Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur /  Géocaching / Modélisme / Années 50

scenes de la vie rurale

Institution Les Sarments

23 Septembre 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie

Courant mars 2022, l'hebdomadaire "Courrier de la Mayenne" avait annoncé à grand renfort de trompettes l'ouverture dans notre commune d'un "établissement scolaire pas comme les autres."

https://bernardino.over-blog.net/2022/03/nouvelle-ecole-a-bais.html

Les semaines ont passé, et le 1er septembre jour de rentrée, on n'a rien vu.

Pas davantage que le 8, ou  le 15...

Mais là, c'était sûr, le 22, on allait voir ce qu'on allait voir, avec 17 élèves inscrits.

Et alors? Ben... on n'a rien vu!

Pas un chat dans la cour de cette ancienne école publique, érigée en 1905 par la République qui souhaitait asseoir son autorité vis à vis de l'Eglise.

Rien de rien!

Il est 9 heures ce 22 septembre... Cour vide.

Il est 9 heures ce 22 septembre... Cour vide.

A ce propos:
"France Bleu Mayenne a tenté de joindre et la direction de cette école, en vain, et a contacté la maire de Bais qui ne souhaite plus s'exprimer sur ce sujet. La rentrée dans cet établissement est donc reportée sine die, impossible de savoir pour l'instant si l'institution Les Sarments a prévu un calendrier d'ouverture."


Toujours est-il que dans le village, j'ai rencontré plein de gens qui, pour des motifs très divers,  ne cachent pas leur satisfaction face à cette non-ouverture, y compris les membres de différentes associations locales qui ont dû accepter plusieurs contraintes afin de permettre aux Sarments d'occuper une partie du centre culturel Raoul Couzin.
Avec ce leitmotiv: "On accepte mal de devoir nous serrer la ceinture en faveur de gens qui n'habitent pas la commune!"
Il fallait que ce soit dit.


Et puis... en fin de matinée j'ai  rencontré une dame, habituellement plutôt timide et réservée,  qui m'a confié quelques propos bien sentis. Me disant: 
" Vous savez bien que  mon mari et moi allons tous les dimanches à la messe.
Mais, car je ne souhaite absolument pas qu'on m'assimile à ce mouvement,  notre catholicisme n'a rien à voir avec celui de ces gens-là. Le nôtre est fait de tolérance et d'égards vis à vis des autres. Quant à l'hypocrisie affichée par les responsables de cette institution... je préfère ne pas m'étendre sur le sujet. Et je me félicite que cette école n'ouvre pas, ni ici, ni ailleurs!"


La messe serait-elle dite ?

Ite, missa est...
 

MISE A JOUR 

Voir article Ouest France ci-dessous

L'école a effectivement ouvert le 26 septembre.

Institution Les Sarments
Lire la suite

Mise au point pour coccinelles

29 Mai 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #photos

Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles

Je lève le nez au ciel, en observant cette petite bise de Nord Est qui ne me convient guère en vue d'une sortie modélisme.

Quand baissant les yeux,  mon regard tombe sur une petite boule jaune accrochée au mur de la cour.

 

Mise au point pour coccinelles

Et en m'approchant un peu, je découvre une bestiole que je pense pouvoir identifier comme étant une coccinelle.

Toute jaune... uniformément jaune.

Un cliché pour immortaliser la scène.

Et je continue d'observer mon héroïne, qui se trouve apparemment juste au-dessus de deux "cocons"...

Et petit à petit, la magie s'opère.

Je vois apparaître des taches noires!!!

Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles
Mise au point pour coccinelles

Combien de temps vais-je rester là, émerveillé par ce spectacle offert par la Nature!

Ma petite bête se lisse parfois les pattes ou les ailes. Puis elle se met en mouvement.

Pour se trouver en vis à vis avec une consoeur!

Mise au point pour coccinelles

Consoeur qui déploie ses ailes et prend subitement son envol.

Quant à ma bébête, elle trouvera sans doute plus sécurisant  de se réfugier sous la jardinière, où je ne l'apercevrai plus jamais.

 

C'est ainsi que muni d'un important stock de clichés, je me pointerai devant mon PC afin de faire le tri puis de réaliser un petit montage vidéo, que je vous propose ci-dessous.

 

En guise de mise au(x) point(s)😉... afin d'en savoir un peu plus sur ce type de coccinelle:

 

Lire la suite

Les vieux de la vielle font du géocaching

23 Décembre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #geocaching, #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie

En ce 22 décembre, mon acolyte Félix et moi avions un premier objectif: finaliser la cache Quizz Musique GC89D0G  posée à Mayenne près de l'ancienne gare par l'ami Xavier.

Cache un peu particulière faisant partie de la catégorie "Reverse". A savoir qu'on nous donne rendez-vous à un endroit précis, et après avoir téléchargé un petit fichier indispensable, on part vers le point final où doit se trouver la boîte,

Sauf que, nos premières tentatives ont été foireuses.

J'ai donc contacté le poseur en lui faisant part de nos problèmes, et il nous a gentiment fourni les derniers "tuyaux" nécessaires.

Moyennant quoi, nous avons mis la main sur la "finale".

Les vieux de la vielle  font du géocaching

Puis nous sommes partis en direction de la Mayenne. Où nous avions à dénicher 3 boîtes, les 49, 50 et 51, répertoriées "#Le halage en aval de Montflours".

Mais comment accéder au halage pourtant si proche, pour lequel aucun chemin court ne semble à portée?
Qu'à cela ne tienne!

Nous avons stationné la voiture près de la ferme de l'Ame... franchi une première clôture de barbelés, puis une deuxième. Partie de rigolade entre deux vieux copains dont l'un appuie le pied sur le fil du bas tout en maintenant celui du haut avec la main afin de procurer une "ouverture" à l'autre! Les vieux de la vielle à quatre pattes dans l'herbe!

Les vieux de la vielle  font du géocaching
Les vieux de la vielle  font du géocaching

Cependant, si vous  suivez un tant soit peu nos tribulations, vous avez dû comprendre que rien ne nous arrête!

Les vieux de la vielle  font du géocaching
Les vieux de la vielle  font du géocaching
Les vieux de la vielle  font du géocaching

Mais après cet exercice physique, à nous les 3 caches à venir!

Nous avons donc rapidement résolu les N° 49 et 50!

Je voudrais toutefois  m'attarder sur la 51, pour laquelle on avait ce sibyllin  renseignement:

"Avant tout, soyez observateur, manipulez délicatement.
C'est une Difficulté D3  (sur une échelle de 5), fournir un indice ou une photo spoiler réduirait la difficulté."

Les vieux de la vielle  font du géocaching
Les vieux de la vielle  font du géocaching

Une fois arrivés sur zone...  on se doutait bien de l'endroit où il allait falloir glisser nos menottes.
Sauf que les premières investigation
s nous font tomber sur un leurre. Mentionnant avec malice "Trop facile!"
On continue de chercher... sous l'oeil peu amène de certains marcheurs.
Jusqu'à ce se présente un trio. La femme la plus âgée engage la conversation...
On explique gentiment ce qu'on cherche.
Sa fille embraie en posant de nombreuses questions, sous le regard de son fils, un ado d'environ 17/18 ans... qui ne dit mot...
Mais qui,
après avoir observé tout ce joli monde, finit par laisser filtrer au travers de son épais cache col (il fait moins deux degrés)  cette phrase narquoise et assassine:


"Ce serait pas ça par hasard que vous chercheriez?"
"Bravo Lorenzo," clame alors sa mère d'un air triomphant!

Ben ouais! Lorenzo avait mis la main sur le joli camouflage après lequel nous nous échinions.

Il a bien évidemment fallu continuer les explications, jusqu'à ce que la mère de l'ado nous dise:
"Mais c'est bonnard, vot' truc! Comment on fait pour pouvoir jouer à ça?"
Bref, j'ai toujours pensé qu'il y avait moldu et moldu.
En l'occurrence les trois moldus croisés ce jour vont sans aucun doute rejoindre nos rangs.
Et ça, comme le dit la dame, "Ben c'est bonnard!"
Merci aux Fouilloux pour cette série de caches, et un PF particulier pour celle-ci!  (PF= Point Favori attribué quand on a particulièrement savouré)

Et comme il nous restait un peu de temps, nous avons effectué un léger(?) crochet afin de "cueillir" les récentes caches "In memoriam" posées par Drager 53 à l'entrée des cimetières.

C'est d'ailleurs grâce à ce dernier que j'ai appris ce qu'était un taphophile!

Deux boîtes assez facilement trouvées.

Et contents de notre journée avec un score de 6 caches "found it", nous avons regagné nos pénates.

La soirée s'est achevée en compagnie de nos épouses respectives autour d'une pizza.

Il fallait bien qu'on "arrose" dignement notre dernière sortie de l'année!

Après quoi nous avons convenu de nous retrouver début 2022 pour continuer notre petit jeu et engranger des découvertes parfois "subtiles", comme en témoigne ce panneau accroché à la charpente d'un lavoir...

Endroit que nous n'aurions jamais eu l'opportunité de visiter sans le géocaching!

Les vieux de la vielle  font du géocaching

Bonne année à toutes et à tous!

Les vieux de la vielle  font du géocaching
Lire la suite

Que peut-on voir au Montaigu?

11 Décembre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale

Ah, le Montaigu!

S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer...

Certains s'étonnent d'ailleurs que je  puisse  le fréquenter avec autant d'assiduité.

Mais je dois leur avouer que là-haut, il y a toujours quelque chose à faire ou à voir.

Lorsqu'on se trouve à la chapelle, rien que le panorama, mérite le détour... même si on n'est pas certain d'apercevoir au loin le Mont Saint Michel.😁 Et pourtant, certains y croient dur comme fer!

On peut s'y adonner au  géocaching...  J'y ai en effet déposé de quoi faire avec une "adventure lab" par exemple!  Pour laquelle j''ai reçu tout dernièrement ce message:

"Très belle découverte que ce site! Je suis pourtant Mayennais depuis toujours, je ne connaissais pas encore cet endroit. Très bonne idée d'y placer une série de labcaches. J'ai eu un petit souci sur une étape en voulant à tout prix placer un accent, sinon tout s'est bien passé. Je me suis posé un moment au niveau du dernier point pour profiter de la quiétude de l'endroit. La boîte finale sera trouvée facilement aux coordonnées. Je place un gros PointFavori ici. Merci bernardino53 pour cette magnifique aventure."😉

Je peux aussi y pratiquer l'aéromodélisme... avec un motoplaneur quand le vent est vissé au Nord-Ouest, ou bien avec un avion électrique dans les autres cas...

Que peut-on voir au Montaigu?
Que peut-on voir au Montaigu?

Et puis nombreux sont celles et ceux qui utilisent le site rien que pour marcher.  Car les sentiers de rando qui convergent ou démarrent du lieu semblent réputés.  J'y ai vu également  nombre de cavaliers, des motard(e)s,

 

 

J'y ai vu aussi  des collectionneurs de vieilles voitures...

...Des chasseurs, en train de traquer du gibier qui n'a pu trouver son salut qu'en se réfugiant de l'autre côté de la route hors du terrain privé.... 

 

Que peut-on voir au Montaigu?

Quant aux vététistes, je ne les compte plus.

Et ce matin, j'y ai même rencontré des joggeuses et joggeurs qui semblaient suivre un entraînement poussé sous la houlette d'un  coach sportif...

Mais comme le site ne comporte pas de vestiaire... ben on utilise les panneaux en guise de porte-manteau.

Non, non, il ne s'agit pas d'une friperie, même temporaire!
Non, non, il ne s'agit pas d'une friperie, même temporaire!

Non, non, il ne s'agit pas d'une friperie, même temporaire!

Comme quoi, hein, au Montaigu, il y a toujours quelque chose à découvrir!

Lire la suite

Ruelle ou résidence?

30 Novembre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale

Ruelle ou résidence?

Quand même les GPS ne semblent pas faire leur boulot!

Que je vous raconte...

Je réside un charmant village nommé BAIS, dans la Mayenne.  Qu'il ne faut pas confondre avec son homologue Bais dans l'Ille et Vilaine.  Si j'ajoute que chez moi c'est du 53 et l'autre du 35...  Vous aurez compris que la source d'erreur n'est pas forcément négligeable.  J'ai d'ailleurs quelques anecdotes sous le coude,   drôles parfois... Comme celle de ce photographe scolaire qui avait débarqué dans le 35 et qui s'étonnait de ne pas nous trouver.  Ou moins rigolotes, si j'évoque des gens voulant assister à une sépulture.... au mauvais Bais!

 

 

Ruelle ou résidence?

Parmi d'autres méprises, figure celle de mon adresse.

Car j'habite 9 résidence les Petits Champs... Mais attendez la suite...

 

Ce matin,  je vois débarquer un livreur au 9 résidence Les Petits Champs.
Il parle français.  Et c'est tant mieux!  Vous allez vite comprendre pourquoi cela me satisfait...
Toujours est-il qu'il  se prépare à me livrer un gros radiateur électrique.
"Mais je n'ai pas commandé un truc pareil!"
Et le jeune homme de me dire:
"Ben quoi, j'suis pas au 9 ruelle des Petits Champs?
-Ben non... Vous êtes au 9 résidence des Petits Champs".
 
Alors moi de lui expliquer... avec un croquis directement dessiné sur le carton d'emballage.
Et lui un peu amer, de me répondre:
"Ah, ben zut, va donc falloir que je m'enquille avec mon gros fourgon dans cette toute petite rue....
- Et qui se termine en cul de sac! mon bon monsieur..."
Je vous laisse imaginer la joie(?) du livreur.
 
 
L'entrée de la ruelle matérialisée par la flèche rouge.

L'entrée de la ruelle matérialisée par la flèche rouge.

Faut vous dire que cette mésaventure n'est pas la première.
J'ai eu parfois maintes difficultés pour expliquer à des ressortissants britanniques cherchant Jacqueline  qu'ils ne se trouvaient pas au bon endroit!
 
Je sais donc que la personne qui réside en haut de la ruelle se prénomme Jacqueline...😊
Et qu'elle s'exprime vraisemblablement   dans la langue de Shakespeare!
 
Mais moi, je suis parfois contraint de récupérer colis et courrier dans ma boîte aux lettres afin de déposer tout ça  à la bonne adresse!
 
My god!
What a story....😜
Lire la suite

Et si je remontais sur mon VTT?

16 Octobre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #VTT, #photos

Et si je remontais sur mon VTT?

Est-ce l'effet Covid lié à l'été peu clément que nous avons vécu?

Je ne saurais répondre. Mais il est vrai que j'ai "boudé" mon VTT à électrons durant un certain temps.

Sauf qu'en ce samedi d'octobre, le soleil a dû me persuader qu'il fallait réagir.

C'est pourquoi j'ai décidé de partir afin d'effectuer un parcours qui me plaît bien.

Ascension de la côte du Mont Rochard, longue descente vers Sainte Gemmes le Robert, où le radar me crédite de 39 km/h! Epoustouflant...

Puis j'accède à la voie verte qui me conduira vers Gué de Selle... 

Et si je remontais sur mon VTT?

Autour de ce plan d'eau habituellement  fréquenté, je  pensais rencontrer davantage de monde...

Qu'importe! Une pause boisson et je repars...  

Nouvel arrêt  face au manoir de la Grande Coudrière.

Et si je remontais sur mon VTT?

Arrivé à  Chellé... je pose pied à terre, afin de photographier les ruines, toujours aussi mystérieuses.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Remontée en selle ...

Avant de parvenir au Montaigu, je quitte le goudron pour prendre un chemin creux... envahi par les bogues de châtaignes.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Ascension assez longue qui va me conduire au sommet de la butte... Vive l'assistance électrique!

Et si je remontais sur mon VTT?

Au loin, j'aperçois le plan d'eau du Gué de Selle, petit point brillant au milieu de la verdure..

Et si je remontais sur mon VTT?

Dans la descente, quelques fougères jaunissantes m'incitent à réaliser un autre cliché... en contrejour.

Et si je remontais sur mon VTT?

Après avoir viré à gauche au carrefour, je m'engouffre dans le tunnel végétal.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Et il m'arrive parfois de rouler plusieurs dizaines de mètres sur un composé de feuilles, de châtaignes... et de branches mortes que je ne peux distinguer, cachées qu'elles sont sous  ce que les arbres on pu déposer au sol.  Si bien que j'ai parfois l'impression de rouler sur des billes.

Je traverse le carrefour des Pommiers... Le chemin est là encore envahi de châtaignes.

Jusqu'au moment où, m'apprêtant à doubler 3 personnes âgées, l'une d'elles m'apostrophe: "Bonjour monsieur, vous n'auriez pas un sac en plastique avec vous?

- Ben non, je suis désolé...  je pourrais éventuellement vous prêter mon casque pour y déposer votre abondante cueillette... mais je crains quand même d'en avoir besoin!"

Un peu plus loin, un couple;  le monsieur avec un  grand seau blanc au bout de chaque bras...

Drelin, drelin... Aucune réaction.  C'est lorsque je suis à quelque centimètres de lui qu'il s'exclame tout à coup:

"Heulâaa... J'avais rin entendu. J'tais en train de r'garder les gars là bas au fond... Y sont en train d'ensileu..."

(Dommage que je ne puisse vous transcrire le savoureux accent du patois mayennais!)

 

Traversée du chemin de la Basse Beucherie...  La Haute Beucherie, la Beslière.  Tout ce tronçon se fait en descente et à vitesse réduite afin de profiter au maximum...

Retour à Bais, où j'effectue mon traditionnel tour du plan d'eau.

Tout au fond se profile le clocher...

Tout au fond se profile le clocher...

Et au moment de déboucher au carrefour de la mairie... j'aperçois mon ami Michel... sur un vélo de course...  sans moteur.  Je n'ai aucune difficulté pour le rattraper.  Mais il m'avoue être "rincé"... Il vient d'effectuer 40 km... avec le vent de face dans la partie retour vers Bais.

Moi, avec mes  33 km au compteur...  J'ai sans doute fait appel très (trop?) souvent à l'assistance. Mais nous ne jouons pas dans la même cour.  Nous n'avons ni le même âge, ni le même passé sportif... complètement inexistant en ce qui me concerne.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Bref... j'ai pris énormément de plaisir au cours de cette sortie.

Et le compte-rendu que je vous propose devrait satisfaire toutes celles et tous ceux qui me demandaient de bien vouloir me remettre à écrire et proposer des photos.

Voilà, c'est fait!!

Et si je remontais sur mon VTT?
Lire la suite

Argiope frelon... suite

20 Septembre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie, #photos

Je vous ai déjà parlé de ces drôles d'araignées qui veulent se faire passer pour des guêpes ou des frelons.

L'une d'elles a élu domicile dans mon talus.  Je l'observe assez souvent... Et je trouve...

 

 

Argiope frelon...   suite
Mon argiope a prévu un petit en-cas pour les jours de disette.
Elle a enrubanné une de ses proies... nourriture assurée pour le lendemain...
Pas bête cette araignée!
Et prévoyante... contrairement à la cigale...
Argiope frelon...   suite
Et puis elle a pensé à pérenniser la race. J'ai en effet aperçu aux alentours de sa toile, une sorte de boule dont j'ai trouvé la signification sur le Net:
 
"La reproduction de l'argiope frelon est particulière puisque la femelle peut s'accoupler avec plusieurs mâles qui seront victimes d'un cannibalisme sexuel puisqu'ils y laisseront, de leur propre initiative, leurs parties sexuelles. A l'issue de l'accouplement, la femelle ne tarde pas à abriter sa ponte dans un gros cocon typique qui ressemble à une montgolfière à l'envers, légèrement au-dessus du sol. Les œufs éclosent très vite mais les jeunes larves vont passer l'hiver dans le cocon pour n'en sortir et ne se disperser qu'au printemps suivant."
Argiope frelon...   suite
Lire la suite

Etrange ballet...

16 Juin 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #photos

Alors que nous prenions notre repas sur le balcon, nous avons été attirés par l'étrange ballet que réalisaient des insectes.

Le premier à nous poser question fut celui qui se promenait avec une sorte de feuille verte entre les pattes.

 

Etrange ballet...
Etrange ballet...

Bestiole qui s'inséra dans une fente du "terreau" très sec de la jardinière.

Puis une autre...

Etrange ballet...
Etrange ballet...

Je peux vous assurer que je n'ai pas été très long à me saisir du numérique afin de tenter des captures d'images... au jugé! Parce que le vol est assez ondulant et ne permet guère de s'attarder sur une mise au point.

 

Gros plan extrait de l'image ci-dessus
Gros plan extrait de l'image ci-dessus

Gros plan extrait de l'image ci-dessus

En y regardant de plus près, j'au cru comprendre que ces insectes semblaient apporter des matériaux destinés à construire un nid.

 

Deux transporteurs de l'air!

Deux transporteurs de l'air!

Et dès lors se pose la question de savoir à quelle catégorie appartiennent ces insectes.

Abeilles*?

Etrange ballet...
Etrange ballet...
Etrange ballet...

Mes compétences en entomologie étant plus que rudimentaires, je me suis tourné vers Internet... et j'ai fini par trouver...

Mes bestioles seraient donc des abeilles mégachiles...  des abeilles coupeuses de feuilles.

 

Sur la gauche du cliché... une future habitante du nid en construction?

Sur la gauche du cliché... une future habitante du nid en construction?

Lire la suite

Les cigognes sont de retour

5 Juin 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #Scènes de la vie rurale, #photos

En ce radieux matin du 5 juin 2021...  je file vers le Montaigu afin de profiter des conditions météo  fort sympathiques.

Premier vol avec le MiniMag...

Puis je sors l'Electro Junior

Les cigognes sont de retour

Lorsque j'aperçois au loin deux buses en train de tourner.

Si tôt dans la journée... ça veut dire que la machine à fabriquer les ascendances s'est réveillée de bonne heure...  Mais je n'ai pas embarqué de planeur... Tant pis.

Je poursuis mon vol... quand, sous un petit nuage anodin, que vois-je?

Quatre cigognes en train de décrire des cercles qui se décalent lentement sous l'effet d'un vent anémique

Les cigognes sont de retour

Le temps de poser mon modèle... récupérer un appareil photo numérique  dans le vide-poche...  Les bestioles ont déjà eu le loisir de s'éloigner quelque peu.

Les cigognes sont de retour

Tentative de mise au point sur + l'infini...  Mais mon outil n'est pas des plus performants... et son zoom optique  n'est que de 10.

Tant pis, je vise au jugé... on verra ce que ça donne un fois rentré à la maison.

Les cigognes sont de retour

Alors ne m'en veuillez pas si la qualité des images n'est pas exceptionnelle.  Mais on fait avec ce qu'on a sous la main, le plus promptement possible.

Ce quatuor de cigognes semblait venir  du Nord-Nord-Ouest... avec un trajectoire à tendance Sud.

J'ai suivi leur vol le plus longtemps possible, jusqu'à ce qu'elles disparaissent dans le contrejour du soleil...

 

Bon voyage, mesdames!

 

 

Lire la suite

La pinède du Montaigu n'est plus

30 Mars 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie

"Ah... j'espère que vous ne venez pas pour gueuler...
Parce que avant de juger, faudrait essayer de comprendre.
Je sais bien que nous, les bûcherons, on passe pour  des arsouilles avec des gros bras et rien dans la tête...
Mais faudrait pas se méprendre. On n'abat pas des arbres pour le plaisir.
Quand on le fait, c'est qu'on a de bonnes raisons de le faire!"
 
Ainsi a débuté le dialogue avec l'un des ouvriers sur le chantier du Montaigu.
Où après avoir expliqué que je ne venais pas le couteau entre les dents, j'ai été particulièrement bien accueilli.
 
La pinède du Montaigu n'est plus

Alors? me demanderez-vous, pour quelle raison procède-t-on à cet abattage massif?

Je vous répondrai sobrement que depuis un certain temps j'avais pu observer des arbres couchés... avec des mines qui ne respiraient pas la santé... 

 

La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Petit retour en arrière: lundi matin, je découvre le chantier... en me disant que ça va ratiboiser dur.

Mardi matin, je retourne, et là, j'ai l'opportunité de discuter avec les bûcherons, qui confirment mes craintes: abattage drastique à cause d'un insecte parasite nommé  scolyte.  Ce dernier pond des oeufs sous l'écorce, puis les larves rongent le bois, creusent des galeries, et cela finit par tuer les épicéas.

Se pose  dès lors la question de savoir quelle solution adopter. Là, je vais fournir l'argument que l'on n'a pas manqué de me donner:

"Déjà que l'épicéa n'a pas grande valeur marchande... mais quand il est bouffé à ce point, il ne vaut plus grand-chose... Pour info, nous avons été contactés afin d'effectuer le même travail du côté de Saulges; sauf que là-bas, tous les arbres étaient contaminés. Les propriétaires avaient trop attendu. Ils ont donc dû payer pour l'abattage, et re-payer pour se débarrasser du bois invendable!  Avec les épicéas du Montaigu, certains troncs sont récupérables: palettes, cageots, emballages divers..."

 

Voilà donc la situation...  et si comme me le confiait l'un des ouvriers, "on rencontre des gens qui ne veulent pas comprendre... ben que voulez-vous? Essayez donc de donner à boire à un âne qui n'a pas soif..."

Plein de bon sens le bonhomme!

Et ensuite? D'après mes informations, il est envisagé de redonner au site son aspect d'autrefois... Certaines parcelles  sont régulièrement traitées pour combattre la fougère aigle, et avec l'aide des chèvres, elles commencent à retrouver  de l'herbe. N'oublions pas que cet espace était utilisé en tant que pâturage.

La pinède du Montaigu n'est plus

Petit retour sur les engins de chantier... La machine verte est de marque John Deere... et les bûcherons me l'ont proposée pour 500.000 Euros!

https://www.deere.fr/fr/materiels-forestiers/ibc/

La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Je suis resté longtemps à détailler son fonctionnement... Avec un bras au bout duquel se trouve planquée une tronçonneuse...

La pinède du Montaigu n'est plusLa pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Avec de puissants galets crantés qui manient le tronc comme si c'était une vulgaire allumette afin de l'ébarber complètement.

Sciage, abattage, échenillage, coupe en tronçons d'égale longueur... une minute, et parfois moins!

La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Un autre engin également articulé se charge de récupérer les billes de bois, et remorque pleine s'en va les déposer près du parking...

La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Et puis en redescendant vers la voiture,  je me suis arrêté près de l'un des gros  bidules noirs qui se trouvaient çà et là,  en me demandant  bien à quoi ils pouvaient servir!

La pinède du Montaigu n'est plus

Chacun d'entre eux contient une importante réserve de carburant dont ces machines doivent se montrer  particulièrement friandes.  Avec fermeture cadenassée... afin de décourager les éventuels voleurs!

Pour compléter mon reportage, et si le coeur vous en  dit... vous pourrez toujours aller jeter un oeil sur différents sites:

https://www.deere.fr/assets/publications/index.html?id=b576cc6f#1

 

https://www.cesse-et-fils.com/

 

Dernier détail fourni par le patron de l'entreprise: "Y'a des jours où je me demande si c'est bien raisonnable d'investir dans un matériel aussi coûteux! Mais dans la mesure où le travail de bûcheron est particulièrement pénible, on ne trouve plus de gens à embaucher... Et pourtant, autrefois, l'ambiance sur les chantiers était géniale!"

 

Autres temps, autres moeurs!

La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus
La pinède du Montaigu n'est plus

Suite à la parution de cet article... ayant déclenché quelques commentaires "houleux" sur Facebook..., j'ai reçu deux messages:

Le premier émanant de la société  ayant effectué le travail:

  Bonjour Monsieur,

Nous vous remercions pour ce joli article, un texte qui retrace parfaitement la réalité avec  de très jolies photos

Au plaisir de vous revoir.

Cordialement
SAS Cesse et Fils
Eric Cesse
 
 
La pinède du Montaigu n'est plus
Et  puis cet autre message envoyé par celui qui évoquait l'âne ne voulant pas boire, dont je disais "plein de bon sens, le bonhomme" :
Bonjour,
C'est Pascal le bûcheron que vous avez rencontré au site du Montaigu, je vous remercie pour cet article qui reflète bien la réalité.
Merci à vous !
Cordialement,  le bonhomme 😉😉😉
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>