavant, je passe un petit  coup de fil... et bien m'en a pris, car l'affluence est  réelle. En effet, les visites des grottes démarrent à chaque heure ronde, avec des groupes limités à 15 personnes. Et certaines tranches sont déjà complètes!

RDV est pris pour 14 heures.

Ce qui nous permettra de déjeuner sur place.

Je vous conseille d'ailleurs ce petit restaurant:

Au menu

entrée, plat, fromage, dessert, café, 1/4 de vin

pour la somme "astronomique" de ... 13 €! Oui, vous avez bien lu: 13€.  Là encore, il est souhaitable de réserver...

Les grottes de Saulges

Fin du repas vers 13h15... ce qui me permet d'envisager la découverte d'une géocache installée au sommet des falaises...

Sauf que sur place, le réseau est totalement absent! Une prochaine fois, j'enregistrerai tranquillement  les données chez moi grâce à l'application cgéo...

Bien à l'ombre, nous attendons notre guide, qui va nous "coacher" dans la grotte de Rochefort.

Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges

La fraîcheur interne est bien réelle. Lors de l'achat des tickets, vous êtes d'ailleurs aimablement prévenu de vous équiper avec une petite laine et de bonnes chaussures. Précaution fort utile.

Il faut également être conscient que certains passages sont étroits et fort bas...  Un minimum de contorsions sera nécessaire.

Sortie 3/4 d'heure plus tard pouf filer vers la grotte à Margot.

Les grottes de Saulges
Les grottes de Saulges

Où cette fois  les photos ne sont pas tolérées...

Découverte de "graffitis"  très très anciens, mais aussi de nettement plus contemporains, comme celui laissé par ce soldat américain venu explorer les grottes en 1944 pour vérifier qu'elles ne contenaient pas d'armenent allemand!

Fin de la visite... Direction le musée.

Récent, interactif, fort bien doté... 

Accès à la salle de projection où grâce à un joystick, il est possible d'effectuer une visite virtuelle des salles inaccessibles au public.

Et l'après-midi se termine vers 17 heures.

Non loin de là, se trouve le charmant village de Saint Pierre sur Erve...

Après avoir "baguenaudé" dans cette petite cité de caractère qui mérite vraiment le détour,  nous nous installons à la terrase du petit bistrot, pour déguster une bière locale.

La Suzannaise.

Bière bien fraîche proposée dans des goblets autant écologiques qu'artistiques...

Et comme il faut bien songer à rentrer, nous reprenons la route vers le Nord afin de retrouver nos pénates.  Non sans faire un arrêt à Saulges, où il me restait à "découvrir" la nano cache de la mairie, qui mériterait à elle seule un petit papier!

 


 

Les grottes de Saulges

Jolie journée, qui conforte le Mayennais que je suis dans l'idée que notre département est doté de nombreuses richesses, souvent méconnues... des Mayennais eux-mêmes!

C'est pourquoi je me fais un plaisir de me poser en ambassadeur.

Et si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à suivre le guide que j'ai tenté d'être!

Lire la suite

Des boîtes en tous genres...

1 Août 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #geocaching, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur

Depuis quelques jours déjà, l'envie d'aller retrouver les chemins creux me démangeait.

Mais le VTT... cela faisait un bon moment que je ne l'avais pas enfourché.

Mieux valait sans doute que je reprenne l'activité physique par de la marche.

Sauf que marcher pour marcher, depuis que j'ai tâté du Géocaching, cela me parait un peu fade.

Alors, sur quel coin jeter mon dévolu afin d'allier les deux loisirs?

Fresnay sur Sarthe! En observant la carte, il m'était facile de constater à quel point rando et géocaching pouvaient fort aisément se marier.

Hier, j'ai donc pointé le capot de mon véhicule vers cette cible.

Mon objectif étant de stationner mon véhicule au coeur d'une zone dense en caches.

Même si ma première tentative fut couronnée de succès, le début de ma chasse ne fut pourtant guère florissant, car elle se solda par  4 échecs consécutifs!

La suite allait fort heureusement se révéler  plus fructueuse, même si parfois j'ai encore connu quelques revers.  (cliquer sur la carte pour l'ouvrir en grand)

 

 

Rond jaune: cache trouvée. Rond bleu: échec. Rond vert: cache encore à découvrir.

Rond jaune: cache trouvée. Rond bleu: échec. Rond vert: cache encore à découvrir.

Au cours de cette virée, ce qui m'a le plus amusé, ce sont les différents récipients que les "owners" ont utilisé pour insérer le carnet de bord en papier roulé!  Plusieurs oeufs jaunes issus de Kinder Surprise. A l'étanchéité sans défaut!

J'ai également trouvé des bouteilles blanches en plastique ayant contenu du lait! Mais pour extraire le logbook et le faire sortir par le goulot! Ce fut souvent une autre histoire.

Et puis j'ai même eu droit à... un vaporisateur manuel en plastique vert. Là encore, le rouleau de papier m'a posé de petits soucis pour qu'il franchisse le goulot.

Derrière la stèle de pierre se cache... un brumisateur!

Et puis...sur l'un des sites...  où je vasouillais lamentablement... je me décide à parcourir le carnet de visites. Faut dire qu'au niveau couverture Internet,  j'ai toujours eu du réseau, y compris de la 4G! Ce qui facilite grandement le travail. Et sous la plume d'un géocacheur passé avant moi, je découvre... que la petite boîte convoitée se trouvait sous un caillou... gardée par des fourmis géantes! Muni de cet indice, j'ai effectivement pu mettre la main sur un oeuf en plastique jaune, recouvert d'une multitude d'insectes noirs.

 

 

Des boîtes en tous genres...

Si j'évoque maintenant mon "score de la journée, bien que ce ne soit pas mon but principal... je suis rentré chez moi après avoir visité 21 "spots"... sur lesquels 15 m'ont été favorables...

J'ai beaucoup marché.  N'était-ce pas le but recherché?

Et puis j'ai découvert l'étonnant site des carrières de Mimbré.

http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/pays-loire/ouenmimbre.htm

Comme vous pourrez le constater à la lecture de la carte, chaque visage jaune avec un sourire épanoui signale une cache que j'ai trouvée.  Une trombine bleue est synonyme d'un échec de ma part...

Et comme il reste une multitude de ronds verts, indiquant des caches encore à ma disposition, vous comprendrez qu'un de ces jours, je retournerai vers la jolie cité de Fresnay sur Sarthe.

En n'oubliant pas de remercier toutes celles et tous ceux qui placent, surveillent, entretiennent les caches que nous avons plaisir à découvrir, avec la joie qu'ils nous procurent de pouvoir nous  promener dans des sites pittoresques. 

Lire la suite

Alors, ça mord?

31 Juillet 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur

"Alors, ça mord?"

Phrase très banale que l'on entend fort souvent au bord des plans d'eau.

Hier, je n'ai pourtant guère eu envie de poser cette question aux "mordus" qui taquinaient le poisson à Bais.

Concours de pêche réservé aux licenciés de la Fédération. Avec un règlement qui m'a semblé un peu obscur...

Moi qui ne suis pêcheur que devant l'Eternel... (et encore)... j'ai eu l'impression que ces pêcheurs-là étaient d'une autre trempe que le pêcheur lambda.  Rien qu'au matériel dont ils disposaient.

Chariot à roulettes pour tous... obligatoire afin d'amener l'imposant  matos sur le lieu qui leur a été attribué...

Alors, ça mord?
Alors, ça mord?

C'est que la "compétition" exige concentration et confort.    C'est pourquoi chacun des protagonistes trône sur un siège fort bien adapté à la situation...

Alors, ça mord?
Alors, ça mord?

Et puis ces cannes... d'une looooonnnnngggguuuueeeeeeeuuuuurrrrr...

Cinq? Sept? Huit? Dix mètres?

Etonnantes cannes à la fabuleuse légèreté que l'on doit  attribuer au carbone dont elles sont composées.

Alors, ça mord?
Alors, ça mord?
Alors, ça mord?

Mais revers de la médaille, ce fichu carbone est fort bon conducteur de l'électricité. N'a-t-on pas déjà entendu parler de pêcheurs dont la canne heurtait une ligne électrique... avec les conséquences que l'on imagine.

Alors, ça mord?

D'où cette pancarte!

Et puis j'ai observé.

Hop, le flotteur se dandine, plonge. Un petit coup pour ferrer le poisson. et on amène à soi horizontalement la canne, qui glisse sur des rouleaux; on déboîte alors la dernière partie afin de pouvoir saisir la prise...que l'on jette précipitemment dans une bourriche. On vérifie l'amorce... et ça repart.

 

Mais pour attirer le poisson, chacun y va de sa propre astuce en lui fournissant  des amuse-gueules.

Alors, ça mord?

J'ai même vu  des gens fort sérieux... qui s'amusaient avec un fronde!

Alors, ça mord?

Ah, quand on découvre un "nouveau sport", on n'est pas forcément objectif, n'est-ce pas?

Vous souhaitant à toutes et à tous  de faire bonne pêche!

Car hier, j'ai aussi rencontré des femmes... tout aussi "mordues" que les mâles!

Et qui ne semblaient pas marcher à côté de leurs pompes!

 

Alors, ça mord?
Lire la suite

Peignes en bout de pales

13 Juillet 2017 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Scènes de la vie rurale, #Billet d'humeur

Cliquer sur les photos pour les visionner en grand.

Cliquer sur les photos pour les visionner en grand.

Je revenais de Mayenne quand, détaillant les éoliennes d'Hambers, j'aperçois une nacelle qui pendouillait en  bout de la  pale basse sur une des machines.

A peine renté chez moi, je saisis mon appareil photo à gros zoom, et je repars.

Hélas, la nacelle est au pied du mât. Les ouvriers auraient-ils fini leur intervention?

 

Peignes en bout de pales

J'attends un peu, et j'en profite pour détailler le panneau explicatif installé à l'entrée d'un des chemins d'accès.

Peignes en bout de pales

Et lassé d'attendre, je décide d'aller voir de plus près. Je rencontre alors un jeune homme installé au volant d'une camionnette immatriculée en Allemagne.

"Parlez-vous français?

- Nein...

- Other language?

- Un poquito español.."

Mais notre conversation tourne court.

Je comprends toutefois qu'il n'a pas l'intention de me chasser du lieu. 

 

Peignes en bout de pales

Soulevant la plateforme de travail, des filins descendent de tout là-haut...

Deux hommes casqués s'installent à bord, et la nacelle commence son ascension.

 

Peignes en bout de pales
Peignes en bout de pales

L'écartement par rapport au mât est ajustable grâce à deux "bras" métalliques au bout desquels sont fixées des roulettes.

De temps en temps, l'un des techniciens arrête la montée et, se repérant sur les anneaux de jonction du mât, il parfait l'horizontalité de leur plateforme.

Peignes en bout de pales

Et ça monte gentiment... pour arriver en bout de pale.

C'est alors qu'en zoomant un max, je m'aperçois que des peignes ont déjà été installés.

Ils sont de trois tailles différentes.Du plus grand au plus petit à mesure qu'on s'approche de l'extrémité.

 

Peignes en bout de pales
Peignes en bout de pales

J'essaie alors de changer mon angle de prise de vue...

Et je crois comprendre que mes deux acrobates sont en train de préparer l'installation des derniers peignes.

Peignes en bout de pales
Peignes en bout de pales
Peignes en bout de pales
Peignes en bout de pales

Mais, me direz-vous, à quoi servent ces appendices que j'appelle peignes?

Je crois savoir que leur première fonction est d'atténuer le bruit.

Ce qui devrait permettre une plage d'utilisation plus large, dans la mesure où, quand les machines sont trop présentes phoniquement, l'exploitant est obligé de les  "brider", voire de les arrêter.

Ceci resterait cependant à vérifier... mais je rappelle que ma piètre maîtrise de la langue allemande ne m'a pas permis d'en savoir davantage.

 

Peignes en bout de pales

Quoi qu'il en soit, je me satisfais d'avoir eu l'opportunité de vous offrir ce reportage.

 

---------------------------------------Pour en savoir un peu plus sur le sujet-------------------------------------

http://bernardino.over-blog.net/2014/10/quand-les-pales-d-eoliennes-peignent-les-filets-d-air.html

 

https://www.lenergieenquestions.fr/un-systeme-anti-bruit-inspire-des-rapaces-pour-les-eoliennes/

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>