Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur /  Géocaching / Modélisme / Années 50

vtt

Safari photos

22 Octobre 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT, #photos

Je suis parti avec le simple objectif de me rendre au plan d'eau de Bais. Sachant qu'hier, des membres de la société locale supervisés par la Fédération de Pêche 53 avaient procédé à sa vidange, avec transfert des poissons vers l'étang de la Fenderie.

Safari photos
Safari photos

Et comme le soleil pointait le bout de son nez... j'ai décidé de filer plus loin. Côte  de la Beslière, avec vue sur le dôme du château de Montesson.

Safari photos

Et le Montaigu, où je croise mon voisin Dominique ainsi que Erick, venus encadrer les jeunes de la section VTT du club d'Evron.

Safari photos

Après quoi je file vers la chapelle... pour admirer le panorama, qui porte vers Mézangers et Neau...

Safari photos
Safari photos

Et plus vers la droite... Jublains puis Mayenne.

Safari photos

Et encore un peu à droite, Hambers, ses éoliennes, avec tout au fond les collines d'Hardanges.

Safari photos

En redescendant vers le parking, quelques contre-jours...

Safari photos
Safari photos
Safari photos

Et j'entame la descente vers Hambers, commune dotée d'un coquet plan d'eau.

Safari photos

Il est donc évident que je vais passer devant le château de Montesson, aperçu au début de ma virée...

Safari photos

Et retour à la case départ avec 16km de plus à mon compteur...

Tant que je peux pédaler, n'est-ce pas? Mon toubib affirme que c'est bon tout à la fois pour la santé physique et la santé morale.

Alors, si c'est lui qui le dit!

Safari photos
Safari photos
Safari photos
Lire la suite

De l'eau, de la boue, et peu de caches

7 Septembre 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Tranches de vie, #VTT, #geocaching

Mercredi 7 septembre 2022.
La nuit a été mouvementée, particulièrement autour de Montpellier, avec des cumuls de pluie impressionnants.
Mais ce matin, la météo semble nous accorder une trêve.
J’en profite pour enfourcher  mon fier coursier, direction l’abbaye de Valmagne.
Où je n’ai aucune difficulté pour trouver la première cache que je visais. Sauf qu’elle se trouvait au pied d’un platane, au milieu d’un tas d’immondices. Fallait avoir envie de se la faire.

De l'eau, de la boue, et peu de caches

Puis je prends la direction du domaine de Bessilles, en faisant un léger crochet vers une boîte située au bas d’une vigne… Mais pour y accéder… les pluies de la nuit ont opéré un joli boulot.

Je décide de ne pas aller plus avant, le retour vers la route sera cependant plus que laborieux !

De l'eau, de la boue, et peu de caches

Je fais une pause à l’entrée du chemin qui mène au mas Sainte Marie.
Quand, juché sur un petit tracteur,  un viticulteur s’arrête à ma hauteur, ouvre sa cabine, et me propose de remonter avec lui afin que je puisse doucher mon VTT !

Super sympa, le bonhomme.

Arrivé au domaine de Bessilles, je cherche une nouvelle cache, sans résultat. Je m’en vais voir l’hôtesse du point vélo… qui me dit que cette cache a la fâcheuse manie de disparaître.
Elle me propose alors de rendre visite à une autre boîte, située sur le domaine ; mais il faut faire un peu d’escalade ! Non merci, j’ai déjà assez souffert.

De l'eau, de la boue, et peu de caches

On observe ensemble la carte des circuits vélos, et elle me conseille de suivre l’itinéraire A1 afin de rejoindre Mèze.


Circuit qui peut me conduire tout près du parc des Dinosaures. Deux caches possibles...
Léger crochet. Traversée de flaques et de grandes mares de boue, encore et encore…

Tout ça pour me rendre compte que le parc est fermé !

C’est bien ma veine !

Devant le constat  d’un énième échec, je décide de rentrer, non sans passer par la station de lavage « Eléphant Bleu »
 

De l'eau, de la boue, et peu de caches

Et au moment où je la quitte, je vois arriver deux vététistes  aux roues bien crottées ! Y’a pas que moi !

Bilan des courses : presque 24 km, une seule cache trouvée, une grosse déception alliée à une fatigue physique évidente.

On essaiera de faire mieux la prochaine fois !

Lire la suite

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

20 Août 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Photo et poésie, #VTT, #photos

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne
Sens horaire...

Sens horaire...

Cela faisait longtemps...

Et mon VTT électrique semblait faire la gueule à chaque fois que je passais près de lui.

Mais il avait fait chaud, très chaud, au cours de ce mois d'août.

Puis je suis parti du côté d'Erquy, sans vélo..

Puis les orages sont arrivés...

Mais aujourd'hui, j'ai jugé qu'il était envisageable d'enfourcher mon cheval à électrons.

Je suis donc parti vers un circuit que je connais bien, et qui correspond (encore?) à mes aptitudes.

Ascension de la côte vers le Rochard, descente vers Sainte Gemmes le Robert, où le "radar" me crédite d'un glorieux 43km/h

Puis j'emprunte la voie de liaison vers l'étang de Gué de Selle.

Où, très bizarrement, je rencontre peu de monde. Est-ce dû à l'interdiction affichée de ne pas pénétrer dans les bois. Mais les allées principales sont pourtant autorisées. Personne non plus à la baignade. 

Je quitte le plan d'eau... passage devant le manoir de la Haute Coudrière... pour m'arrêter à l'entrée d'un champ dont les tournesols me séduisaient, lorsqu'ils étaient en fleurs. Mais le spectacle est aujourd'hui nettement moins pittoresque. J'en profite cependant pour chiper une grosse "assiette" pleine de graines noires.

A Chellé, c'est une bignone qui attire mon regard.

 

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Et puis j'envisage d'emprunter un petit chemin qui me conduira au Montaigu en évitant la dure côte de la Mare.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Gravissant enfin le sentier qui mène à la chapelle, j'aperçois une femme menant un attelage dont le rôle est d'éradiquer les fougères. Bon courage!!!🙄

Au second sommet de mon périple, je prends le temps d'admirer le paysage... ainsi que les fougères,  qui ont pour la plupart déjà revêtu leurs habits d'automne.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Après une longue pause, je redescends pour emprunter le chemin qui me ramènera à Bais via le carrefour des pommiers.

Là encore... cela sent trop tôt l'automne...

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Débouchant à la Bellière, je fais une halte afin de profiter du panorama.

J'entre dans Bais... Avenue Albert Chauveau, la piscine, bien fréquentée. Tour du plan d'eau, désert; et retour à la case départ.

 

Dans la mesure où l'application habituellement utilisée n'a pas voulu coopérer, (Strava) j'avais  mis en route une autre appli nommée Geo Tracker, qui semble fonctionner même en l'absence de réseau.

J'ai ainsi pu exporter le fichier  au format GPX...  exploitable, et à propos duquel  je vous livre quelques copies d'écran.

La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne
La Nature a déjà revêtu ses habits de l'automne

Bilan des courses: 

33.110km en à peine trois heures, mais je n'ai pas utilisé la fonction "pause" lors de mes arrêts.

A la prochaine!

En prime, la vidéo obtenue grâce à l'appli Relive:

https://www.relive.cc/view/v36APAk95ZO

Lire la suite

Gué deux...

21 Juin 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #photos, #VTT

Une fois n'est pas coutume: je commencerai par vous proposer la carte de ma virée matinale. (Tour effectué dans le sens des aiguilles d'une montre)

Gué deux...

Je suis donc parti de bon matin en  escaladant le col du mont Rochard, avec un premier arrêt à la cabane du cantonnier. Proche du virage où en janvier 2016 je me suis pris une gamelle dont je me souviens forcément.

Gué deux...

Et à partir de ce point, ce n'est plus que de la descente en direction de Sainte Gemmes le Robert, où le radar situé à l'entrée du bourg me crédite d'un joli 42km/h.

Puis je vire à droite afin d'emprunter la liaison "voie  verte" vers Mézangers.

Mais auparavant, un banc bien vert, et de jolis coquelicots.

Gué deux...
Gué deux...
Gué deux...

Croisement avec la bretelle qui mène vers Evron, puis franchissement d'un petit pont sur le ruisseau nommé  Dinard.

Gué deux...

Poursuivant mon chemin et observant le sol, je constate que les derniers coups de vent liés aux orages ont malmené certains arbres, dont les ramures arrachées abondent par terre.

Gué deux...

Dans les haies, les ronces proposent leurs petites fleurs rosacées...  nous attendrons pour déguster les mûres!

Gué deux...

Arrivée au plan d'eau du Gué de Selle, quasiment désert.

Seuls quelques véhicules sont là pour m'accueillir: rosalies, pédalos...

 cousins de mon VTT en raison de leur mode de propulsion identique à celui que j'utilise.

Gué deux...

Longeant la digue, je m'arrête près du célèbre restaurant...  sous la cabane nichée dans les arbres.

Gué deux...

Un peu plus loin, je constate que la mangrove est à sec!  Tous ces arbres habitués à vivre les pieds dans l'eau doivent maudire la sécheresse ambiante.

Gué deux...

Je retrouve la route goudronnée pour faire une halte photo devant l'élégant  manoir de la Haute Coudrière.

Gué deux...

En approchant du bois, je ne peux résister à la fantaisie de procéder à un geste barrière!

Geste barrière!

Geste barrière!

Encore quelques kilomètres, et je longe un champ dont les tournesols ont bien grandi depuis mon dernier passage!

Gué deux...
Gué deux...
Gué deux...

J'approche du hameau de Chellé...  En bordure de route, quelques coquelicots me font de l'oeil.

Gué deux...

Un peu plus loin, ce sont des fleurs au jaune éclatant.

Gué deux...
Gué deux...

Et puis des céréales, dont la moisson a déjà commencé dans certaines parcelles.

Gué deux...

Sur ma gauche se profilent les ruines de Chellé... toujours aussi mystérieuses.

Gué deux...

Mon chemin va se poursuivre avec une trêve photo, jusqu'à ce je parvienne au somment du Montaigu.

Gué deux...

Ayant atteint le point culminant de ma sortie, je m'apprête à redescendre vers Bais, non sans avoir "reniflé" la douce odeur des chatons de châtaigniers.

Gué deux...

A ce propos, il est dommage que je ne puisse vous transmettre les différents parfums qui ont jalonné  mon périple: herbe fraîchement coupée, ou bien commençant à moisir sur le bas-côté de la route.

Les balles de foin...

Le goudron humidifié par les légères pluies de la nuit précédente...

Les troënes aux abord des maisons.

Les résineux en traversant  le bois.

Petits plaisirs anodins, mais que je ne manque pas de savourer. (Ma madeleine de Proust ou ma petite gorgée de bière...)

 

Gué deux...
Gué deux...

Je reviens à mon point de départ en ayant ajouté 32 kilomètres à mes "performances" de ce mois de juin 2022.

Ce que le bonhomme aux 77 printemps est en droit d'apprécier à sa juste valeur, non?

Lire la suite

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

17 Mai 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT

Grand soleil matinal...  mais orages prévus pour la fin de journée.

Mieux vaut donc envisager la sortie VTT avant le repas de midi.

Et comme je n'ai pas rechargé ma batterie  suite à ma dernière sortie de 41lkm,  je préfère envisager un circuit relativement plat... en suivant au maximum le cours de l'Aron.

C'est pourquoi j'emprunte la D35, où je découvre le magnifique(???)  ralentisseur qui vient d'être installé juste à l'entrée du bourg.  En me disant que d'aucun(e)s vont très certainement se faire piéger par ce nouveau bidule.

Petite descente qui me conduit au carrefour vers La Chapelle... Moulin d'Oisilly... et j'accroche la voie verte.

Sauf que...

 

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Les dernières manifestations climatiques ont eu raison de cet arbre qui obstrue le passage.  C'est alors que je tapote sur mon smartphone afin de contacter les services du département en charge de cette voie verte... Avec une interlocutrice que me remercie de signaler l'incident, ajoutant qu'elle va mettre en oeuvre les ouvriers chargés de l'entretien.

Donc demi-tour m'obligeant à suivre la route... passage devant la gare...

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Et je poursuis mon chemin en profitant de l'ombre, ainsi que des suaves senteurs d'acacia.

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Je fais une pause près d'une borne afin de me désaltérer..

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Pour sortir à Marcillé la Ville où je bifurque sur la gauche en direction de Grazay.

Château de la Cour à Grazay

Château de la Cour à Grazay

C'est alors que je décide de me rendre au bois du Tay, où je pourrai faire le plein de mon bidon.

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Et prendre connaissance des nombreux circuits qu'offre notre joli bocage.

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

La route qui mène à Hambers est dans un état "goudronnesque" épouvantable. Ne sommes-nous pas en France les rois de la rustine bitumée?

J'arrive à Hambers, où un nom de rue me fait un petit clin d'oeil.

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Escale au plan d'eau, toujours aussi calme..

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Et je repars en escaladant la côte de la Bolinière, suivie d'une loooongue descente vers Marche... avec un vent de face désagréable qui m'obligera à taper dans les électrons.

Nouvel arrêt, cette fois au château de Montesson, dont la façade est joliment éclairée par le soleil d'Est

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville
Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville

Un petit détour vers la terrain de camping sur lequel j'ai la surprise de découvrir un grande toile de tente. Serait-il enfin ré-ouvert après plusieurs années de fermeture?

 

Habituel tour du plan d'eau... et je boucle mon circuit avec 32 km au compteur.

Ce qui me permet de constater que je peux effectuer deux sorties sur une seule recharge, car le cadran de mon VTT me crédite encore de 26 km en assistance max.

Alors quand j'entends certaines personnes dénigrer l'autonomie de ces engins à assistance électrique, je me marre!

Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville
Vers la Chapelle au Riboul et Marcillé la ville
Lire la suite

Route de Mayenne coupée. On change de stratégie

17 Avril 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT

Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
J'étais parti en direction de Mayenne afin de bifurquer vers la Chapelle au Riboul.
Mais en raison de la construction d'un boviduc... route coupée au niveau de la Luçonnière.
Il m'a donc fallu changer de stratégie.. et repartir vers le Nord... La Roche, L'Hôtellerie... Les Aulaines, Grazay, Jublains, Hambers et retour.
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Route de Mayenne coupée. On change de stratégie
Lire la suite

VTTe par une journée estivale

15 Avril 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT

VTTe par une journée estivale

En ce vendredi saint...  j'ai voulu jouer les saints hommes.

Enfin, pas vraiment!  J'ai simplement souhaité faire une sortie à VTT électrique.

J'ai donc pris la direction du Rochard, avec une grimpette  de 3.5km en guise de  mise en condition. L'assistance   se révèle dès lors  sympathique pour mes vieilles jambes.

Mais lorsqu'on bascule vers la plaine d'Evron, c'est une longue descente  jusqu'à Sainte  Gemmes Le Robert où le radar d'entrée de bourg me crédite de 46 km/h... fantastique.

Puis j'embringue la bucolique liaison  vers Mézangers, au cours de laquelle je croiserai une bonne dizaine de cyclistes, dont certains font, tout comme, moi appel aux électrons.

Arrêt au plan d'eau de Gué  de Selle, où la plupart des rosalies sont louées.

A la terrasse de la guinguette,  on peut noter une belle affluence.

Je traverse ensuite la mangrove, avec les arbres aux pieds dans l'eau, pour ressortir pas très loin du Poney Club...

 

L'élégant manoir de la Grande Coudrière se profile au début d'une longue ligne droite...

Et je parviens à Chellé.

Ma tentativeve d'exploration vers un chemin à gauche avorte en raison d'un amas de "saloperies" en tous genres. Le chemin est totalement obstrué.

Demi-tour, et c'est vers Lorias/ La Rocherie que je me  dirige.

 

 

VTTe par une journée estivale

Au creux du chemin, j'appréciée le calme et la fraîcheur ambiante.

VTTe par une journée estivale

Quand sur ma gauche, j'aperçois une buse qui cherche visiblement à profiter d'une bulle d'air chaud qui décolle. Je suis obligé de m'arrêter, voyons!

Après quelques tentatives de centrage, elle a enfin trouvé le coeur de l'ascendance et je la vois qui grimpe, qui grimpe, donnant parfois un petit coup d'aile afin de profiter au maximum de l'aubaine.

Et quand je ne peux plus la voir, je reprends mon chemin.

Pour le plaisir des yeux...

Pour le plaisir des yeux...

Je rattrape la D241 au niveau de la Haute Chevairie, après laquelle une jolie grimpette m'attend avant de rejoindre Hambers.

Halte au plan d'eau autour duquel se trouvent de nombreux pêcheurs.

Arrêt boisson.

Arrêt boisson.

Encore quelques petits détours pour arriver au niveau du Foyer Les Bleuets.

Longue descente vers Marche... avec une circulation importante due à la déviation mise en place sur la route Bais/Mayenne. Installation d'un boviduc, durée des travaux 1 mois... jusqu'au 13 mai.

Et des automobilistes peu conscients du danger, roulant à une vitesse que je juge excessive sur cette route étroite. Constatant l'important dénivelé entre le goudron et le bas-côté, je flippe en me gardant bien d'y glisser une roue, ce qui serait synonyme d'une gamelle dont je veux bien me passer.

Quelques centaines de mètres après le Château de Montesson, je bifurque à gauche vers le camping (hélas inutilisé!), tout près de la piscine, de 2 cours de tennis, et du plan d'eau, dont je m'offre un petit tour.

Retour à la maison avec 34.420km au compteur.  Le temps mis pour réaliser  "l'exploit" n'ayant qu'un caractère très très secondaire.

 

VTTe par une journée estivale
VTTe par une journée estivale

A la prochaine sortie!

Lire la suite

Reprise VTT après très longue pause

27 Février 2022 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT, #geocaching

Il faut dire que si je n'ai pas été très courageux, la météo ne m'a guère poussé à l'être.

Mais en ce dimanche très ensoleillé, j'ai eu comme un déclic, et j'ai enfourché ma bécane... avec une petite idée derrière la tête. Mais vous saurez plus tard!

Je suis donc parti en direction d'Hambers, vent dans le dos. Il est évident que ça aide.

Traversée du hameau de Chellé, et arrivée à l'arrière du plan d'eau de Gué de Selle...  Où dépassant de nombreux marcheurs, je finis par bifurquer à droite, dans un chemin débutant par une énorme flaque d'eau.

Mon objectif? Aller dénicher la toute nouvelle cache posée par mon neveu Christophe. Coordonnées en main, je tourne un peu avant de mettre la main sur la jolie boîte.  

#1 - Le Gué-de-Selle Traditional Geocache
Reprise VTT après très longue pause

Et quand j'écris "dénicher"...  c'est bien le cas tout de même.  Joli travail auquel j'accorderai un Point Favori. Et déroulant le logbook, que vois-je?  Mes amis Pierre et Magali ont été les premiers à trouver. Malicieux et sachant que je n'allais pas tarder à les imiter, ils y ont inscrit: "Coucou Bernard".  Belle complicité, n'est-ce pas?

 

J'effectue ensuite un demi-tour pour me retrouver sur l'anneau qui fait le tour de l'étang...  Passage devant la guinguette et ses Rosalies très colorées. Actionnées elles aussi à la force des mollets.

Un arrêt boisson près d'un arbre en fleurs...

Reprise VTT après très longue pause

Et je continue sur  la liaison qui m'emmène vers Sainte Gemmes le Robert.  Toute cette partie de mon circuit était relativement plate. C'est maintenant que les choses sérieuses vont commencer, en attaquant la côte vers la Grande Barre.

Mon smartphone se met à bipper. Je m'arrête, pour découvrir un message de géocacheurs signalant leur échec à propos de ma cache "Statue du Mont Rochard". Je n'ai donc plus qu'à tourner à droite afin de me rendre sur place, et constater que ces débutants n'ont pas encore toutes les ficelles pour débusquer des caches classiques, car la boîte est toujours bien en place.

Reprise VTT après très longue pause

Là encore je fais demi-tour, pour bifurquer ensuite à droite vers Longuelaine, La Pagerie, l'Hermangerie, Vaugroux...

Au sommet d'une bosse, je m'arrête pour prendre une photo de Bais...

 

Reprise VTT après très longue pause

Descente vers le bourg, et je ponctue ma sortie par un traditionnel tour de notre plan d'eau.

Au fond se profile le clocher

Au fond se profile le clocher

Bilan des courses:

Strava me crédite de 34.450km.  

Quant à ma batterie, elle  est loin d'être à genoux puisqu'elle me dit posséder encore une autonomie de 40km en assistance "boost"

Toujours est-il qu'en cette fin février, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir déjà attaqué le printemps!

Reprise VTT après très longue pause
Reprise VTT après très longue pause
Lire la suite

A VTT vers le Consent

11 Novembre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #VTT, #Chroniques d'un instituteur original

A VTT vers le Consent

Jeudi 11 novembre. Pas d'armistice pour celles et ceux qui entendent pédaler.

Et comme le soleil est au rendez-vous, j'enfourche mon fier coursier en direction de? Ben ouais, en direction de? Parce que j'ai aussi parfois envie/besoin de changer un peu.

Alors ce sera  Hambers qui constituera ma première étape...

Puis direction Le Consent... avec passage sur le petit pont qui enjambe le ruisseau de Bias, bien connu de mon fils que l'on conduisait là afin de taquiner la truite.

Puis virage à gauche en direction de Mézangers. Longue ligne droite à travers la forêt, et vent de face.

Arrivé au niveau du Gué de Selle, je tourne à gauche, traverse le parking fort bien rempli.

Avec arrêt sur le ponton pour escale technique boisson!

A VTT vers le Consent
A VTT vers le Consent

Après être à nouveau au guidon de mon VTT, je longe la digue, passe près du réputé Relais du Gué de Selle.

https://www.facebook.com/aurelaisduguedeselle/

Dans  cette portion de circuit, je vais croiser/doubler une quantité impressionnante de gens qui cherchent à profiter du beau temps.

Et tout à coup, j'entends: "Mais c'est Bernard!"

Je pile les freins, pour me trouver en présence d'un trio composé d'un couple d'anciens parents d'élèves et une dame âgée. La plus jeune s'adressant vraisemblablement à sa mère: "Tiens, je te présente l'instituteur qui a inoculé le virus du théâtre à Julienne!"

Il est vrai que Julienne avait un goût marqué pour cette activité. Et on m'explique avec une certaine verve  qu'elle en a fait son métier, (ce que je savais déjà) que la jeune femme de maintenant vit avec passion son rôle  de comédienne et animatrice de différents spectacles.

"Allez, à plus, bien le bonjour à madame Munoz!"

Je les quitte pour retrouver  le goudron lorsque je rejoins la route qui vient d'Evron.

Suite à mon virage à gauche, je passe devant le Poney Club du Gué de Selle. J'enchaîne avec   le  manoir de la  Grande Coudrière... pour entamer une interminable  ligne droite qui m'amène au hameau de Chellé.

Puis virage à droite vers le Montaigu. La route  s'élève petit à petit, et je finis par rattraper un duo de jeunes  vététistes... qu'il me serait pourtant facile de doubler... Mais je n'ose pas.

Ils tournent à gauche au-dessus du lieu-dit La Mare.  C'est ce que j'avais l'intention de faire.

Et puis la conversation s'engage. Eux me posant avec une certaine curiosité  tout un tas de questions sur l'autonomie, l'efficacité de mon engin... Jusqu'à ce que leur propose d'essayer ma "bécane".

Et là, l'un comme l'autre de me dire en résumé à leur retour: "Ben ça envoie, dis-donc!"

Au sortir du chemin,  ils s'en vont à gauche, et moi à droite, avec l'intention d'aller jusqu'à la chapelle du Montaigu.

Arrivé au parking, je constate le même taux de fréquentation qu'à Gué de Selle.

J'atteins le sommet de "la butte". Je m'assois, et termine mon bidon.

Lorsque j'entends quelqu'un qui s'adresse à moi:

"Vous ne seriez pas monsieur Munoz par hasard?

- Ben si, pourquoi?"

Et mon interlocuteur de décliner son identité. 

Christophe, un ancien élève, né en 76...  qui spontanément me présente sa femme, sa fille, son fils (dont la petite(?) copine est Suédoise... mais on s'en serait presque douté à la taille et aux cheveux blonds.😀)

Puis le monsieur fort disert d'expliquer, de commenter, de faire renaître ce qu'il a vécu dans ma classe.

Je ne voudrais pas paraître (im)modeste, mais je garderai la teneur des propos...  sauf, et c'est un leitmotiv quand mes "anciens" me retrouvent sauf, disais-je, le chapitre qu'il dédie à la pratique de l'aéromodélisme en classe... Avec des souvenirs très précis...  qui ne peuvent que me combler de joie!

Et Christophe  d'ajouter: "Mais vous n'avez pas que le modélisme dans vos passions, il y a aussi l'écriture, parce que je sais que vous avez édité trois livres... Et bien d'autres...."

 

A VTT vers le Consent

Avant que nous ne nous quittions, je regarde l'heure, et je trouve plus sage de ne pas redescendre à Bais via le chemin creux qui conduit au Carrefour des Pommiers, puis la Basse-Beucherie.

Ce sera par la route... Mais j'effectue un nouvel arrêt  au chemin de la Beslière, histoire de tenter un "coucher de soleil"...

Pas convaincant!

A VTT vers le Consent
A VTT vers le Consent

Retour au point de départ, sans passer par le plan d'eau (ça, c'est inhabituel!)

Au final, l'application Strava  me crédite d'une distance de 31.570km.

Qui viendront s'ajouter aux 35.660km effectués le 9 novembre.... (Voir ci-dessous)

 

Ci-dessous, circuit du 11 novembre...

A VTT vers le Consent
Lire la suite

Et si je remontais sur mon VTT?

16 Octobre 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #VTT, #photos

Et si je remontais sur mon VTT?

Est-ce l'effet Covid lié à l'été peu clément que nous avons vécu?

Je ne saurais répondre. Mais il est vrai que j'ai "boudé" mon VTT à électrons durant un certain temps.

Sauf qu'en ce samedi d'octobre, le soleil a dû me persuader qu'il fallait réagir.

C'est pourquoi j'ai décidé de partir afin d'effectuer un parcours qui me plaît bien.

Ascension de la côte du Mont Rochard, longue descente vers Sainte Gemmes le Robert, où le radar me crédite de 39 km/h! Epoustouflant...

Puis j'accède à la voie verte qui me conduira vers Gué de Selle... 

Et si je remontais sur mon VTT?

Autour de ce plan d'eau habituellement  fréquenté, je  pensais rencontrer davantage de monde...

Qu'importe! Une pause boisson et je repars...  

Nouvel arrêt  face au manoir de la Grande Coudrière.

Et si je remontais sur mon VTT?

Arrivé à  Chellé... je pose pied à terre, afin de photographier les ruines, toujours aussi mystérieuses.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Remontée en selle ...

Avant de parvenir au Montaigu, je quitte le goudron pour prendre un chemin creux... envahi par les bogues de châtaignes.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Ascension assez longue qui va me conduire au sommet de la butte... Vive l'assistance électrique!

Et si je remontais sur mon VTT?

Au loin, j'aperçois le plan d'eau du Gué de Selle, petit point brillant au milieu de la verdure..

Et si je remontais sur mon VTT?

Dans la descente, quelques fougères jaunissantes m'incitent à réaliser un autre cliché... en contrejour.

Et si je remontais sur mon VTT?

Après avoir viré à gauche au carrefour, je m'engouffre dans le tunnel végétal.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Et il m'arrive parfois de rouler plusieurs dizaines de mètres sur un composé de feuilles, de châtaignes... et de branches mortes que je ne peux distinguer, cachées qu'elles sont sous  ce que les arbres on pu déposer au sol.  Si bien que j'ai parfois l'impression de rouler sur des billes.

Je traverse le carrefour des Pommiers... Le chemin est là encore envahi de châtaignes.

Jusqu'au moment où, m'apprêtant à doubler 3 personnes âgées, l'une d'elles m'apostrophe: "Bonjour monsieur, vous n'auriez pas un sac en plastique avec vous?

- Ben non, je suis désolé...  je pourrais éventuellement vous prêter mon casque pour y déposer votre abondante cueillette... mais je crains quand même d'en avoir besoin!"

Un peu plus loin, un couple;  le monsieur avec un  grand seau blanc au bout de chaque bras...

Drelin, drelin... Aucune réaction.  C'est lorsque je suis à quelque centimètres de lui qu'il s'exclame tout à coup:

"Heulâaa... J'avais rin entendu. J'tais en train de r'garder les gars là bas au fond... Y sont en train d'ensileu..."

(Dommage que je ne puisse vous transcrire le savoureux accent du patois mayennais!)

 

Traversée du chemin de la Basse Beucherie...  La Haute Beucherie, la Beslière.  Tout ce tronçon se fait en descente et à vitesse réduite afin de profiter au maximum...

Retour à Bais, où j'effectue mon traditionnel tour du plan d'eau.

Tout au fond se profile le clocher...

Tout au fond se profile le clocher...

Et au moment de déboucher au carrefour de la mairie... j'aperçois mon ami Michel... sur un vélo de course...  sans moteur.  Je n'ai aucune difficulté pour le rattraper.  Mais il m'avoue être "rincé"... Il vient d'effectuer 40 km... avec le vent de face dans la partie retour vers Bais.

Moi, avec mes  33 km au compteur...  J'ai sans doute fait appel très (trop?) souvent à l'assistance. Mais nous ne jouons pas dans la même cour.  Nous n'avons ni le même âge, ni le même passé sportif... complètement inexistant en ce qui me concerne.

Et si je remontais sur mon VTT?
Et si je remontais sur mon VTT?

Bref... j'ai pris énormément de plaisir au cours de cette sortie.

Et le compte-rendu que je vous propose devrait satisfaire toutes celles et tous ceux qui me demandaient de bien vouloir me remettre à écrire et proposer des photos.

Voilà, c'est fait!!

Et si je remontais sur mon VTT?
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>