Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photo / VTT / Billets d'humeur /  Géocaching / Modélisme / Années 50
Articles récents

Connaissez-vous Linux Mint?

19 Mai 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Bidouille informatique

Connaissez-vous Linux Mint?

L'envie d'aller traînasser dehors n'étant pas ma préoccupation du jour,  j'en profite pour dire que certains de mes outils informatiques ont délaissé Microsoft et son Windaube.


C'est ainsi qu'après avoir tâté du Linux Ubuntu, je bascule actuellement vers une autre forme de Linux, à savoir Linux Mint.

Opérateur système entièrement gratuit.

Qui s'installe nettement plus vite que Win-machin avec une suite bureautique qui tient la dragée haute à Microsoft Office...

Qui récupère les pilotes tout seul et installe tous les périphériques sans sourciller.

Et pour lequel on n'a pas besoin de faire le ménage dans la base de registre.

Il est bien loin le temps où, pour utiliser Linux, il était incontournable de taper de fastidieuses  lignes de commande...


Et si vous essayez de faire tourner la même machine sous Windows ou sous Linux... vous verrez à quel point l'un des deux OS surclasse l'autre, tant au niveau vitesse d'exécution que autonomie de la batterie sur un PC portable.


Qui osera me prouver le contraire?😉

 
Lire la suite

Quand la batterie rend l'âme...

16 Mai 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Bidouilles en tout genre

Mon robot tondeur ayant effectué son travail, je me propose de fignoler le contour de la pelouse...

Pour ce faire, j'utilise une taille bordure autonome de marque FloraBest.... équipé d'une batterie.

Sauf que j'ai déjà connu quelques déboires avec son chargeur qui a fini par rendre l'âme.

Mais vous savez bien qu'un modéliste, ça a de la ressource. (que si, que si!!!!)

Parce que ça fait déjà un bon moment que j'ai greffé un cordon en direct sur le pack d'accus, et que je le charge  soigneusement avec mes accessoires modélistiques.

Quand la batterie rend l'âme...

Aujourd'hui, en cours de "bordurage", mon zinzin s'est arrêté tout net.

Il m'a donc fallu procéder à quelques investigations, pour découvrir qu'un élément du pack de 5 était carrément à genoux.

Je suis vite parti plonger dans ma boîte à rabiot d'où j'ai extrait un élément Li-Ion récupéré sur des batteries d'ordinateurs portables. (le rouge sur le cliché ci-dessous)

Et quelques découpes au mini-disque à tronçonner et quelques soudures plus tard, je me suis retrouvé avec un pack rénovésmiley,  que je me suis empressé de brancher sur mon chargeur... pour constater béatement que  mon malade  avait  retrouvé une deuxième jeunesse!

Le fautif se trouve tout à gauche, remplacé par l'élément rouge.

Le fautif se trouve tout à gauche, remplacé par l'élément rouge.

Comme quoi...

Certains diront "Bidouille"

Mais il s'agit en l'occurrence d'une démarche qui correspond à ma philosophie.

Avant de jeter et de repasser à la caisse, j'essaie de voir si je ne pourrais pas trouver une solution.

Et cette fois encore... Euréka!

Et comme le chante parfois mon épouse...

Mon Dieu quel bonheur d'avoir un mari qui bricole...

https://youtu.be/oBjbez0oWb4

Lire la suite

géocaching: une journée particulière

16 Mai 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Tranches de vie, #geocaching

géocaching: une journée particulière

C'était un matin de mai comme les autres... Enfin, pas tout à fait.

Le ciel était limpide, mais une bise de Nord-est entravait mes projets d'aller faire évoluer mes modèles réduits ou de pratiquer le VTT.

Le hasard fait cependant très bien les choses.  "Et pourquoi?" me demanderez-vous?

Voyez plutôt...
Je m'installe à mon clavier d'ordinateur, et je découvre avec satisfaction une dizaine de caches qui viennent  d'être publiées du côté d'Argentré. Echange téléphonique avec mon compère Félix  (alias marechal1...) et d'un commun accord, nous optons pour une escapade argentréenne.

Un détail me met pourtant la puce à l'oreille, lorsque je prends connaissance d'un log qui vient de sortir à propos de la cache "Entre histoire et modernité"... Mais veuillez patienter, vous aurez bientôt la clé du mystère.

géocaching: une journée particulière

Comme convenu  Félix et moi, en tout début d'après-midi, nous filons vers notre première cache... que nous découvrons aisément... mais... mais...

 

Pas de logbook à l'intérieur ce cette lanterne magique... Bizarre, bizarre...

Ce que marechal1 et moi signalons sur notre commentaire...  Rappel: pour que la découverte d'une cache  soit  validée, il est indispensable que notre passage soit consigné sur le petit livre de bord inséré dans la boîte et nommé justement logbook.

Bon, qu'à cela ne tienne.

Nous continuons notre chasse au trésor, avec en particulier la découverte du château d'Hauterives dont la restauration est absolument magnifique... et à chaque fois... pas de logbook!

Ce qui nous conduit à envisager une démarche inhabituelle... dans cette journée particulière (*)

Nous filons alors vers la mairie, afin de tenter d'obtenir quelques renseignements sur le poseur, ses motivations, pourquoi pas de logbook...  Saura-t-on nous en dire un peu plus?

Au départ, la secrétaire qui nous reçoit semble un peu embêtée par ces deux vieux galopins qui perturbent son emploi du temps.

Mais je m'empresse de lui dire que nous n'avons aucune action revendicative... nous voudrions simplement comprendre, voire entrer en communication avec ce qu'on appelle "l'owner", à savoir le(la) propriétaire des caches. Elle envoie quelques appels téléphoniques par-ci par-là, explique à ses correspondants, et nous finissons par apprendre que...

Ben voyons, il suffisait de le savoir!

Et juste avant  qu'on ne se quitte, elle nous lâche: "Votre côté juvénile est fort sympathique; et votre jeu, moi,  ça me plaît bien!"smiley

Et nous d'ajouter avec malice: "Mais savez-vous que vous venez travailler tous les jours à moins de 20 mètres d'une cache posée sous les fenêtres de votre mairie?

- NOOOONNNNN!frown

- Si!!! en voilà la preuve!" Et mon copain Félix d'exhiber son smartphone!

https://www.geocaching.com/geocache/GC5G9TF

C'est alors qu'en sortant de la mairie... nous tombons sur le panneau électronique qui dit:

 

Ben voyons...  Je peux maintenant vous révéler la suite... A savoir que dans le cadre des journées citoyennes, ces caches n'auraient dû paraître que samedi 18 mai 14 heures.

Mais  la petite troupe de poseurs ne connaissait pas vraiment toutes les ficelles du métier de géocacheur... il faut se montrer compréhensif.

Il aurait dès lors fallu préciser au reviewer (celui qui décide ou pas si la cache est valable) de ne publier ces caches qu'au moment "opportun", mais pas avant. Ou bien que, dès parution,  l'owner les désactive promptement en mentionnant les détails que je vous ai fournis précédemment.

Bref, nous continuons quand même notre périple... direction la gare...

Quand mon smartphone retentit: "Bonjour tonton, je suis sur la cache Ornitho à Gué de Selle, je cherche, je cherche..." et moi alors de refiler quelques tuyaux à mon neveu, par la "faute" duquel je suis venu au géocaching!"

Il me dit soudain: "Trouvée... merci..."

Puis en fouinant près de la gare, et  sous le regard inquiet de son habitant,  nous ne trouvons rien. C'est alors que nous sommes apostrophés par des joueurs du tennis voisin, curieux de savoir à quoi nous "jouons". On s'explique. Après quoi on file vers le plan d'eau afin de dénicher des caches précédemment posées par le team Lancelin (à ce propos, il est dommage que certaines caches aient disparu suite aux travaux d'enrochement de la digue... ce qui empêche de résoudre la solution pour la cache bonus)

Et puis, et puis... nous parvenons près de la cache  "Entre histoire et modernité".

https://www.geocaching.com/geocache/GC87H8X

Et sous le viaduc  de la LGV? quatre "bipèdes" smartphone à la main.

Moi, tout goguenard:

"Ah, je crois que nous cherchons la même chose! Si à nous tous on trouve pas!!!"wink

Et l'une des personnes de me répondre:

"P'têt ben, mais nous,  on vérifie ce qu'on a posé!"

Chouette... le hasard a voulu que nous croisions nos routes.

C'est alors que nous avons engagé un long dialogue.  Au cours duquel Félix et moi avons fait part de nos expériences respectives.

On nous a laissé dénicher la boîte, dans laquelle nous avons trouvé un objet voyageur déposé le matin même par melipon, après quoi on nous a tendu un logbook tout vierge, sur lequel nous avons joyeusement apposé nos pseudos!  

On nous a ensuite dit que nous pouvions retourner à la gare. Ce que nous avons fait prestement... pour remplir un joli logbook...

Puis nous sommes partis en direction de la bien nommée cache "Point de vues"

https://www.geocaching.com/geocache/GC87H9H

 

Et au moment où nous nous apprêtions à quitter les lieux sans avoir signé le logbook absent de la boîte magnétique (forcément!)... qui arrive? Ben notre quatuor... qui, là encore, nous a refilé le logbook afin qu'on y appose nos 2 pseudos!

Quand je vous disais que nous avions vécu une journée particulière. Très particulière!

Parce que nous avons découvert des lieux charmants ou pittoresques. Ce qui est l'un des buts du géocaching.

Et, cerise sur le gâteau, nous avons eu l'opportunité d'effectuer de belles rencontres avec des gens fort sympathiques, ayant fait l'effort de varier la forme de leurs caches...

C'est pourquoi je vous encourage toutes et tous à découvrir Argentré via le géocaching.

Vous ne serez pas déçu(e)(s) du voyage!

 

 

géocaching: une journée particulière

PS:  comme nous avions encore une petite faim de cache...  mon ami Félix m'a entraîné du côté de Livet, vers "le chemin des Cosneries"  (ça ne s'invente pas!)  parce qu'il avait subi un échec sur cette cache... que nous avons d'ailleurs eu beaucoup de mal à dénicher!

https://www.geocaching.com/geocache/GC877NM_le-petit-chemin-des-cosneries?guid=deabe286-2b04-4577-b839-10cc805c926b

Et puis comme nous avions atteint l'un et l'autre l'objectif que nous nous étions fixé, à savoir amener notre compteur à une centaine ronde (lui 500 caches trouvées  et moi 1300) nous sommes repartis vers Evron où nous avons dignement fêté notre journée (très) particulière en dégustant une excellente bière artisanale ambrée!

Et vive le géocaching!

(*) "Une journée particulière"  référence au film de Ettore Scola... Normal, nous sommes en plein Festival de Cannes!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Une_journée_particulière

Avec  Sophia Loren et Marcello Mastroianni.

Lire la suite

Les Bornes cavalières

22 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie, #geocaching, #Billet d'humeur

Derrière cette dénomination de "Bornes cavalières" se cachent d'anciens panneaux de signalisation.

Souvent réalisés en fonte, ils étaient destinés aux cochers et autres cavaliers qui ne disposaient pas encore de Tomtom, Waze, Mappy ou Viamichelin.

Le Sud-Orne et le Nord-Sarthe ont eu l'heureuse initiative de les préserver, alors que ces plaques sont devenues très rares particulièrement en Mayenne.

C'est pour moi toujours très plaisant de les observer, là où je peux retrouver le nom que portaient autrefois des villages, tels que La Poôté , actuellement Saint Pierre des Nids.  Ou Prez en Pail que l'on orthographie maintenant Pré en Pail.

Ce long préambule m'amène à vous parler de ma découverte du jour.

Alors que je pratiquais mon activité nommée géocaching, je me suis retrouvé dans un village nommé Saint Rigomer des Bois.

J'ai trouvé ma cache sous les marches d'une entrée latérale de l'église, et au moment de remonter en voiture....

Les Bornes cavalières

Cette borne cavalière. A but pédagogique très certainement!

Où le voyageur à cheval apprend qu'il se trouve dans la Sarthe, à 51 kilomètres de la préfecture LeMans...

Dans l'arrondissement de Mamers (sous-préfecture) canton de La Fresnaye, pas encore dénommée Fresnay sur Sarthe! 

Mais, ce qui m'a surtout intrigué, c'est  la mention au bas du panneau. Admirez: 

Les Bornes cavalières

Et après avoir largement souri face à ce rappel sans doute préfectoral, je me suis posé la question de savoir à qui était destinée cette injonction de ne pas mendier!

Le cocher du haut de sa diligence?

Le cavalier à califourchon sur son cheval?

Le "manant" pédestrement véhiculé?

Toujours est-il que cette borne cavalière est pour moi la première découverte du genre.

Et que si je n'avais pas été conduit dans ce charmant village au clocher très particulier via le géocaching, jamais sans doute je n'aurais eu l'opportunité de tomber sur cette perle apparemment  très rare!

 

Clocher extérieur à l'église

Clocher extérieur à l'église

Compléments d'informations sur ce type de panneaux routiers, également dénommés plaques de cocher:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_de_cocher

 

Et plus particulièrement pour la Sarthe:

http://plaquedecocher.fr/plaques-communales-en-sarthe/

 

Lire la suite

Petits plaisirs

22 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #Scènes de la vie rurale, #Tranches de vie

Ce matin... vent totalement absent. Aucune éolienne ne tourne.
Et si je faisais décoller mon aile volante à partir de la zone en herbe qui se trouve tout en haut près de la chapelle du Montaigu?


Une petite marche... On admire le panorama.
On hume les bonnes senteurs... Et on jette.

Petits plaisirs


Le coucou envoie sa melopée.
Un pivert s'entraîne avec une arme automatique.
Un paramoteur vient survoler la zone. Effectue quelques tours au ralenti.. . puis repart vers l'est.

Viendrait-il de Courcité, aérobase de  Fléchigné?
Petit vol sans prétention avec mon aile à trois francs six sous...
Atterrissage aux pieds.


Arrivée de deux vététistes avec lesquels s'engage le dialogue...

Puis au moment de redescendre, je croise un groupe de promeneurs... que mon aile volante intrigue.

Nouveaux papotages...  Et comme un leitmotiv revient  le plaisir d'habiter notre bocage... si beau, si calme.

Puis, comme une sorte de conclusion,   on se dit que chacun prend son plaisir comme il l'entend.

A pied, à cheval, à VTT...

Sans jugement de valeur.
 

Petits plaisirs

J'entame cette fois pour de bon la descente vers le parking... en traversant le sentier au milieu de la pinède fort odorante.

Tiens, les chèvres destinées à "raboter" les fougères sont revenues!

Petits plaisirs

Et juste avant d'atteindre le parking, je jette un oeil sur le panneau qui vante les mérites touristiques de  notre petite contrée...

Petits plaisirs

Voilà, j'ai passé un peu de temps là-haut...  Je me suis accordé quelques menus plaisirs, j'ai rencontré des gens...

Ben quoi?

Elle est pas belle la vie?smiley

Lire la suite

Carnet à spirale et imprimante 3D

15 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Bidouilles en tout genre, #Impression 3D

Serez-vous étonné si je vous dis que malgré mon engouement pour l'informatique je ne peux me passer du papier?

C'est ainsi que je note scrupuleusement à l'intérieur d'un petit carnet à spirale mes identifiants et mots de passe pour les sites que j'ai l'habitude de visiter.  Petit répertoire fort pratique dont je recommande avec conviction l'usage chez mes "clients"... Mais je ne dois pas être suffisamment convaincant, hélas!

Toujours est-il que, à force d'être sollicité, mon utilitaire  commence à accuser les outrages du temps, et que les deux pages cartonnées qui lui servent de couverture n'en peuvent mais.

J'ai eu beau rafistoler maintes et maintes fois avec de l'adhésif... il me fallait quand mêle envisager de tout recopier dans un carnet neuf... fastidieux travail... ou bien?

Ou bien.... fabriquer moi-même deux couvertures... mais oui, bien sûr... avec une imprimante 3D:  une fois encore!

 

Carnet à spirale et imprimante 3D

J'ai donc réalisé une photocopie.. que j'ai importée dans Sketchup à utiliser en tant que calque... Mise aux dimensions réelles,  ajout de ronds afin de pouvoir y insérer les "griffes" de la spirale... Extrusion vers le haut de 0.6mm...  export au format STL... récupération avec Repetier... et on commence les essais!

Couches croisées à 90°

Couches croisées à 90°

Sauf que ça ne se déroule pas tout à fait comme prévu... Est-ce le fil plastique qui est de piètre qualité?  Est-ce la buse qui aurait tendance à se boucher? Est-ce l'écart avec le plateau qui n'est pas correct?

Face à ce début fort peu prometteur, il m'a fallu tâtonner... et abandonner cette première imprimante qui rechignait à la tâche.

Je suis parti voir une autre Anet 8... équipée de fil rouge cette fois...

 

Première couche: épaisseur 4 dixième de mm.

Première couche: épaisseur 4 dixième de mm.

Là, j'avoue que la partie s'est nettement mieux engagée. Et j'ai pu sortir ma première couverture!

J'ai ensuite demandé le même travail à l'imprimante Ender 3... avec du filament noir.  Là encore, aucun souci!

Décollage à l'aide d'une spatule.

Décollage à l'aide d'une spatule.

Et déjà fort satisfait de mon boulot, je me suis dit qu'il serait encore plus fun de pouvoir personnaliser mon petit carnet.

Retour vers le logiciel Skecthup... réalisation du texte en relief que l'on vient adapter à la couverture...

Carnet à spirale et imprimante 3D

Et c'est reparti pour un tour... 

Page de couverture d'abord tentée en jaune... mais résultat à nouveau décevant... Essai suivant avec le rouge, nettement plus probant!

 

Carnet à spirale et imprimante 3D

Hé... je vous vois sourire...

En train de me prendre pour un rat qui cherche à économiser 1.99€ avec l'achat d'un répertoire neuf... (le bleu clair en haut à droite)

Chacun son truc...   Mais j'ai tiré nettement plus de plaisir à réaliser mon projet que de devoir recopier toutes les entrées de mon répertoire... dont les pages étaient en parfait état!

Avec mon nom en relief... La classe!!!

Avec mon nom en relief... La classe!!!

Et puis j'ai une pensée pour mon copain Vincent l'Aveyronnais, qui ne manquait pas de me dire:

"T'es pourtant pas de la même génération... Mais t'es comme ma mère... qui faisait durer tout... parfois au-delà des limites du raisonnable!"smiley

 

Sauf que pour moi, c'est une sorte de jeu qui complète ma conviction  de consommateur non-conformiste!

 

Lire la suite

Avril... la vie en jaune!

12 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Eoliennes, #Photo et poésie, #VTT

Il faisait grand soleil.

Mais j'hésitais entre prendre un planeur pour filer au Montaigu ou sortir mon VTT qui somnolait au fond du garage.

Finalement... c'est la seconde option qui fut choisie.

Départ vers l'Ouest, virage à droite direction l'Hôtellerie... avec un premier arrêt afin de photographier les colzas à la couleur jaune d'or.

 

 

Avril... la vie en jaune!

Mais pourquoi donc le résultat de mes selfies est-il flou avec le smartphone?

Je change alors d'outil  pour utiliser mon petit Nikon...  Quelques autres clichés, et en me retournant, que vois-je?

Avril... la vie en jaune!

Une éolienne à 6 pales!

Juste avant de remonter en selle, un cycliste plus tout jeune me lance: "Ah! saloperie de vent, on l'a en pleine goule!"

Effectivement, cette bise de nord-est nous cingle le visage... et c'est là que j'apprécie l'aide apportée par mes électrons...

Je parviens enfin à la voie verte... dans laquelle je m'insère avec bonheur, bien à l'abri des rafales...

 

Avril... la vie en jaune!

Passage devant le centre équestre  qui connaît une grosse activité en cette période de vacances scolaires... Puis la gare de la Chapelle au Riboul... désaffectée...

Quand sur ma gauche, un amas de rondins m'incite à arrêter mon périple.

Quelques clichés encore...

Avril... la vie en jaune!
Avril... la vie en jaune!
Avril... la vie en jaune!

Ce devait être un arbre à la taille imposante.

Et on repart... pour admirer le tapis de pétales blancs... et les pissenlits... aux fleurs jaunes jaunes comme celles du colza! Mais ne dégageant pas l'aigrelette odeur de chou caractéristique de certaines plantes crucifères. (Les  Brassicacées)

Avril... la vie en jaune!

Mais en visionnant mes clichés, je me rends compte à quel point ils semblent pâlots...  Mon numérique est réglé comme d'habitude... N'aurait-il pas décidé de me jouer des tours?

Bof... je continue...  Avec des fleurs blanches... encore et encore...

Avril... la vie en jaune!Avril... la vie en jaune!
Avril... la vie en jaune!Avril... la vie en jaune!

Pour quelques autres fantaisies photographiques..

Avril... la vie en jaune!
Avril... la vie en jaune!

Et après quelques bons kilomètres, je vois se profiler le château de la Cour, datant du XVIème siècle...

 

 

Quelques chevaux paissent une herbe bien verte...

Passage devant une ferme qui annonce la couleur...  Bienvenue aux cyclistes et aux pèlerins...

 

Avril... la vie en jaune!
Avril... la vie en jaune!

Et j'arrive  dans le village de Grazay.

Où je peux admirer quelques constructions de caractère... ainsi que la chapelle  Saint Denis...

linteaux de portes sculptés dont l'un date de 1615
linteaux de portes sculptés dont l'un date de 1615
linteaux de portes sculptés dont l'un date de 1615

linteaux de portes sculptés dont l'un date de 1615

Traversée de la RD 35... très passante...

Puis direction la chapelle de Doucé... et Jublains... où, tradition oblige, je m'en vais rendre visite à mon pote le soldat!

 

Avril... la vie en jaune!

Qui me souhaite bon courage pour la suite, car il sait, lui, à quel point  je redoute ce vent très  contrariant!

Lorsque j'arrive à Hambers, je m'offre un  tour du plan d 'eau...  puis ascension de la sévère côte qui mène au centre de handicapés "les Bleuets"... près duquel je m'arrête afin d'emmagasiner encore quelques clichés... que j'espère bien jaunes...

Mais de retour au bercail après avoir parcouru 32 km... je constate en effet que la couleur de mes colzas est comme délavée.

Avril... la vie en jaune!

Il me faudra attendre le lendemain afin que je me penche sur le problème... et constater que mon appareil photo semble avoir  égaré ses réglages de base.

La solution? Tenter une réinitialisation du système... comme on peut le faire avec de nombreux appareils électroniques en espérant retrouver les réglages "usine"

Ce que je m'empresse de réaliser pour constater, enfin, que tout est revenu comme avant!

La preuve:

Avril... la vie en jaune!

Voici donc le compte-rendu de ma virée d'hier... au cours de laquelle je me suis confronté au vent, et aux caprices de mon appareil numérique.

N'empêche que c'était quand même très sympa... et que je suis prêt à repartir sur ce circuit... pourtant effectué de nombreuses fois... mais offrant au piètre pédaleur que je suis toujours de nouvelles anecdotes à rapporter!

 

Lire la suite

Quand j'égare mon téléphone portable...

8 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur, #geocaching

Quand j'égare mon téléphone portable...

Pratiquer le géocaching est parfois très risqué...

La preuve!

Avec une petite histoire dragonesque! (ceux qui auront découvert cette cache comprendront l'allusion)

https://www.geocaching.com/geocache/GC85E1E_chemin-de-randonnee


Figurez-vous que,  faisant des courses à Evron, je décide de pousser jusqu'à Livet pour dénicher cette cache encore verte sur ma carte.
Facile à trouver... je remplis le logbook sur place.
Puis je retourne à la voiture... mais au fait... mon smartphone? Je l'avais à la main jusqu'à la découverte de cette curieuse boîte. Qu'est-ce que j'ai pu en faire?sad
Retour vers l'arbre... Tâter de l'herbe... retour à la voiture... Rien!
Pas de panique... Allons voir si dans les habitations toutes proches quelqu'un pourrait...
"Bonjour madame. Je vous explique..."
Et moi de débiter:
"Jeu de piste, géocaching, téléphone perdu... la seule solution que j'entrevois c'est que je retourne à la voiture et qu'on m'appelle sur mon portable."
Et là, grosse surprise: la dame disparaît prestement pour revenir immédiatement après avec son smartphone à la main, qu'elle me tend, tout en ajoutant:

"Tenez, allez faire vos recherches!"

Et moi, très étonné:
"Mais... vous ne craignez pas que j'oublie de vous le rapporter?
- Oh, non, vous avez une tête qui inspire confiance.  Mais après tout, montrez-moi  donc votre truc. J'enfile des godasses et je vous suis!"
Nous voilà donc tous les deux partis en direction de la bagnole.
Je me place à mi-distance du véhicule et de la cache.
Je compose mon numéro... et ça sonne... dans la voiture!

Ce fichu téléphone avait glissé entre mon siège et la console centrale.

Peu visible.
"Ouf... encore mille fois merci! dis-je à ma salvatrice.
- Oh, mais vous savez, on arrive à des âges où on n'a pas toujours la tête à soi. ça m'arrive aussi de chercher dans la maison, alors j'appelle à partir de  mon fixe... et je retrouve le fuyard...

Et avec un large sourire pimenté par deux yeux malicieux, elle me lance:

"Bonne journée à vous!"

Voilà...
J'aurai au moins eu l'occasion de ne pas signer avec un banal Merci Pour La Cache!

Et de rédiger un réjouissant billet d'humeur!smiley

Lire la suite

Buzzons, mes frères!

5 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Billet d'humeur

Buzzons, mes frères!

Faire le buzz?  C'est à la mode. Tout est bon pour faire causer les gens!

Voici donc ce qu'en dit wikipédia:

Ce type de marketing s’est énormément développé à partir des années 2010, notamment avec l’arrivée des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). ...

Il est vrai qu'on voit fleurir  des annonces en tous genres...  et toujours d'après wiki... tels en sont les leviers (que je vous livre sans les détailler):

  • le tabou 
  • l'insolite
  • le scandale
  • l'hilarité :
  • l'admiration 
  • le secret 

Mon quotidien préféré ne se prive d'ailleurs pas de relayer ce genre d'infos... rubrique se trouvant en dernière page en haut à droite.  C'est parfois marrant, tabou, insolite...

Mais...

C'est ainsi qu'hier, je suis tombé sur cette perle, qui vaut son pesant de moutarde (mais si, mais si, vous allez comprendre!):

 

 

Buzzons, mes frères!

Et je me suis dit:

"Z'auriez pas plus con comme truc à nous refiler?"

Faire de la pub pour une manif où un type va gagner 1000€ en se goinfrant de saucisses...

 

Jusqu'à s'en faire péter la panse....  et s'en rendre malade...

 

Sachant qu'il y a de par le monde des tas de gens qui ne mangent pas à leur faim...

 

Je veux bien passer pour un pisse-vinaigre... mais je trouve ce genre de truc d'une connerie sans nom!

 

Excusez-moi d'avoir été l'un des artisans de ce buzz...

Mais mon objectif n'est assurément pas de vous faire aller dans ce patelin de la Manche.

Y'a nettement mieux à voir que de rendre  visite à ces bouffeurs de saucisses!sad

Au fait, quel type de viande  trouve-t-on  pour confectionner les saucisses? Ne serait-ce pas de la viande de porc par hasard?

Ah!!! angryD'ici que des esprits malicieux(?) ne portent plainte pour discrimination quelconque, au prétexte que les musulmans ne peuvent participer à ce concours... Ou encore les véganes, les  végéta-liens ou -riens  (j'm'y perds dans ces trucs-là)

Avouez qu'on voit tellement de trucs bizarres en ce moment!!!

Du même style que les  plaintes recevables quand un rurbain s'installe en campagne, et qu'il se met à vitupérer contre le coq du voisin, ou les cloches de l'église...  Qu'il s'en prend au maire ou à la population locale...

Y'a d'la joie!!!  Vous dis-je.... Y'a d'la joie!!!  Partout y'a d'la joie!

Et pour tenter de conclure sur un note teintée d'humour, j'emprunterai un extrait de chanson qu'interpréta Brassens  "pour me rendre à mon bureau..."

.../...

Le cordonnier ne ressemelle plus. 
Mais en homme prudent et perspicace 
Pour l'avenir j'ai tout prévu. 

Je vais apprendre demain à me tenir sur les mains 
J'irai pas très vite bien sûr mais je n'userai plus de chaussures. 
Je verrai le monde de bas en haut c'est peut-être plus rigolo. 
Je n'y perdrai rien par surcroît: 


Il est pas drôle à l'endroit. wink

Lire la suite

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

3 Avril 2019 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Bidouilles en tout genre, #Impression 3D

Je ne vous apprendrai pas que je suis un anti "obsolescence programmée" convaincu, et que si je peux faire durer... je ne m'en prive pas!

Nombreux sont les objets que j'ai réparés, retapés, reconditionnés... Pour mon compte personnel, mon épouse, mes proches... et depuis que je possède des imprimantes 3D... la demande me vient même de l'extérieur!

Ainsi donc hier, en voulant abaisser la lampe que j'utilise dans mon atelier... crac!

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Il faut dire qu'elle n'est plus toute jeune, ce qui a engendré cette réaction de la part de ma tendre moitié...

"Depuis le temps, tu n'as qu'à en acheter une autre!"

Sauf que...  je n'ai rien dit, et que ce matin, je me suis mis devant mon PC... Un petit coup de Sketchup...  passage dans Repetier...,

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Et grâce à ma toute dernière machine équipée de fil blanc, je me retrouve  avec un manchon réalisé en deux temps trois mouvements.

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Colle cyanolit et  pft pft, accélérateur en bombe. Le tour est joué!

Non content de mon coup, je décide alors de nettoyer l'abat-jour... ponçage... un voile de peinture...

Et voilà le travail!

Comme neuve!

Comme neuve!

Mais hier soir encore... (ce qui ne devait pas être un jour de veine) dans la mesure où j'avais acheté des bidules lumineux à poser dans mes arbres à vent, je trébuche dans l'escalier, et l'une des boules en verre se brise.

Damned!angry

 Retour vers mon logiciel de dessin 3D... Confection d'une bague adaptable au cylindre contenant le capteur solaire et la LED...  Greffe d'une sphère... que je finis par ovaliser...  Et j'obtiens une "boule" de remplacement rouge, puis une jaune.

 

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Après ce "joli" travail, je m'en vais toutefois consulter le site Thingiverse, où je "chipe" un modèle de photophore.

Grâce à l'autre logiciel qu'est  3D Builder, je réalise une seconde greffe...

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Et fier comme Artaban,  me voici maintenant en mesure de remplacer toutes les boules de mes objets lumineux!

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D

Encore deux bidules dont j'aurai prolongé la vie!

Ah... faut que je vous fasse une confidence... parce que ma douce moitié vient juste de me souffler à l'oreille:

"Qu'est-ce que tu vas encore nous inventer?"...

Je n'en sais fichtrement rien, mais à chaque jour suffit sa peine... si l'on peut dire. Car ces réalisations remplissent de joie le "sale gosse" que je suis (aux dires de mon mon Très Brave Voisin, qui ne rechigne pourtant pas à me faire réaliser  des pièces en plastiquesmiley)!!!


 

Faire durer... grâce aux imprimantes 3D
Lire la suite