Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur / Modélisme  / Années 50

Sur la façon d'éduquer les enfants...

13 Mai 2015 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Tranches de vie

Que je vous raconte...

J'habite dans un charmant village, un petit coin tranquille nommé résidence des Petits Champs, au-dessus de laquelle se trouve la résidence Baudiaca.

De ce fait, ma maison est en contrebas... et on peut donc ausculter sa toiture sans besoin d'échelle.

 

La toiture de ma maison, et le bosquet attenant.

La toiture de ma maison, et le bosquet attenant.

En y regardant de plus près, on peut même y découvrir quelques cailloux arrivés là on ne sait trop comment...

 

Exemples de projectiles ayant atterri chez moi...
Exemples de projectiles ayant atterri chez moi...
Exemples de projectiles ayant atterri chez moi...

Exemples de projectiles ayant atterri chez moi...

Sauf que moi,  je sais...

Figurez-vous que  déjà par le passé, ma noble demeure avait subi l'attaque de malandrins qui trouvaient très plaisant de balancer d'en haut quelques cailloux ou autres branchages disponibles à proximité.

Après avoir réussi à mettre la main sur les fautifs... j'avais retrouvé ma petite quiétude...

Jusqu'à ce que ces derniers jours, je me retrouve à nouveau avec des cailloux sur ma terrasse, des branches au devant de ma porte... et qu'hier,  alors que je me trouvais dans mon atelier, je perçoive nettement des bruits de choc contre les murs.

Je sors précipitemment, et je vois déguerpir une bande de gamins qui escaladent le talus en direction de Baudiaca.

Le vieux bonhomme que je suis s'empare d'un long bâton dont sa terrasse a hérité au même titre que les cailloux, et tel le père Fouettard, je prends en chasse les malandrins.

Qui courent plus vite que moi, forcément!

Le père Fouettard muni de son bâton

Le père Fouettard muni de son bâton

Et qui s'éparpillent dans le lotissement.

Mais ayant choisi de "courser" une gamine plus lente que les autres,   je parviens avec quelque retard jusqu'à la porte de sa maison.

Toujours muni de mon bâton et fort essouflé... je sonne.

La maman m'ouvre.

J'explique le pourquoi de ma venue.

La dame appelle sa fille qui fond en larmes.

"C'est pas moi, j'ai rien jeté!

- Ben tant pis, tu n'as pas fait ton boulot. Tu aurais dû dire à tes copains que ce n'était pas bien Tu vas commencer par t'excuser auprès du monsieur!"

Après quoi, j'ai demandé si je pouvais "embarquer" la gamine afin qu'elle me conduise vers le domicile des autres compères.

Seconde maison.

Accueil presque similaire, avec remontée de bretelles.

 

Troisième maison...

Je suis accueilli à la porte du garage, par une dame tout sourire.  Ben voyons!

Et qui, avant même que j'aie expliqué quoi que ce soit,  me dit tout de go:

"Ben il est monté dans sa chambre, il ne veut pas descendre."

Et moi, furibard:

"Mais  c'est ça toute l'autorité que vous avez sur vos enfants???"

Au fond du garage,  le père, passif, les mains dans les poches, qui ne décoince pas un mot.

J'ajoute alors:

"Mais qu'est-ce que vous avez l'intention de faire?

- Ben j'sais pas... on.. on lui dira... on lui  dira que c'est pas bien..

- Et c'est tout?

- Ben... Heu... "

 

Devant une telle "connerie", j'ai tourné les talons...   sans oublier de préciser que si je chopais un autre de ces loustics, c'était mon pied au cul illico... et que je mettais en place  dès aujourd'hui un dispositif capable d'identifier les éventuels contrevenants.

 

Je ne sais pas si ma démarche aura un effet positif...

Mais ne  vous avais-je pas laissé entendre en préambule  qu'il existait plusieurs façons "d'éduquer" les enfants?... 

La bonne...

Et la moins bonne.

Je vous laisse choisir celle qui vous semble la plus pertinente!

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article