Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur /  Géocaching / Modélisme / Années 50

photo et poesie

L'escargot solitaire

15 Juin 2024 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale

L'escargot solitaire

"A l'enterrement d'une feuille morte, 
Deux escargots s'en vont..."
     Jacques Prévert


Le mien, il est tout seul...
Et je ne sais où il va...🤓


Et moi de me demander pourquoi le vieux gamin que je suis peut bien "perdre" son  temps à observer   ces toutes petites choses vraiment anodines...😉

L'escargot solitaire
L'escargot solitaire
L'escargot solitaire
L'escargot solitaire
L'escargot solitaire
Lire la suite

Coucher de soleil au Cap d'Erquy

23 Avril 2023 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie, #photos

Coucher de soleil au Cap d'Erquy
Coucher de soleil au Cap d'Erquy
Coucher de soleil au Cap d'Erquy
Coucher de soleil au Cap d'Erquy
Coucher de soleil au Cap d'Erquy

Juste pour le plaisir...

Mais il ne fallait pas arriver plus tard.

Le spectacle était plutôt éphémère

Lire la suite

Vol de pente au Montaigu

13 Avril 2023 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Modélisme, #Photo et poésie, #photos

Il a beaucoup plu et venté ces derniers jours.

Mais comme ce matin la météo semble avoir radouci ses moeurs, je scrute le ciel afin de savoir dans quel sens se promènent les nuages.  ONO, c'est pas formidable, mais cela devrait pouvoir fonctionner sur la colline de Montaigu.

Pour ce faire, j'embarque mon antique Easy Glider, qui n'a plus rien à craindre!

Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu

Vous pourrez remarquer que la "piste d'atterrissage" n'est pas la plus lisse qui puisse exister, et que la végétation se montre rugueuse avec les modèles utilisés! Qu'importe..

Je glisse la caméra Mobius sur son support, et je pousse vers le trou!

La portance est faible... voire "dégueulante"; c'est pourquoi il est nécessaire d'activer parfois le moteur électrique.

Vol de pente au Montaigu

Il arrive cependant qu'une zone ascendante se présente, et j'en profite alors pour accumuler le maximum d'altitude en plané pur.

Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu

Au jugé, j'essaie de cadrer la chapelle...  On verra ce que cela donne lorsque je visionnerai le film.

Au loin, les champs de colza tranchent sur le vert ambiant.

Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu
Vol de pente au Montaigu

Mais, conformément à ce qu'avait prévu la météo, le vent forcit.  Ce qui ne manque pas de générer de jolies turbulences en raison de ce relief assez tourmenté.

Au bout de 20 minutes, je considère qu'il est temps de conclure.

Une première approche... zut, c'est trop long.

Seconde tentative, avec le vent travers, on arrive en crabe... on triture les manches afin de rester bien à plat...

Vol de pente au Montaigu

Tout en ne perdant pas de vue la toute petite zone herbeuse sur laquelle j'ai choisi de poser mon EZ.

Et il ne faut pas se louper, car de gros cailloux peuvent traverser la route à tous moments!

Mon planeur finit gentiment sa course le nez dans les fougères sèches, et je n'ai plus qu'à parcourir quelques mètres pour le récupérer.

Vol de pente au Montaigu

En redescendant vers le parking, je vais croiser un "droniste"... me disant que c'est la première fois qu'il vient filmer sur ce site.

Bon vol!

Lire la suite

Quand je "biche", même dans le brouillard!

11 Mars 2023 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Modélisme, #Photo et poésie, #Tranches de vie, #photos

Pour ce samedi 11 mars, la météo annonçait une accalmie du vent, ce qui permettait peut-être d'envisager une sortie "vol"...

Sauf que... si Eole s'était effectivement assagi, c'est le brouillard qui avait pris le relais.

Mais dans la mesure où j'avais terminé les travaux de rénovation sur mon antique Easy Glider, je n'ai pu résister à l'envie de lui faire prendre l'air.

C'est ainsi que je suis parti en direction du Montaigu, en me demandant si la visibilité serait suffisante.

Mais une surprise m'attendait juste avant le virage de la Caillardière: au loin,  une biche(1) en train de brouter au milieu du champ.

Je stoppe, j'attrape le numérique se trouvant sur la lunette arrière... mais le gentil animal m'a vu, et avant que je n'aie eu le temps de faire "clic", il a disparu dans le bosquet voisin...

Dommage.

Un peu déçu, je m'en vais jusqu'à mon modélodrome perso...  J'assemble rapidement Easy Glider. Faut dire que c'est très vite fait, dans la mesure où j'ai installé un système qui branche les prises des servos d'ailerons automatiquement lorsque j'enfile chaque demi-aile sur le fuselage. Habituelle vérification pré-vol, mise en route de la caméra Mobius, et je lance.

 

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Je me demande quand même ce que ma  brave petite bête va bien pourvoir enregistrer  de potable dans cette crasse humide.  Par ailleurs, et fort prudemment, il est bien évident que je n'envoie pas mon modèle très haut,  m'amusant  plutôt à faire des passages bas autour de moi.

Quand je "biche", même dans le brouillard!
Quand je "biche", même dans le brouillard!

C'est quand je serai revenu devant mon PC que je prendrai conscience du fait que, tout au cours de ce vol portant très court,  c'est comme si  l'objectif  avait été nettoyé(?) avec une tranche de jambon!😄

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Et après ce petit jeu pour lequel je ne trouve pas vraiment grâce, je finis pas entamer la procédure d'atterrissage.

Aux pieds, comme d'hab... Pour récupérer EZ, je n'ai plus qu'à parcourir les quelques mètres qu'il a effectués au roulage après être passé devant moi et  avoir exécuté un savant  demi-tour  afin que l'objectif me "regarde" venir.

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Coucou! c'est moi... avec une vue assez particulière, non?

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Démontage... rangement dans le coffre, et je repars vers Bais, en me disant que, peut-être...

Bingo, ce n'est plus une, mais plusieurs biches qui se trouvent rassemblées là où se trouvait la première.

 

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Mais cette fois, avec le numérique à portée de main,  j'essaie d'être plus discret.

Et je peux ainsi réaliser plusieurs images, avec le zoom optique au maximum. (x22)

Quand je "biche", même dans le brouillard!

De temps à autre, mes hôtes lèvent la tête, regardent dans ma direction... Et je me dis que le spectacle risque de ne pas durer très longtemps.

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Lorsque  tout à coup, l'une des biches se met à détaler, provoquant la fuite de ses compagnes... ne me laissant comme impression visuelle que le toupet blanc de leur arrière-train.

Quand je "biche", même dans le brouillard!

Voici donc le résultat d'une sortie un peu particulière, qui m'aura permis de dire fièrement... que je "biche", même dans le brouillard!

PS: un lecteur m'a fait remarquer que j'avais confondu avec chevreuil...  

Dont acte. 

(1) "La femelle du chevreuil s'appelle la chevrette et ne doit pas être confondue avec la biche, qui est la femelle du cerf. Si la biche est la femelle du cerf, elle n'est pas celle du chevreuil, et ne porte pas le même nom, contrairement à ce que l'on pourrait croire."   Source  Wikipédia
Lire la suite

Coucher de soleil

9 Novembre 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie

J'étais allé au Montaigu en fin de journée pour faire évoluer mon Bixler 3.

 

Mais dans la mesure où le soleil déclinait gentiment, j'ai abrégé le vol  afin de bénéficier du spectacle...

Et j'ai admiré.

Les clichés se passent de commentaires...

Coucher de soleil
Coucher de soleil
Coucher de soleil
Coucher de soleil
Coucher de soleil
Coucher de soleil
Coucher de soleil
Lire la suite

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

20 Août 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #VTT, #photos

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne
Sens horaire...

Sens horaire...

Cela faisait longtemps...

Et mon VTT électrique semblait faire la gueule à chaque fois que je passais près de lui.

Mais il avait fait chaud, très chaud, au cours de ce mois d'août.

Puis je suis parti du côté d'Erquy, sans vélo..

Puis les orages sont arrivés...

Mais aujourd'hui, j'ai jugé qu'il était envisageable d'enfourcher mon cheval à électrons.

Je suis donc parti vers un circuit que je connais bien, et qui correspond (encore?) à mes aptitudes.

Ascension de la côte vers le Rochard, descente vers Sainte Gemmes le Robert, où le "radar" me crédite d'un glorieux 43km/h

Puis j'emprunte la voie de liaison vers l'étang de Gué de Selle.

Où, très bizarrement, je rencontre peu de monde. Est-ce dû à l'interdiction affichée de ne pas pénétrer dans les bois. Mais les allées principales sont pourtant autorisées. Personne non plus à la baignade. 

Je quitte le plan d'eau... passage devant le manoir de la Haute Coudrière... pour m'arrêter à l'entrée d'un champ dont les tournesols me séduisaient, lorsqu'ils étaient en fleurs. Mais le spectacle est aujourd'hui nettement moins pittoresque. J'en profite cependant pour chiper une grosse "assiette" pleine de graines noires.

A Chellé, c'est une bignone qui attire mon regard.

 

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Et puis j'envisage d'emprunter un petit chemin qui me conduira au Montaigu en évitant la dure côte de la Mare.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Gravissant enfin le sentier qui mène à la chapelle, j'aperçois une femme menant un attelage dont le rôle est d'éradiquer les fougères. Bon courage!!!🙄

Au second sommet de mon périple, je prends le temps d'admirer le paysage... ainsi que les fougères,  qui ont pour la plupart déjà revêtu leurs habits d'automne.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Après une longue pause, je redescends pour emprunter le chemin qui me ramènera à Bais via le carrefour des pommiers.

Là encore... cela sent trop tôt l'automne...

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Débouchant à la Bellière, je fais une halte afin de profiter du panorama.

J'entre dans Bais... Avenue Albert Chauveau, la piscine, bien fréquentée. Tour du plan d'eau, désert; et retour à la case départ.

 

Dans la mesure où l'application habituellement utilisée n'a pas voulu coopérer, (Strava) j'avais  mis en route une autre appli nommée Geo Tracker, qui semble fonctionner même en l'absence de réseau.

J'ai ainsi pu exporter le fichier  au format GPX...  exploitable, et à propos duquel  je vous livre quelques copies d'écran.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne
La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Bilan des courses: 

33.110km en à peine trois heures, mais je n'ai pas utilisé la fonction "pause" lors de mes arrêts.

A la prochaine!

En prime, la vidéo obtenue grâce à l'appli Relive:

https://www.relive.cc/view/v36APAk95ZO

Lire la suite

Mise au point pour coccinelles

29 Mai 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #photos

Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles

Je lève le nez au ciel, en observant cette petite bise de Nord Est qui ne me convient guère en vue d'une sortie modélisme.

Quand baissant les yeux,  mon regard tombe sur une petite boule jaune accrochée au mur de la cour.

 

Mise au point pour coccinelles

Et en m'approchant un peu, je découvre une bestiole que je pense pouvoir identifier comme étant une coccinelle.

Toute jaune... uniformément jaune.

Un cliché pour immortaliser la scène.

Et je continue d'observer mon héroïne, qui se trouve apparemment juste au-dessus de deux "cocons"...

Et petit à petit, la magie s'opère.

Je vois apparaître des taches noires!!!

Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles

Combien de temps vais-je rester là, émerveillé par ce spectacle offert par la Nature!

Ma petite bête se lisse parfois les pattes ou les ailes. Puis elle se met en mouvement.

Pour se trouver en vis à vis avec une consoeur!

Mise au point pour coccinelles

Consoeur qui déploie ses ailes et prend subitement son envol.

Quant à ma bébête, elle trouvera sans doute plus sécurisant  de se réfugier sous la jardinière, où je ne l'apercevrai plus jamais.

 

C'est ainsi que muni d'un important stock de clichés, je me pointerai devant mon PC afin de faire le tri puis de réaliser un petit montage vidéo, que je vous propose ci-dessous.

 

En guise de mise au(x) point(s)😉... afin d'en savoir un peu plus sur ce type de coccinelle:

 

Lire la suite

Piafs en folie

29 Janvier 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie

Spectacle gratuit...
Un rien m'amuse... je sais, c'est souvent ce qu'on me dit.
Mais en ce moment, je me régale à observer le ballet de ces piafs qui déboulent en bandes pour "explorer" les troènes à deux pas de ma baie vitrée... (Qui a dit que j'avais 6 troènes?😄)
Toujours est-il qu'ils y trouvent manifestement leur compte!!!😉
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!
J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!

J'en ai parfois compté plus d'une dizaine en même temps!

Lire la suite

Les cigognes sont de retour

5 Juin 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #photos

En ce radieux matin du 5 juin 2021...  je file vers le Montaigu afin de profiter des conditions météo  fort sympathiques.

Premier vol avec le MiniMag...

Puis je sors l'Electro Junior

Les cigognes sont de retour

Lorsque j'aperçois au loin deux buses en train de tourner.

Si tôt dans la journée... ça veut dire que la machine à fabriquer les ascendances s'est réveillée de bonne heure...  Mais je n'ai pas embarqué de planeur... Tant pis.

Je poursuis mon vol... quand, sous un petit nuage anodin, que vois-je?

Quatre cigognes en train de décrire des cercles qui se décalent lentement sous l'effet d'un vent anémique

Les cigognes sont de retour

Le temps de poser mon modèle... récupérer un appareil photo numérique  dans le vide-poche...  Les bestioles ont déjà eu le loisir de s'éloigner quelque peu.

Les cigognes sont de retour

Tentative de mise au point sur + l'infini...  Mais mon outil n'est pas des plus performants... et son zoom optique  n'est que de 10.

Tant pis, je vise au jugé... on verra ce que ça donne un fois rentré à la maison.

Les cigognes sont de retour

Alors ne m'en veuillez pas si la qualité des images n'est pas exceptionnelle.  Mais on fait avec ce qu'on a sous la main, le plus promptement possible.

Ce quatuor de cigognes semblait venir  du Nord-Nord-Ouest... avec un trajectoire à tendance Sud.

J'ai suivi leur vol le plus longtemps possible, jusqu'à ce qu'elles disparaissent dans le contrejour du soleil...

 

Bon voyage, mesdames!

 

 

Lire la suite

Lune...

29 Mars 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie

Lune...

L'une...

L'autre? Oui,  celle qui promène son unique oeil dans le ciel à la manière d'un Cyclope.

Lune...

Lune... toi qui intrigues.  Toi qui inspires... Toi qui fascines... Toi qui joues avec les mers en les gonflant ou les dégonflant au travers du phénomène des marées...

Lune...

Toi qui joues à cache-cache avec le moindre obstacle... buisson, toit, maison..

Lune...

Toi que l'on dit responsable de tant d'insomnies lorsque tu es pleine...  Parce que non contente de changer ta forme,  tu te permets aussi de varier tes couleurs... 

Lune...

Toi qui bien souvent es le premier être que je rencontre lorsque je descends chercher mon journal.

Et qui, suivant l'humeur du jour, me fais sortir l'appareil numérique pour que je  me livre à un jeu si stérile qu'il déclencherait le rire des gens bien pensants...

Lune...

Mais ce matin, ton oeil semblait me regarder de travers.

J'ai tenté de le poser sagement sur différents supports... calmement... délicatement...

Lune...

Mais rien n'y faisait... Après chaque photo prise, je ne pouvais m'empêcher de penser.

Penser  à un être cher qui lutte actuellement contre cette saloperie de virus...

 

 

Lune...

Mais tu n'y es absolument  pour rien.

Continue malgré tout de nous intriguer...🙄

Voire de hanter nos esprits...

Voyez ! la lune monte à travers ces ombrages.
Ton regard tremble encor, belle reine des nuits;
Mais du sombre horizon déjà tu te dégages,
Et tu t'épanouis.

 

Alfred de Musset

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>