Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur /  Géocaching / Modélisme / Années 50

Congères et perles de glace

13 Février 2021 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #photos

Brrrr... il fait froid.    Et on a tendance à se couver les pattes à la maison.

Mais il arrive un moment où les jambes demandent un minimum d'activité.

C'est pourquoi aujourd'hui j'ai décidé de sortir à pied... non sans avoir reçu les recommandations de mon épouse toujours un peu craintive:

"Fais attention de ne pas glisser sur une plaque de glace! Tu as déjà donné avec ton VTT, n'est-ce pas?"

 

Congères et perles de glace

J'ai donc quitté mon lotissement pour escalader la côte de la Haute Brosse... et découvrir les sculptures étranges réalisées par ce fichu vent d'Est qui boutait la neige hors des champs.

(carte du parcours en fin d'article)

Congères et perles de glace
Congères et perles de glace

Arrivé au sommet de la côte, je tourne à gauche direction la Chauvière...  Là encore, la poudreuse s'est accumulée à certains endroits... Jusqu'à boucher le passage!

Congères et perles de glace
Congères et perles de glace

Demi-tour...  pour croiser un marcheur qui me demande:

"C'est comment d'où vous venez, parce que de l'autre côté,  j'ai pas pu aller plus loin?"

- Ben moi aussi, j'ai dû rebrousser chemin!

- Ah... ben, on verra!  Bonne promenade."

Je reviens donc à la Haute Brosse, je fais une cinquantaine de mètres... et là encore: stop!  Chemin quasiment bouché!

Congères et perles de glace

Je n'ai plus qu'à redescendre dans le village, et faire un tour du plan d'eau.  Qui n'est pas gelé.

Mais qui m'offre de bien jolies perles de glace! 

Congères et perles de glace
Congères et perles de glace
Congères et perles de glace
Congères et perles de glace

Et puis je remonte le cours de l'Aron qui, face à ses concurrents du plan d'eau,  ne veut pas être en reste. Il  me propose sa version personnelle. Tout aussi inattendue.

Congères et perles de glace

J'embringue ensuite la rue Henri Quentin, dans laquelle je vais croiser un couple.... que je ne reconnaîtrai qu'en étant vraiment très proche. Faut dire que "déguisés" comme ils le sont  en raison du froid intense, l'identification s'avère un peu compliquée.

Passage devant le coquet lavoir... l'église, avec tout là-haut son coq qui doit se les geler. (pardon pour cette familiarité de langage!)

Et retour à la case départ avec environ 5 kilomètres au compteur.

Congères et perles de glace

C'est l'hiver! Et il offre des spectacles parfois féeriques dont il faut savoir profiter!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article